Temps de lecture : 7min

Le layering : bien ou pas bien ?

Ecrit le 02.Jul.14 par Anne-Marie — Mis à jour le 29.Mar.21


Ah, le layering ! Voilà bien une pratique qui suscite débats, polémiques et qui déchaîne les passions. Pour certaines un vrai moment bien-être qui permet de se retrouver quelque minutes avec soi-même et de se faire plaisir en prennant soin de soi. Pour d'autres, une perte de temps dont on peut se passer. Mais en fait le layering, qu'est ce que c'est ?

Layering : conseils et astuces pour une routine saine et efficace

Définition : les 6 étapes du layering venu d'Asie

Le layering est un rituel beauté japonais/coréen qui a fait depuis quelques années une entrée remarquée en Occident, où il a séduit une vraie communauté de passionnées.

Le principe ? Appliquer tous les jours successivement et dans un ordre précis, différents produits cosmétiques sur sa peau, chacun dédié à une action spécifique (« layer » signifiant « couche » en anglais).

Toutes les personnes pratiquant le layering ne font pas forcément l'intégralité des étapes préconisées, et certaines même ne sont pas d'accord sur le nombre de celles-ci. Pour simplifier, on considère généralement que cette pratique comporte 6 étapes, auxquelles peuvent s'additionner d'autres étapes optionnelles.

Dans l'ordre, on applique :

À cela peuvent éventuellement s'ajouter d'autres étapes selon les habitudes et préférences de chacun(e) tels qu'un gommage doux, un baume à lèvres, un masque, une protection solaire ou encore un traitement spécifique (anti-âge, acné…).

Pourquoi certains pratiquent le layering ?

L'objectif des japonaises et coréennes, au travers de ce rituel beauté très complexe est en réalité de multiplier les sources d'hydratation de la peau. Chaque étape doit permettre de gorger la peau en eau et aussi en actifs.

Les traitements spécifiques sont eux chargés le plus souvent de garder leur teint le plus blanc possible et de traiter les éventuelles taches pigmentaires que celles-ci auraient. Génétiquement moins facilement sujettes aux rides que les occidentales, rien n'est en effet plus important pour les femmes asiatiques que de conserver leur teint de porcelaine.

Le layering repose aussi sur la notion d’un nettoyage en deux temps qui commence par un produit démaquillant de nature huileuse et se poursuit par le rinçage avec un produit nettoyant de nature aqueuse. À la manière du fameux rituel lait + lotion, commencer par un produit plus huileux permet une bonne élimination des impuretés et/ou du maquillage qui sont de nature huileuse et se dissolvent donc mieux dans des produits qui le sont aussi.

La pratique du layering, élevée quasiment au rang d'art en vivre en Asie, ne va pas forcément de soi en Occident.

Le layering : les pour et les contre

La culture du layering, si elle s'est introduite en Occident, n'est pas encore pour autant devenue universelle.

Il y a celles qui adhèrent, ferventes partisanes de ce rituel beauté complexe. Que ce soit pour résoudre un problème de peau très spécifique ou pour le plaisir de s'accorder un moment de bien-être et de détente, de prendre du temps pour soi, le layering a de vraies fans.

Il y a aussi celles qui n’adhèrent pas, souvent adeptes d’une routine quotidienne plus simple, moins chargée. Manque de temps pour respecter les étapes de ce rituel beauté au jour le jour, budget limité (multiplier les soins quotidiens, ça peut être compliqué pour le porte monnaie…), ou simplement pas envie de se « tartiner »... Ne ressentant pas particulièrement le besoin de soigner leur peau de manière aussi poussée, beaucoup se contentent parfaitement bien d'un nettoyage ou démaquillage et d'une simple crème.

Ce goût plus prononcé pour un rituel de beauté simplifié se démontre particulièrement bien au travers du succès foudroyant qu'a connu une autre mode en matière de beauté, elle aussi en provenance d'Asie : les fameuses BB crèmes. En effet, à l'inverse d'une superposition de soins, une BB crème est un produit avec plusieurs actions simultanées permettant de réduire le nombre de geste à pratiquer au cours de sa routine quotidienne.

On peut aussi voir dans la multiplication des produits que ne cessent de lancer les industriels de la cosmétique, une façon évidente d'inciter à une consommation plus importante. Avec des gammes toujours plus grandes, comportant une multitude de produits spécialisés sur un aspect particulier de la peau, les marques augmentent le panier moyen de dépenses dans leur boutique et donc leur chiffre d’affaires. Si la plupart des pratiquantes du layering le font surtout par convictions et envie, beaucoup de femmes dont la routine beauté est très simple, se sentent parfois en porte-faux du fait de ces messages publicitaires.

Qu’elles se rassurent, car en fin de compte la pratique du layering reste bel et bien l’affaire de chacun, en fonction de nos envies, de notre ressenti cutané, de notre culture et de nos possibilités budgetaires. Le plus important pour la peau n'est pas tant la quantité des produits appliqués que la qualité de ceux-ci.

Nos conseils pour toutes celles qui pratiquent le layering... et pour toutes les autres aussi ;)

Que vous aimiez ou non superposer plusieurs soins sur votre peau, voici nos conseils pour que votre routine beauté soit la plus bénéfique possible :

Conseil n°1 : s'assurer d'utiliser les produits adaptés à son type et état de peau

Pour 90 % d'entre nous, notre peau est mixte à tendance déshydratée, ce qui peut donner l'impression que notre peau est légèrement sèche. Pour autant, des soins étiquetés « peaux sèches » ne conviennent généralement pas à ce type de peau : les utiliser à répétition ne fera qu'accentuer la production de sébum et précipiter l'apparition de boutons et points noirs. Le meilleure moyen de choisir les bons soins, c'est de commencer par connaître sa peau.

