Votre panier

Nos suggestions pour votre peau

Livraison à domicile offerte
Plus que pour bénéficier
 
Livraison en point relais offerte
 
Livraison à domicile offerte

Complétez votreroutine

Votre échantillon offert

OFFERT

OFFERT

OFFERT

OFFERT

Vous avez un code promo ? Ajoutez le à la prochaine étape.

Fraisde livraison

Livraison sans signature - 5,90 € TTC - Gratuit dès 59€ d'achat (France, Belgique, Luxembourg)

Jusqu'à 11,90€ pour le reste du monde !

Mondial Relay - 3,90 € (France, Belgique, Luxembourg))

offerte dès 39€ d'achat (France, Belgique et Luxembourg).

Temps de lecture : 7 min

Acné kystique, quelles solutions ?

Ecrit le 15.Sep.23 par Anne-Marie Gabelica — Mis à jour le 15.Sep.23


Vous souffrez d’acné kystique ? Plus visible, plus difficile à soigner, parfois douloureuse, cette forme d’acné sévère n’est pas la plus facile à vivre et peut durablement marquer votre visage… Haut les cœurs ! Si elle nécessite généralement un suivi médical, quelques bonnes habitudes peuvent vous soulager, améliorer l’aspect de votre peau et même éviter que vos boutons d’acné ne dégénèrent en kystes. Avec un indispensable à intégrer à votre routine cosmétique pour lutter contre l’acné kystique : un sérum anti-imperfections concentré en actif naturels purifiants, régulateurs, cicatrisants. On vous explique tout !

acne_kystique_qu_est_ce_que_c_est

L’acné kystique : qu’est-ce que c’est ?

Comme tous les types d’acné, l’acné kystique est une maladie inflammatoire des follicules pileux et sébacées. Mais il s’agit d’une acné particulièrement résistante et difficile à traiter en raison des kystes profonds et souvent douloureux qui lui donnent son nom.

L’acné kystique, une forme d’acné sévère

De quelques imperfections jusqu’à l’acné kystique, le cheminement est toujours le même.

Elle se développe sur une peau grasse, le plus souvent sur le bas du visage, mais peut tout aussi bien toucher le haut du dos, le torse, le cou :

• Un sébum trop abondant – on parle d’hyperséborrhée - et une hyperkératinisation (autrement dit un épaississement de la peau) se conjuguent : votre peau desquame mal, les canaux de vos pores commencent à se boucher.

Cellules mortes, sébum et fragments de poils ne sont plus évacués vers l’extérieur, ils s’accumulent : bonjour comédons, points noirs et points blancs, les fameux microkystes.

• Là-dessus, les bactéries s’en mêlent : les lésions inflammatoires ou papules – les premiers boutons- font leur entrée en scène.

• Prises au piège, les bactéries provoquent une inflammation profonde : le pore obstrué s’infecte, la papule devient pustule. Ça n’est ni esthétique ni confortable, on est d’accord. Mais ces boutons d’acné classiques restent des lésions superficielles dont il est possible de venir à bout sans traces durables.

• Parfois, cependant, l’accumulation est trop importante, l’infection se développe, des lésions rétentionnelles plus importantes que les comédons ouverts ou fermés s’ajoutent aux lésions inflammatoires et s’installent profondément : votre acné devient kystique.

Comment se manifeste l’acné kystique ?

Médicalement, on parle plutôt d’acné nodulo-kystique : elle se manifeste par des lésions nodulaires inflammatoires enkystées sous la surface de la peau. Traduction ?

Les nodules sont des boutons rouges douloureux au toucher, très inflammatoires, beaucoup plus volumineux, étendus et profondément enracinés qui évoluent en abcès. Lorsqu’ils se rompent dans le derme, l’infection s’étend dans les tissus cutanés et peut s’auto-entretenir. C’est pour cela qu’une acné kystique est généralement chronique et évolue par poussées, sur plusieurs années : visage, cuir chevelu, épaules et dos, cou et décolleté deviennent le théâtre d’éruptions à répétition.

