Temps de lecture : 3min

Pourquoi les huiles estérifiées sont inutiles en cosmétique ?

Ecrit le 01.May.13 par Anne-Marie — Mis à jour le 02.Dec.20


Les huiles estérifiées : quand la transformation des ingrédients dénature la cosmétique naturelle

Dans cette série consacrée aux huiles comme ingrédient cosmétique incontournable, nous avons vu que les huiles les plus répandues dans nos crèmes sont d'origine pétrochimique.
Il existe deux autres types d'huiles qui sont elles d'origine naturelle ou partiellement naturelle et qui ont subi une modification de leur structure chimique : les huiles estérifiées et les huiles hydrogénées. Nous aborderons ici les huiles estérifiées, largement utilisées dans les cosmétiques comme alternative aux huiles végétales naturelles.

Quelle différence entre huiles estérifiées et huiles végétales naturelles ?

Leur composition est fondamentalement différente. Les huiles estérifiées proviennent de deux transformations successives des huiles végétales. La première consiste à casser les principaux composants d'une huile végétales (triglycérides). La seconde, à recombiner les molécules résultantes (acides gras) avec des molécules étrangères aux huiles végétales (alcools naturels ou d'origine pétrochimique). Résultat : ces modifications aboutissent la formation d'une huile estérifiée à la composition et donc aux propriétés totalement différentes de l'huile végétales d'origine.

[Tweet "Les huiles #estérifiées, des huiles dépourvues de bienfaits omniprésentes en cosmétique."]

Quelle conséquence pour ta peau ?

Ces altérations profondes de la composition ne sont pas à proprement parler néfastes pour la peau. Néanmoins, les huiles estérifiées ont ainsi perdu toute les propriétés bénéfiques des huiles végétales naturelles dont elles sont issues. Exit les Omega 3 et autres acides gras essentiels, bye-bye vitamines et antioxydants, adios les multiples vertus des insaponifiables.

Pourquoi les huiles estérifiées sont-elles alors de plus en plus utilisées en cosmétique ?

On invoque généralement leur toucher plus sec, ainsi que leur odeur et aspect plus neutres. Les huiles estérifiées sont aussi plus stables : elles rancissent (s'oxydent) beaucoup moins que les huiles naturelles végétales. Dernier "avantage" majeur, leur plus faible coût. Présentes en grande proportion dans une crème, elles permettent ainsi d'en diminuer fortement le coût de revient.

Comment repérer les huiles estérifiées ?

Beaucoup de célèbres formules qui vantent leurs huiles végétales « stars » (Argan, Bourrache, Onagre et autres...) sont en réalité principalement composées d'huiles estérifiées. Tu peux déceler cela à la lecture de la liste des ingrédients où tu trouveras par exemple dans les premières positions l'une des molécules suivantes :

Caprylic Capric Triglyceride • Coco Caprylate Caprate • Oleyl Erucate • Oleyl Linoleate • Decyl Oleate • Dicaprylyl Ether (éther) • Octyldodecanol (éther)?Et j'en passe, la liste est malheureusement beaucoup trop longue !

En fait, ce n'est que bien plus bas dans la liste des ingrédients que tu retrouveras les huiles végétales, reléguées en queue de peloton par leur faible pourcentage dans la formule...

Mais que fait le bio ?

La cosmétique bio a eu le mérite d'imposer beaucoup de règles très salutaires pour garantir un certain niveau de naturalité des cosmétiques. Cependant en ce qui concerne les huiles estérifiées, les restrictions mises en place par les labels bio sont à l'heure actuelle quasi inexistantes. Seul le label allemand Natrue impose de ne pas dépasser 15% d'huiles estérifiées et hydrogénées dans les crèmes. Rien en revanche de Cosmébio, le plus répandu des labels français, et du nouveau label Européen Cosmos.
L'huile estérifiée, l'huile de palme, même combat !

Dans les cosmétiques naturelles, les huiles estérifiées sont utilisées au détriment des huiles végétales pour leur coût plus faible et leur toucher plus sec. Cette substitution prive non seulement ta peau des propriétés bénéfiques de ces dernières, mais provoque aussi des effets très néfastes pour l'environnement. En effet, l'huile végétale la plus utilisée pour fabriquer les huiles estérifiées est l'huile de palme, responsable d'une déforestation massive des forêts primaires d'Asie du Sud-Est... Est-il logique pour des cosmétiques qui se veulent naturelles de dégrader la biodiversité ? Bien-sûr que non.

Enfin, ne vous y trompez pas : ne sont ni meilleures pour votre peau, ni pour votre santé !

Chez oOlution, c'est très très simple, notre limite maximale d'utilisation des huiles estérifiées est... 0% !

On utilise QUE des huiles végétales véritables (particulièrement dans nos compositions d'huiles végétales), exclusivement obtenues par première pression froid. Elles sont toutes issues de l'Agriculture Biologique ou de la Récolte Forestière Durable pour une qualité supérieure... la seule digne de ta peau ! :)