Votre panier

Nos suggestions pour votre peau

Choisissez votre miniature offerte

Vous bénéficiez du baume à lèvre, de la crème mains et du masque offerts !
Plus que pour bénéficier
 
Baume à lèvre + livraison offerts
 
Baume à lèvre + crème mains offerts
 
Baume à lèvre + crème mains + masque offerts

Choisissez votre miniature offerte

Nos suggestionspour votre peau

Votre miniature offerte

Masque visage purifiant bio

Mini Smooth Operator

OFFERT

Masque visage éclat bio

Mini Shine Bright

OFFERT

Lait démaquillant bio

Mini Milky Way

OFFERT

Crème contour des yeux bio

Mini Eye Love

OFFERT

C'est pour offrir ? Emballez votre cadeau !

en savoir plus

Fraisde livraison

En raison d'un nombre de commandes important, les délais de livraison sont allongés. Julie alias superwoman fait au plus vite !

Livraison sans signature - 5,90 € TTC - Gratuit dès 49€ d'achat (France, Belgique, Luxembourg)

Jusqu'à 9,90€ pour le reste du monde !

Mondial Relay - 3,90 € (France, Belgique, Luxembourg))

offerte dès 49€ d'achat.

Temps de lecture : 5MIN

Des allergies en automne, c'est possible ?

Ecrit le 24.Oct.21 par Anne-Marie Gabelica — Mis à jour le 24.Oct.21


Youpi, l’été est fini ! Bien sûr, vous regrettez les belles journées estivales, mais si c’est le prix pour vous débarrasser des éternuements, démangeaisons, irritations cutanées et yeux rouges qui vous gâchent la vie depuis le printemps… Sauf que : aaaatchoum ! Eh non, on n’en a pas toujours fini avec les allergies en automne.

Les pollens causes d'allergie en automne

L’automne est aussi une saison à allergies

Lorsqu’on éternue en automne on pense plus spontanément rhume qu’allergie. Pourtant, les allergènes d’automne sont tout aussi redoutables que leurs homologues printaniers.

Des pollens automnaux moins nombreux mais agressifs

Côté bonnes nouvelles, à la fin de l’été on dit adieu aux pollens allergisants des graminées et d’arbres. Moins réjouissant : d’autres se chargent de réveiller nos allergies en automne. Moins nombreux, certes, mais très agressifs et largement propagés par la météo automnale, entre temps chaud et humide, premiers froids secs et vent.

Les petits nouveaux ? Les pollens d’herbacées : les mauvaises herbes. Certainement surnommées ainsi par un·e allergique car en réalité indispensables à la biodiversité, comestibles et même médicinales pour certaines !

Mais revenons-en à nos rhinites, conjonctivites et irritations cutanées : les pollens d’ambroisie, armoise et pariétaire nous font souffrir jusqu’en octobre, ceux de plantain lancéolé jusqu’en novembre ! Ajoutez quelques graminées persistantes dans l’air du sud : les allergies d’automne au pollen n’ont vraiment rien d’exceptionnel.

Puis, enfin, l’accalmie… jusqu’au retour des cyprès, noisetiers et aulnes (dès janvier – février !). Et seulement pour les allergies aux pollens : il existe hélas d’autres causes très fréquentes d’allergies en automne.


A l’automne, risque maximal d’allergies aux acariens et moisissures

Temps plus humide, chauffages qui redémarrent : c’est la fête aux acariens. Ces petites bêtes microscopiques qui se régalent de nos peaux mortes, cheveux et bouts d’ongles adorent l’ambiance tropicale. A partir de 20°C et 60% d’humidité dans une pièce, ils se multiplient, envahissent les moindres recoins et grains de poussières. Attention aux cauchemars : votre literie peut héberger 2 millions d’acariens, un seul gramme de poussière en contenir jusqu’à 10 000 !

Le problème ? Les acariens produisent des déchets. Microscopiques, eux aussi, mais contenant une protéine allergène : la cause de nos démangeaisons, éternuements, nez bouchés, irritations cutanées... présente même sur les acariens morts !

Moyennement sympa, le programme des allergies d’automne, non ? Et ça n’est pas fini ! Si on adore la saison des champignons, tous ne sont pas bons pour la santé : temps humide et air frais riment aussi avec moisissures. Ces champignons microscopiques se développent particulièrement dans les pièces humides - salle de bain, cuisine, cave, garage- moins aérées qu’aux beaux jours et dans les logements mal isolés, mal chauffés. Un problème qui n’est pas qu’esthétique : les spores et émissions (ou mycotoxines) de certaines moisissures sont très allergisantes, irritantes pour les muqueuses, la peau, les voies respiratoires, les yeux. Tout particulièrement pour les jeunes enfants.


