Temps de lecture : 6min

Zébrée mais assumée : 5 astuces pour prendre soin de ses vergetures

Ecrit le 08.Mar.21 par Anne-Marie — Mis à jour le 15.Mar.21


Ô vergetures, ô zébrures ennemies ! Ces stries, vous les connaissez peut-être, les connaîtrez certainement : quasiment personne ne leur échappe. Ce que les marques cosmétiques connaissent bien, elles, c’est notre obsession à leur sujet : elles rivalisent de solutions anti-vergetures miracles dont le prix et l’efficacité laissent perplexe. Car elles sont coriaces, nos vergetures. S’en débarrasser est mission quasi-impossible. Et si la solution était plutôt d’apprendre à bien vivre avec nos vergetures ?



Les vergetures : toutes et tous concerné·e·s



Soigner ses vergetures

Savez-vous ce que sont les vergetures ? Des cicatrices. La trace d’étirements trop soudains et intenses pour les capacités de nos fibres élastiques cutanées. Ventre, poitrine, cuisses ou hanches, fesses, bras, dos : des stries violettes apparaissent, de largeur et longueur variables. Elles s’éclaircissent ensuite jusqu’à former des dépressions blanc nacré. Quasiment indélébiles : ce sont les fibres du derme profond, entre épiderme et hypoderme, qui se déchirent.

Les vergetures sont une des choses les mieux partagées au monde. Pour toutes les morphologies. Prises ou pertes rapides de poids, puberté, ménopause, grossesse, traitement aux corticoïdes : les périodes critiques pour l’apparition des vergetures sont nombreuses !

Leur point commun ? Un combo modifications physiques + changements hormonaux importants et brutaux qui fragilisent la peau en bloquant les fibroblastes, cellules productrices du collagène. Ce même collagène qui donne sa force et son élasticité à notre épiderme. CQFD : plus concernées par les yoyos hormonaux, les femmes sont plus sujettes aux vergetures. Injustice génétique supplémentaire, la peau féminine, moins épaisse, contient moins de fibres : elle résiste moins bien. Résultat : au moins 80% des femmes (jusqu’à 90% des femmes enceintes !) auraient des vergetures.

Alors, perdue d’avance, la lutte contre les vergetures ? Si votre objectif est de les éviter ou les effacer totalement, on vous le dit tout de suite : oui. Même à grands renforts de cosmétiques anti-vergetures révolutionnaires.



Accepter ses vergetures : rejoignez le Body Positive !

Evidemment, on a très envie de les croire, ces pubs qui promettent de nous débarrasser de nos complexes. Et qui les encouragent : c’est leur fonds de commerce ! Prenons un peu de recul. Pourquoi devrions-nous avoir honte de nos vergetures ? Un corps avec des vergetures c’est banal, courant, normal, inévitable ! Comme les rides, les poils et tout ce que nous considérons comme imperfections. S’acharner à lutter contre est épuisant, sans fin, démoralisant… et souvent ruineux.

Et si nous changions plutôt notre regard sur nos vergetures ? Mettez-vous devant le miroir, que voyez-vous ? De simples marques qui témoignent de votre histoire. Et si elles ne plaisent pas à certains, quelle importance ? Bien sûr, ça n’est pas si facile : la pression sociale sur les corps (féminins, surtout, on ne va pas se mentir) est forte et il n’existe pas plus de baguette magique pour accepter ses vergetures que pour les effacer.

Mais le nombre fait la force, et ce combat pour l’acceptation de soi dans toute la diversité des corps est mené depuis plus de 20 ans par le mouvement Body Positive, formidablement amplifié par les réseaux sociaux. Militantes et artistes, célébrités et anonymes y affichent, assument, revendiquent leurs vergetures. Signe qui ne trompe pas : de grandes marques rejoignent le mouvement en renonçant à effacer les vergetures de leurs catalogues et pubs. Oui, dans la vraie vie, cette mannequin filiforme a, elle aussi, des vergetures sur les fesses. Parcourez Instagram : Sara Shakeel et son #Glitterstretchmarks, Cinta Tort Castro dite Zinteta, les #thighreading, #LoveYourLines ou #BodyPositive vous aideront à réaliser que les vergetures concernent tout le monde, toutes les morphologies, tous les âges. Et que oui, nous sommes belles avec nos vergetures.



Soigner votre peau et vos vergetures pour mieux les accepter

Il ne suffit pas de décréter « Désormais, j’accepte mes vergetures » pour se sentir mieux. Le premier pas ? Arrêter de lutter contre votre corps, votre peau, vos vergetures : faites équipes, prenez soin d’elles, faites-vous du bien !



1) Une routine corps quotidienne rigoureuse et douce

Renforcer votre épiderme, son élasticité, sa tonicité, sa résistance sur le long terme est le meilleur moyen de l’aider à faire face aux vergetures. Même en dehors de toute période critique : une peau confortable, sans tiraillement, qui résiste aux agressions, c’est le rêve, non ?

Choisissez un hydratant corporel adapté à votre épiderme : les huiles végétales légères et eaux florales de notre lait corps hydratant Magic Milk tonifient et assouplissent les peaux normales à sèches, notre huile sèche corps Oil La La apporte souplesse et force aux peaux aux besoins peu intenses. Les peaux plus fragiles ou sèches ont besoin d’une crème corps riche comme Body Guard. Evitez tout ce qui peut fragiliser et dessécher votre épiderme, notamment les gels douches sulfatés. Privilégiez un bon savon surgras saponifié à froid comme notre Soap Rise nourrissant (en version sans huiles essentielles pour la grossesse).