Pour ça, vous pouvez faire gratuitement notre diagnostic de peau en ligne en répondant à un court questionnaire ; il y a de bons conseils à la clé ! ;)

Conseil n°2 : lire attentivement la liste d'ingrédients de tous ses produits

La plupart des cosmétiques contiennent beaucoup d'ingrédients peu sûrs pour la peau et l'environnement. Dans un cosmétique conventionnel, on trouve par exemple des huiles minérales dérivées du pétrole (paraffines, vaselines, silicones), des conservateurs néfastes (parabens, methylisothiazolinone, phénoxyethanol,...), des composés éthoxylés (les fameux PEG) et des détergents irritants à base de sulfates (Sodium Laureth Sulfate, Sodium Lauryl Sulfate), pour n'en citer que quelques uns.

La plupart de ces ingrédients présentent un réel danger lorsqu'on s'y expose de manière continue et que leurs actions se conjuguent. C'est ce qu'on appelle l'effet cocktail, dont on vous a déjà parlé dans notre article sur les perturbateurs endocriniens. Si on la fait courte, ce sont des molécules qui modifient le fonctionnement de nos hormones et qui, pour beaucoup d'entre elles, restent stockées dans le corps. Accumulées, elles peuvent très fortement influer sur le fonctionnement de nos hormones et entraîner cancers, dérèglements hormonaux, perturbations du système génital… bref, rien de très souhaitable. Si les législations tentent de contrôler les dangers de ces molécules en imposant des taux de concentration assez bas, ils constituent tout de même un vrai danger à long terme en cas d'exposition répétée et d'accumulation des différentes molécules.

Il est donc crucial de bien faire attention aux compositions de ses produits de beauté, en en lisant attentivement la liste des ingrédients. Oui, cela peut paraître fastidieux mais à force, on reconnaît vite les produits aux formules saines des autres. Cette recommandation est encore plus valable lorsqu'on applique beaucoup de produits différents sur sa peau car on augmente le risque d'exposition à des molécules toxiques. Pour toutes les adeptes du layering, si vous utilisez bien des soins aux ingrédients sains, alors ce n'est que du bonheur !

Pour vous donner une idée de ce qu'il faut éviter, jetez un œil à notre NO-list : elle comporte tous les ingrédients que nous avons banni de notre charte de formulation, soit parce qu'ils sont mauvais pour la peau, soit parce qu'ils ne servent absolument à rien…

Conseil n°3 : privilégier des produits à base d'huiles végétales

Malheureusement, la plupart des cosmétiques sont remplis d’ingrédients sans utilité pour la peau. Ils contiennent généralement très peu d’actifs différents, présents en concentration très restreinte, mais de nombreux ingrédients de remplissage diminuant les coûts de production des industriels.

Les principaux ingrédients de remplissage sont les huiles minérales, estérifiées et hydrogénées. Ces huiles remplacent les huiles végétales qui, elles, sont riches en actifs (acides gras, vitamines,...) et agissent vraiment sur la peau.

La prépondérance des huiles de remplissage dans les cosmétiques explique pourquoi beaucoup de personnes se plaignent qu'après des années d'utilisation de leurs soins, elles n'ont jamais véritablement constaté d'amélioration conséquente sur leur peau. Cela explique aussi pour certaines personnes le besoin d'utiliser plusieurs produits en même temps afin de pouvoir recevoir, par l'accumulation de ceux-ci, une dose finalement suffisante d'actifs bénéfiques. Or il n'est pas forcément nécessaire de multiplier les cosmétiques pour prendre soin de sa peau correctement, le tout est de trouver le ou les bon(s) produit(s) adapté à ses besoins.

À choisir, mieux vaut un rituel simple, riche en actifs et pauvre en ingrédients toxiques, qu’un rituel très complexe avec des cosmétiques peu efficaces et remplies de composants synthétiques n'ayant rien à faire sur la peau. Dans un cosmétique dit naturel ou même bio, on trouve malheureusement encore trop souvent des huiles estérifiées ou hydrogénées, souvent dérivées de l’huile de palme, qui sont impliquées dans la déforestation massive de l'Asie du Sud-Est.

En conclusion pour une routine beauté optimale, qu'elle soit multi-étapes ou non, faites donc bien attention à ce que vos produits ne contiennent pas ou peu d'huiles de remplissage, mais plutôt des huiles végétales. C'est mieux pour votre peau et aussi pour l'environnement ! Chez oOlution, nous n'utilisons que des ingrédients d'origine naturelle et des huiles végétales de première pression à froid pour formuler nos soins. N'hésitez pas à essayer une routine complète grâce à nos kits d'essai adaptés à votre type de peau.

Voilà, on pourrait en dire encore beaucoup sur ce sujet mais en tous les cas, la multiplications des étapes dans une routine beauté n’est ni meilleure, ni plus mauvaise qu’une routine beauté plus simple. Le layering reste bel et bien une pratique d'ordre personnel et qui nécessite une vigilance accrue vis-à-vis des produits cosmétiques utilisés.

Si cette pratique vous intéresse, on vous conseille de vous procurer Le layering : secret de beauté des japonaises, un ouvrage très complet d'Elody Joy-Jaubert. Une vraie référence pour les adeptes de ce rituel beauté en France, c'est LE livre qu'il vous faut si vous souhaitez approfondir le sujet.

Et vous, que pensez-vous du layering ? Avez-vous déjà essayé ? Qu'est-ce qui vous fait aimer ce rituel ou non ? Dites nous tout, on attend vos avis ! :)