Limiter les risques d’allergies en automne : les bons réflexes

Contre les allergies aux pollens d’automne, gardez vos habitudes printanières

Pour limiter les allergies aux pollens en automne, continuez à surveiller le niveau d’alerte aux pollens sur le site du RNSA jusqu’à fin octobre. Risque fort ? Évitez balades en campagne, sport en plein air surtout en cas de vent ou pollution. Gardez vos fenêtres fermées en pleine journée, faites sécher votre linge en intérieur. Vous sortez ? Lunettes de soleil, chapeau ou bonnet sont de bonnes protections. Attachez vos cheveux, rincez-les quotidiennement avant de vous coucher, changez fréquemment votre taie d’oreiller.

Vos alliés oOlution lors des pics de pollens ? :

• étalez un peu de notre baume naturel Loving Balm sous notre nez : il retiendra les pollens hors de vos voies respiratoires et apaisera votre peau irritée par les écoulements et mouchages.

• gardez sur vous un spray d’eau florale Flower Power pour débarrasser votre peau des pollens et l’apaiser à tout moment, en évitant l’eau du robinet desséchante.


Limiter les allergies en automne : une maison anti-acariens

Contre les allergies d’automne dues aux acariens, le plan d’action est simple mais exigeant :

Aérez chaque pièce en grand au minimum 20 minutes chaque jour (plus, c’est mieux). Il fait froid ? Tant mieux : les frileux acariens sont éliminés par le froid intense. Petite astuce : placez régulièrement peluches et doudous au congélateur 😉.

• Sus aux poussières, véritables mégalopoles à acariens ! Faites un grand ménage de rentrée et éliminez la poussière tous les deux jours : recoins, dessous de lit, arrière des meubles… Repensez vos rangements : privilégiez meubles et boîtes fermés, ne multipliez pas les bibelots, évitez tapis à poils longs et moquettes, rideaux, tentures, vraiment pas idéaux dans une maison d’allergique(s).

• Attention à votre literie : secouez quotidiennement draps et oreillers, étendez-les dehors au froid, changez-les toutes les semaines et lavez-les à 60°C, comme votre linge de toilette. Apportez régulièrement couettes et couvertures au pressing (écologique). Mais oubliez les sprays insecticides anti-acariens du commerce, pleins de COV, perturbateurs endocriniens et dont l’insecticide le plus fréquent, la perméthrine, est… un allergène à l’efficacité toute relative. Préférez les solutions naturelles contre les acariens : bicarbonate de soude et quelques gouttes d’huile essentielle de graines de Neem, Tea tree, Citron, Eucalyptus, Cannelle, Clou de Girofle, Palmarosa, Lavande… Saupoudrez matelas, oreillers, sommiers textiles, brossez pour une bonne pénétration des fibres, laissez agir 4 heures minimum puis aspirez.

• Enfin, ne chauffez pas trop : 19°C maxi dans les pièces à vivre, 16°C dans les chambres (jusqu’à 21°C pour bébé), 22°C dans la salle de bain. Préférez toujours un pull supplémentaire à un radiateur à fond : contre les allergies d’automne, pour votre peau qui déteste le chauffage asséchant, pour la planète et pour votre porte-monnaie.


limiter les allergies en automne

Opérations anti-moisissures

Mais chauffez un minimum, notamment les pièces humides, sinon gare aux moisissures. Pour les éviter :

• comme pour les pollens ou les acariens, le premier réflexe : aérer. Votre salle de bain n’a pas de fenêtre ? Posez une VMC ou utilisez un ventilateur et gardez le plus possible sa porte ouverte. Dans la cuisine, utilisez toujours une hotte, des couvercles, ouvrez la fenêtre pendant la cuisson. Étendez le linge dehors (hors allergies au pollen bien sûr !) ou dans une pièce bien aérée, près d’un chauffage.

• Attention aux plantes d’intérieur : certaines absorbent l’humidité (fougères, palmiers nains, lierre…) mais surveillez les terreaux, propices aux moisissures.

• Pensez aux déshumidificateurs naturels : gros sel, charbon, argile, litière…

• Enfin, vérifiez le taux d’humidité de votre air intérieur avec un hygromètre : il doit idéalement se situer entre 40 et 60%, 70% grand maximum.

Odeurs ou traces d’humidité (papier peint qui se décolle, peinture qui cloque, taches…), votre linge ne sèche pas, sent mauvais ? Sollicitez le diagnostic d’un spécialiste qui étudiera la circulation d’air dans votre logement et vous indiquera le traitement ou les travaux d’isolation nécessaires.

Les moisissures sont là ? Éliminez-les éventuellement au grattoir puis frottez avec du savon noir, du bicarbonate + du citron ou du vinaigre ou encore de la pâte d’argile + de l’huile essentielle de Tea Tree. Protégez-vous (lunettes, gants, masque) et si vous êtes allergique, déléguez !