La réaction de votre organisme ? Circonscrire l’inflammation et l’infection en formant en profondeur des enveloppes de fibres durcies empêchant le drainage des abcès : les kystes qui se manifestent en surface par des bosses persistantes.

Puisqu’elle atteint les tissus plus profonds, l’acné kystique est plus longue et difficile à soigner. Plus susceptible, aussi, de laisser des cicatrices indélébiles marquées…

 

Pourquoi mes boutons se transforment-ils en kystes ?

On ne sait pas exactement ce qui provoque l’acné kystique. On soupçonne un facteur génétique combiné à des facteurs aggravants : hygiène de vie, stress, exposition au soleil, médicaments…

L’acné kystique peut être le résultat d’une simple acné inflammatoire qui a dégénéré ou le symptôme visible d’un autre problème : un déséquilibre hormonal. C’est pour cela que grossesse, ménopause ou puberté sont des périodes à haut risque.

Les déséquilibres hormonaux peuvent également découler d’ovaires polykystiques, de problèmes de thyroïde, d’une contraception inadaptée : certains contraceptifs progestatifs (stérilet hormonal, implant, pilules microdosées) peuvent favoriser l’acné. Comment savoir si vous avez de l’acné hormonale ? On vous dit tout dans notre article Acné hormonale, quelles causes et comment y remédier ?

Il est donc possible de découvrir les joies de l’acné kystique à tout âge : elle concerne les adultes comme les adolescents, les femmes -plus sujettes aux aléas hormonaux- comme les hommes et leur peau plus épaisse.

Dans tous les cas, l’acné kystique peut fortement impacter la qualité de vie et le bien-être, avec de réelles séquelles psychologiques. Bref, une acné kystique est à prendre au sérieux !

 


Comment se débarrasser de l’acné kystique ?


L’acné kystique est difficile à traiter : une fois déclarée, une consultation médicale est incontournable. Mais aussi l’adoption de bons réflexes afin d’éviter que chaque bouton ne dégénère en nodule kystique

 

La sélection

Sérum anti-imperfections bio

Sold out

Routine contre les boutons

Sold out

Routine peau grasse

Sold out

En cas d’acné kystique, consultez

Consulter est indispensable : un·e dermatologue mais aussi, selon les cas, un·e gynécologue ou un·e endocrinologue, afin d’identifier les causes de votre acné kystique.

Un traitement délivré uniquement sur prescription médicale peut être nécessaire : il associe généralement la prise orale d’anti-inflammatoires et antibiotiques à un traitement local à base de rétinoïdes, peroxyde de benzoyle, acide salicylique ou d’une autre combinaison de molécules. Attention, elles ont toutes un point commun : elles sont très asséchantes et doivent impérativement être associées à une crème hydratante non comédogène.

Si votre acné kystique persiste malgré tout, un traitement hormonal à base d’isotrétinoïne sera peut-être envisagé. Afin de vous permettre de prendre une décision éclairée, votre médecin doit :

• vous informer précisément de ses effets secondaires potentiellement lourds sur la santé physique et mentale. Si vous êtes en âge de tomber enceinte, il sera accompagné d’une contraception : les risques de malformations graves sur les fœtus sont très importants.
D’ailleurs, quel que soit votre traitement contre l’acné, en cas de grossesse, ne le poursuivez jamais sans avis médical : certains sont totalement proscrits pour les femmes enceintes.

• prévoir un suivi très régulier de la façon dont vous supportez ce traitement.

Eviter que votre acné devienne kystique : un sprint

Bon, d’accord, ça n’est pas réjouissant. Mais déséquilibres hormonaux et excès de sébum ne débouchent pas forcément sur une acné kystique. En agissant vite et bien, il est possible de l’éviter.

Agir rapidement permet de limiter désagrément esthétique et douleur mais aussi de réduire l’inflammation et contrer l’infection. Et donc d’éviter que les pustules ne dégénèrent en profondes lésions sous-cutanées si difficiles à déloger.

Le plus efficace ? Traiter localement chaque bouton.

Car cela permet :

• d’utiliser un soin très concentré en actifs, plus efficace plus rapidement. La tentation de triturer, percer et donc d’étendre l’infection sera d’autant moins forte (et c’est plus économique : pourquoi appliquer ces précieux actifs sur de grandes zones qui n’en ont pas besoin ?)

