Votre panier

Nos suggestions pour votre peau

Choisissez votre miniature offerte

Vous bénéficiez de la livraison + cure cheveux D-LAB offertes
Plus que pour bénéficier
 
livraison offerte dès 60€
 
cure cheveux D-LAB offerte dès 75€

Choisissez votre miniature offerte

Nos suggestionspour votre peau

Votre miniature offerte

Eau florale bio

Mini Flower Power

OFFERT

Huile démaquillante bio

Mini Oil Right

OFFERT

Crème pieds bio

Mini Feet Good

OFFERT

Crème corps bio

Mini Body Guard

OFFERT

-10% sur vos soins et la livraison offerte sur toutes vos commandes avec l'abonnement !

en savoir plus

Fraisde livraison

En raison d'un nombre de commandes important, les délais de livraison sont allongés. Julie alias superwoman fait au plus vite !

Livraison sans signature - 5,90 € TTC - Gratuit dès 49€ d'achat (France, Belgique, Luxembourg)

Jusqu'à 9,90€ pour le reste du monde !

Mondial Relay - 3,90 € (France, Belgique, Luxembourg))

offerte pour tout achat.

Temps de lecture : 5 min

Femmes artistes, rencontrez Angèle Guerre.

Ecrit le 09.Sep.21 par Anne-Marie — Mis à jour le 09.Sep.21


Eco-féministe convaincue, notre fondatrice, Anne-Marie GABELICA s'engage au quotidien pour aider les femmes à prendre confiance en elles et oser. Créatrice du podcast féministe Déchaînées, elle reçoit des femmes aux parcours passionnants. L'objectif ? Briser les tabous et les barrières que les femmes rencontrent dans les domaines professionnels ou personnels. Un des (trop) nombreux domaines où les femmes ne sont pas suffisamment représentées et appréciées à leur juste valeur est l'art. Les femmes artistes sont beaucoup moins exposées que leur homologues masculins, elles obtiennent moins de soutiens institutionnels et restent plus méconnues du grand public. Une association agit concrètement pour donner plus de visibilité aux artistes femmes : Les amis du National Museum of Women in the Arts, (lien = https://www.lesamisdunmwa.fr/). Dans ce cadre, Anne-Marie est devenue la mentor d'une artiste, Angèle Guerre. En plus, de partager avec elle son expérience d'un domaine où les femmes sont aussi sous-représentées (l'entrepreneuriat), elle a pour objectif de lui donner confiance en son grand talent ! Découvrez l'interview de cette jeune artiste passionnante.

Peux-tu te présenter ?

Je suis Angèle Guerre, née en 1988 et j’habite près de Paris. Mon atelier est à Clichy, chez Poush, un incubateur d’artistes. J’ai été diplômée des Beaux-Arts de Paris en 2013, et j’ai suivi des formations de reluire et de gravure par la suite.

A quel moment tu t'es dit que tu voulais être artiste et pourquoi ?

Je suis Angèle Guerre, née en 1988 et j’habite près de Paris. Mon atelier est à Clichy, chez Poush, un incubateur d’artistes. J’ai été diplômée des Beaux-Arts de Paris en 2013, et j’ai suivi des formations de reluire et de gravure par la suite.

Quels sont les matériaux que tu aimes travailler ?

Mon matériau de prédilection est le papier. Il me sert à dessiner mais je l’incise aussi. Il est à la fois neutre et noble, solide et fragile. J’aime beaucoup ses ambivalences. Mon autre matériau est le cuir, de récupération toujours. Combiné au papier, c’est une matière sensuelle, brutale et douce. En fonction des projets et des installations, j’aime expérimenter d’autres matières, toujours pour les faire résonner les unes avec les autres : miroir, métal, bronze. Et puis évidement l’encre, pour dessiner.

Peux-tu nous parler de tes œuvres qui ont eu le plus de reconnaissance ?

La série des « Tendre Texte » est je crois celle qui résonne le mieux chez de nombreuses personnes. Ce sont de grands papiers que j’incise. Je créés des mouvements qui évoquent pour moi des phénomènes naturels : l’irisation du vent sur l’eau, du sable, des vagues, de la peau De loin, on voit très peu ou pas que le papier est scarifié. Pour que le dessin se révèle, il faut s’en approcher et que la lumière soit rasante. Ce sont des dessins abstraits, à la fois calmes et agités, en tout cas contemplatifs.

