Temps de lecture : 3min

Le bio : pour un avenir sans pesticides !

Ecrit le 26.Mar.14 par Anne-Marie — Mis à jour le 03.Dec.20



Nous savons tous que les pesticides ont un impact sur la SANTÉ et l’ENVIRONNEMENT. Pourtant, que savons-nous sur eux ? Quelles sont les alternatives pour les remplacer ? On se penche sur le sujet à l’occasion de la semaine pour les alternatives aux pesticides.


Les PESTICIDES, c’est quoi ?


Les pesticides, sont des toxiques répandus partout dans le monde pour éliminer champignons, insectes, « mauvaises » herbes, et même certains mammifères, qui sont de plus en plus utilisés. Une augmentation constante qui se répercute dans notre alimentation, puisqu’ils sont épandus sur des cultures de féculents et légumes destinés aux humains. L'Institut National de Veille Sanitaire a estimé, à partir d’un échantillon d’environ 400 personnes, âgées de 18 à 74 ans, l’exposition de la population française aux pesticides, dosés dans le sang ou l’urine. Concernant, la famille d’insecticides la plus utilisée dans le traitement des cultures et dans les applications domestiques, les concentrations sont plus élevées en France que celles observées en Allemagne, au Canada ou aux Etats-Unis (Communiqué de Presse du 29 avril 2013 de l'INVS).


Évidemment, il était difficile de parler des pesticides sans citer le géant Monsanto ! État des lieux avec la vidéo #DATAGUEULE :


STOP aux pesticides !


Des études scientifiques ont montré qu’il peut y avoir un lien entre les pesticides et :


  • - la survenue de cancers1
  • - le développement de troubles neurologiques2
  • - des troubles de fertilité, problèmes de reproduction, perturbations du - système hormonal…3
  • - des malformations ou des retards de croissance chez l’enfant à naître4
  • - etc.

Quelles sont donc les alternatives ?


La production intégrée ? L'agriculture raisonnée ?
Ces méthodes ne suppriment pas totalement le recours aux pesticides de synthèse mais réduisent fortement leur utilisation. Elles sont censées n’employer des pesticides qu’en dernier recours, et après avoir mis en œuvre d’autres techniques, si les problèmes de culture persistent.


Mais qui nous en assure ? Quelles situations exactement justifient l'utilisation des pesticides ? Ce n'est pas des plus clair. Ces méthodes nous paraissent vagues et laissent, selon nous, encore trop de place aux pesticides.


Une solution que nous trouvons bien plus intéressante :


L’agriculture biologique


L'agriculture biologique respecte les écosystèmes naturels en bannissant les pesticides de synthèse. Cette méthode répond à un cahier des charges très précis établi par l’Agence Française pour le Développement et la Promotion de l’Agriculture Biologique. Les produits chimiques de synthèse et les Organismes Génétiquement Modifiés (OGM) sont bannis ; le bien-être animal est respecté, la diversité favorisée et garantie. Et en prime, tous les composants néfastes de type perturbateurs endocriniens, détergents sulfatés ou conservateurs synthétiques ne sont pas utilisés dans les produits bio ! Le bio, c’est avant tout la naturalité et l’authenticité. Tous les labels bio ne se valent pas pour autant : nous avons justement étudié les cahiers des charges des différents labels bio en cosmétique pour établir un comparatif complet.


[Tweet "En achetant #bio, je dis NON aux #OGM, aux #pesticides et aux #fongicides !"]

L'agriculture biodynamique

 

Cette méthode va au-delà du bio puisqu’elle tient compte des rythmes lunaires et planétaires. Des préparations à base de plantes sont élaborées pour le bien-être du sol et pour faciliter le bon développement des végétaux sans parasites.


Les OGM sont-ils une alternative aux pesticides ?


? NON


Qui a envie de manger des plantes qui ont accumulé herbicides, insecticides, fongicides, etc. ? Les Organismes Génétiquement Modifiés sont des plantes dites « pesticides », qui les accumulent dans leurs cellules. Les OGM peuvent même produire les pesticides eux-mêmes et/ou les absorber sans mourir.


Cette semaine est l’occasion idéale pour (commencer à ?) acheter bio ! Vous pouvez contacter l’AMAP (Association pour le Maintien d’une Agriculture Paysanne) ou directement les agriculteurs bio près de chez vous, privilégier des courses au marché plutôt qu'au supermarché, ou encore planter votre propre potager ! Ainsi vous ne cautionnez plus un système fondamentalement néfaste pour notre environnement à tous, tout en évitant les pesticides nocifs à votre santé. Autant que vous pouvez achetez, mangez, vivez bio. ;)


[Tweet "Achetez #bio pour éviter les #pesticides et toutes leurs molécules toxiques. #agriculture"]

 

AVEC LE BIO, BYE BYE LE TOUT CHIMIQUE, LA MONOCULTURE ET LES MOLÉCULES TOXIQUES ? VIVE LE BIEN ÊTRE, LA BIODIVERSITÉ, LE SAIN, LE PLAISIR DU GOÛT !!


1 : Pestana D, Teixeira D, Faria A, Domingues V, Monteiro R, Calhau C., 2013. Effects of environmentalorganochlorine pesticides on humanbreast cancer: Putative involvement on invasive cellability.


2 : Baltazar MT, Dinis-Oliveira RJ, de Lourdes Bastos M, Tsatsakis AM, Duarte JACarvalho F., 2014. Pesticides exposure as etiologicalfactors of Parkinson'sdisease and otherneurodegenerativediseases-A mechanisticapproach.


3 : Mehrpour O, Karrari P, Zamani N, Tsatsakis AM, Abdollahi M, 2014. Occupationalexposure to pesticides and consequences on male semen and fertility: A review


4 : Zhang Y, Han S, Liang D, Shi X, Wang F, Liu W, Zhang L, Chen L, Gu Y, Tian Y, 2014. Prenatalexposure to organophosphate pesticides and neurobehavioraldevelopment of neonates: a birthcohortstudy in shenyang, china.