Soulager et prévenir naturellement les allergies d’automne

Courantes, le plus souvent bénignes, les allergies d’automne peuvent cependant vous fatiguer, gâcher votre sommeil, gêner vos activités au quotidien : qualité de vie, moral et système immunitaire s’en ressentent ! Alors, comment soulager les symptômes allergiques en automne ?


astuces naturelles pour soulager les allergies d'automne

Irritations cutanées, démangeaisons, eczéma : de la douceur

Si vos allergies d’automne ont des manifestations cutanées, redoublez de douceur : elles attaquent un épiderme déjà fragilisé, l’automne est un cap particulièrement compliqué notamment pour les peaux sensibles.

Vous avez peu envie d’y toucher ? C’est normal, mais votre peau a besoin de soins rigoureux :

• un nettoyage doux adapté à votre type de peau pour la débarrasser des allergènes, suivi d’un pschitt d’eau florale apaisante.

• Sous la douche, un savon saponifié à froid doux, riche en actifs végétaux, apaisants. Le Calendula et le Lavandin de notre Bloom Bloom peuvent vous faire le plus grand bien, y compris sur le cuir chevelu. Si votre peau ne supporte plus rien, préférez peut-être Soap Rise sans parfum.

• Enfin, pour réparer et apaiser démangeaisons intenses et eczéma, confiez votre peau aux vertus anti-inflammatoires et antioxydantes de notre baume apaisant réparateur Loving Balm et/ou notre sérum booster d’huiles végétales nourrissantes et réparatrices.


Rhinite et conjonctivite allergique : les solutions naturelles

Pour prévenir, atténuer, soulager vos symptômes allergiques, un incontournable : le sérum physiologique, à utiliser au minimum matin et soir pour laver vos fosses nasales et humidifier les muqueuses. Si vous le fabriquez vous-même, attention aux contaminations bactériennes.

Les solutions naturelles et autres astuces de grand-mère vraiment efficaces contre les allergies en automne ? La tisane d’ortie ou les feuilles d’Estragon à mâcher pour leurs vertus antihistaminiques, de Menthe poivrée pour décongestionner, les compresses fraîches d’eau de bleuet pour les yeux. Pour soulager les irritations de la gorge : du miel (local, il peut même vous désensibiliser progressivement aux pollens qui vous entourent) et du citron, éventuellement dans une tisane de thym.

Certaines huiles essentielles anti-inflammatoires, calmantes voire anti-allergiques (Estragon, les camomilles…) ou l’huile végétale de Nigelle sont réputées efficaces. Mais toutes ont des contre-indications : grossesse, allaitement, enfants, antécédents de cancer hormonodépendant… Jamais d’automédication !


Face aux allergies d’automne, prenez soin de vos défenses immunitaires

Dans l’assiette, mettez de la quercétine, un antioxydant qui agit comme un antihistaminique : oignon (rouge notamment), pommes non pelées, fruits rouges, raison, thé noir…

Pour réguler les inflammations et doper vos défenses misez sur la vitamine C, la vitamine E, les omega-3 dont notre alimentation manque souvent : agrumes, noix, amandes, huiles végétales (germe de blé, colza, soja, lin), graines, légume à feuilles vertes, poissons gras. Et le soufre des œufs, légumes secs, choux, ail… Enfin, les probiotiques des aliments fermentés (yaourts, choucroute, cornichons, kéfir…) renforcent la microbiote intestinale, essentielle à notre immunité.

Dormez, reposez-vous tout en restant suffisamment actif·ve, évitez le tabac, limitez l’alcool... On vous dit tout par ici : Renforcer ses défenses immunitaires en hiver.

C’est d’autant plus important qu’avec d’importantes crises d’allergies en automne, vous risquez fort d’attaquer l’hiver défenses immunitaires dans les chaussettes avec des sinusites, crises d’asthme, eczéma ou otites chroniques.

N’hésitez pas à consulter votre généraliste qui vous prescrira si besoin des antihistaminiques et/ou des corticoïdes ou vous adressera à un allergologue pour réaliser des tests et envisager une désensibilisation.

Trouvez le menu sur-mesure de votre peau

En 2 min top chrono, notre fondatrice vous dévoile :
- les vrais besoins de votre peau,
- une routine 100% naturelle adaptée,
- plein de conseils pour en prendre soin ;)

Anne-MarieGabelicaoOlution.png

Nourrir sa peau comme on nourrit son corps

Nous créons une cosmétique à la hauteur de nos assiettes : généreuse, équilibrée, 100% naturelle, bio, végane, fabriquée en France, sans huile de palme, sans ingrédients de remplissage et consignée.