Quelle est la pièce que tu as réalisé la plus chère à ton coeur et pourquoi ?

Difficile question ! Je fais peu de travail préparatoire, peu de croquis, à peine quelques tracés de direction au papier. Ce n’est pas de l’improvisation car chacune de mes œuvres évolue en regard de la production passée. Je ne fais qu’un dessin finalement, qui se transforme un peu plus à chaque étape. Il s’affine, ou il se synthétise. Je n’ai pas de nostalgie concernant mon travail. Chaque œuvre pourrait presque s’effacer pour faire place à la suivante. Le geste s’adapte. Et l’accident est essentiel parce qu’il permet la surprise et le rebond. Chacune de mes pièces m’est chère finalement, parce qu’elle a permis la réalisation de la suivante.

Crées-tu des œuvres accessibles à des personnes n'ayant pas forcément les moyens des collectionneurs ?

On peut être un collectionneur malgré un petit budget ! Les petits formats sont les plus adaptés dans ces cas-là. Et je sais travailler en fonction d’un budget donné. D’autre part, la plupart de mes dessins sont en ventes en édition limitées d’impressions numériques de très bonnes qualités. Les multiples sont toujours moins chers.

Où peut-on en savoir plus sur tes œuvres et/ou les acheter ?

Instagram (@angeleguerre) est le média que j’utilise le plus, pour présenter le travail en cours notamment. On peut également en savoir plus sur mon site internet ainsi celui de mon agent Valérie Henry. Et bien sûr les sites de ma galerie à Paris : Septieme Gallery ainsi que le site de vente en ligne de Nicolas Jamault.

Quelles sont les difficultés que tu rencontres en tant que femme / artiste / jeune maman ?

Je pense que je rencontre les mêmes difficultés que toutes les mères, à savoir trouver le bon équilibre entre vie professionnelle, vie familiale et vie sociale ! J’ai l’impression de courir après le temps, mais d’un autre côté, cela me rend plus efficace : je vais droit au but et procrastine beaucoup moins.

Pourquoi avoir envie de participer à un programme de mentorat ?

Il y a beaucoup de moments de doute dans la vie d’artiste. J’imaginais le programme de mentorat comme un espace d’écoute bienveillante et de conseils et je supposais que cela pouvait amener un regard nouveau et singulier sur les étapes, ou épreuves, que je traversais. Et bien c’est tout à fait ça et plus encore !

Qu'est-ce que tes sessions de mentorat avec Anne-Marie t'apportent ?

Chaque échange avec Anne-Marie m’apporte force et vitalité ! Cela me permet de faire le point sur le mois écoulé, de prendre du recul, de constater les points sensibles, mais aussi les points forts. C’est très agréable d’échanger librement et sans pression sur nos différents objectifs.

Comment définirais-tu ta relation avec Anne-Marie ?

C’est un espace relationnel très nouveau, où j’ai tout de suite été très en confiance, et admirative du parcours professionnel de Anne-Marie. Notre relation est, je pense, sincère et simple.

Quel serait ton message à d'autres femmes artistes ?

Un message que l’on m’a adressé au moment où je suis entrée aux Beaux-Arts : Fais toi confiance !

Merci Angèle pour ces réponses et bravo pour ton travail si émouvant ! Et si vous voulez soutenir les femmes artistes, rejoignez les Les amis du National Museum of Women in the Arts.

Trouvez le menu sur-mesure de votre peau

En 2 min top chrono, notre fondatrice vous dévoile :
- les vrais besoins de votre peau,
- une routine 100% naturelle adaptée,
- plein de conseils pour en prendre soin ;)

Anne-MarieGabelicaoOlution.png

Nourrir sa peau comme on nourrit son corps

Nous créons une cosmétique à la hauteur de nos assiettes : généreuse, équilibrée, 100% naturelle, bio, végane, fabriquée en France, sans huile de palme, sans ingrédients de remplissage et consignée.

Vous aimerez aussi

Cyrielle Révész, fondatrice de B Conscious

Interview : Cyrielle Révész, fondatrice de B Conscious

Sérum à l’acide hyaluronique : l'allié pour une peau repulpée !

Sérum à l’acide hyaluronique : l'allié pour une peau repulpée !

Les bienfaits de la myrtille en cosmétique

Les bienfaits de la myrtille en cosmétique