Conseils pour accepter et soigner les vergetures


2) Boostez votre collagène dans votre assiette

Pour résister aux étirements, votre peau a besoin d’un collagène au top. Consommez sans modération des aliments riches en vitamine A et C, Cuivre et Soufre qui stimulent les fibroblastes : agrumes, kiwis, choux, légumineuses, épinards, aubergines, fraises, navets, poireaux, ail, oignons, ciboulette, algues, champignons… Selon votre régime alimentaire, piochez dans les viandes, fruits de mer, jaunes d’œufs, graines et oléagineux, céréales complètes. Surtout, mangez équilibré sans négliger les apports en bons lipides, indispensables à l’élasticité de l’épiderme et à la circulation des nutriments dans l’organisme : huiles végétales, poissons gras... Zappez sucres et céréales blancs, néfastes pour la souplesse et le renouvellement des fibres cutanées. Enfin, buvez beaucoup d’eau pour préserver votre élastine. En résumé : soignez votre santé et votre vitalité, vous ferez du bien à votre peau.



3) De bonnes habitudes pour une peau élastique et tonique

Méfiez-vous de trois grands ennemis de l’élasticité de la peau (comme de la santé) : les UV solaires et le tabac, principales sources de radicaux-libres, et les régimes à répétition à effet yoyo.

Attention aux bains chauds prolongés qui accélèrent le relâchement cutané, assèchent la peau. Les gommages supposés atténuer les vergetures ? Ils fragilisent surtout votre épiderme : à pratiquer avec modération.

Enfin, une pratique sportive régulière est une excellente prévention : les muscles améliorent le soutien cutané. Mais attention, une pratique trop intense dope le cortisol, inhibiteur des fibroblastes.



4) Période critique ? Passez à une routine préventive anti-vergetures

Grossesse, ménopause, prise ou perte de poids ? Votre peau est fragilisée : passez à une routine préventive ciblée sur les zones à risques avec des soins très nourrissants et assouplissants. A la puberté, soyez attentif·ve aux garçons : leurs impressionnantes poussées de croissance les exposent aux vergetures.

Enceinte, faites particulièrement attention aux produits que vous appliquez, notamment sur le ventre ou la poitrine. Ne vous contentez pas d’une mention « grossesse », décortiquez les compositions et choisissez-les sans additifs synthétiques, 100% naturels, sans huiles essentielles. Le top ? Les huiles végétales de qualité : Amande Douce, Inca Inchi, Macadamia, Rose Musquée, Karité, Cacao…

Plus efficace, encore : utilisez-les en synergie dans un soin équilibré. Cette fois, c’est le moment de passer à Body Guard quel que soit votre type de peau. Riche en actifs végétaux très nourrissants - beurres végétaux (Karité, Cacao) et huiles particulièrement protectrices et restructurantes (Avocat, Baobab, Coco, Dattier du désert...), il est LE soin à utiliser par tous en prévention des vergetures. Pour faciliter sa pénétration, activer votre circulation sanguine et stimuler vos fibroblastes, appliquez-la matin et soir avec un long massage doux.



5) Les vergetures sont là ? Chouchoutez-les !

De petites stries violacées apparaissent malgré tout ? Déculpabilisez, c’était inévitable. Mais continuez à prendre soin de vos vergetures. Pourquoi ? Pour accélérer la réparation de l’épiderme, les atténuer et les circonscrire : les vergetures récentes peuvent encore s’allonger considérablement.

Intensifier vos massages va favoriser la cicatrisation : 2 à 3 minutes, matin et soir, avec des actifs capables de renforcer et réparer vos tissus, stimuler vos fibres de soutien, atténuer les marques : macérat de Pâquerette, tonifiant et cicatrisant hors pair, aux huiles de Calophylle réparatrice et cicatrisante, d’Amande douce nourrissante, d’Argan restructurante avec ses 75% d’acides gras, de Macadamia riche en acide palmitoléique régénérant…

Et c’est aussi une façon d’apprivoiser vos vergetures. Observez-les, touchez-les, massez-les quotidiennement : vous les verrez d’un autre œil, elles feront totalement partie de vous. Vous prendrez l’habitude de vous voir zébrée mais assumée !

Car une fois installées, elles ne partiront plus. Autant apprendre à s’entendre avec elles, non ? Mais si vous ne vous faites pas à votre reflet zébré, ne culpabilisez pas : hors de question de remplacer une injonction par une autre ! Se détacher de diktats assénés depuis notre adolescence est compliqué. Chacune/chacun, nous faisons comme nous pouvons, comme nous voulons. Vos vergetures sont une source de souffrance ? Consultez : une aide psychologique ou une intervention chirurgicale pourront vous aider. Vous avez fait la paix avec vos vergetures ? Et si vous apportiez votre pierre au mouvement Body Positive ? Assumer ses vergetures en été, sur la plage, à la piscine, se découvrir sans se censurer quand on en a envie est déjà un acte militant. C’est contribuer à faire changer les mentalités, leur rendre leur normalité. Et permettre à nos filles de se construire dès leur enfance dans l’acceptation de leur corps. Motivant, non ?