• d’agir dans le plus grand respect de votre épiderme qui, avec l’acné kystique, a tendance à devenir réactif, sujet aux rougeurs et aux irritations : les actifs astringents, notamment, sont précieux contre les boutons mais desséchants.

comment_se_debarrasser_de_l_acne_kystique

Quel traitement localisé contre les boutons d’acné kystique ?

Vous pouvez appliquer une goutte d’huile essentielle pure, directement sur le bouton : Tea Tree ou Lavande. Mais sur la durée, elles peuvent être irritantes voire allergisantes.

La solution ? Jouer sur les synergies d’actifs pour non seulement gommer ces effets indésirables mais aussi décupler leurs effets.

Avec ses 48 plantes bio, ultraconcentré, notre soin correcteur local anti-boutons Spot off est redoutable pour accélérer la résorption des boutons, apaiser, soulager, désinfecter et cicatriser en un geste. Vous y retrouvez notamment la Lavande et le Tea Tree associées aux purifiantes, matifiantes et astringentes argiles blanche et jaune.

Utilisez-le matin et/ou soir, sur chaque bouton, après votre hydratant. Et dès que vous détectez l’apparition imminente d’un bouton : un traitement précoce évite d’autant mieux les complications.

 


Comment soigner l’acné kystique naturellement ?


Avec l’acné kystique, vous n’êtes pas seulement engagé·e dans une course contre la montre : ces actions coups de poing sont essentielles mais non suffisantes. Il est aussi important de garder votre peau saine au quotidien, sur la durée. Le soin-phare oOlution pour mener ce combat contre l’acné kystique ? Notre soin anti-imperfections équilibrant, traitant et préventif : Game Over.

L’avis de nos client·e·s sur Game Over

Super sérum anti imperfections!
Je l’utilise depuis plusieurs mois et je vois une amélioration flagrante, la peau se régénère plus vite et les imperfections disparaissent beaucoup plus vite. Je recommande !

Comment_soigner_ l_acné_kystique_naturellement

Une routine cosmétique rigoureuse contre l’acné kystique

Votre routine quotidienne doit autant que possible prévenir l’apparition d’imperfections, même mineures, susceptibles de créer une acné kystique. La clé ? Une hygiène adaptée à votre peau acnéique, afin d'éviter l’encrassement de vos pores.

Avec une règle d’or : si toxines, bactéries et cellules mortes ne doivent pas s’accumuler sur votre épiderme, hors de question pour autant de récurer, gommer, exfolier, frotter à outrance. Votre peau agressée se défendrait en… surgraissant.

Utilisez matin et soir un nettoyant visage purifiant et régulateur. Sans sulfates, ils sont bien trop agressifs. D’ailleurs, savez-vous que des cosmétiques inadaptés peuvent provoquer une acné, même sur une peau pas du tout grasse de nature ? Pour vous préserver de tout ingrédient irritant, aidez-vous de notre guide des ingrédients cosmétiques à éviter.

Notre Gentle Angel est idéal pour nettoyer sans dessécher les peaux à imperfections, sur le visage comme sur le torse ou le cou. Un pschitt d’hydrolats par-dessus renforce son action : Menthe, Citron, Rose ou Mélisse de notre eau de soin Flower Power régulent, purifient, apaisent.

Et résistez à la tentation du camouflage : votre peau a besoin de respirer. Oubliez les fonds de teint occlusifs bourrés de composants pétrochimiques, passez à un maquillage bio léger à base de poudres minérales : oxyde de zinc anti-inflammatoire, Kaolin séborégulateur… Surtout, n’allez jamais au lit sans un démaquillage parfait.

Un soin préventif ciblé : un sérum naturel anti-imperfections contre l’acné kystique

La meilleure façon d’éviter que vos imperfections ne se transforment en acné kystique reste de les empêcher d’apparaître. Notre sérum visage bio anti-imperfections Game Over va devenir votre meilleur allié tout autant pour éviter l’acné kystique que pour en atténuer lésions et cicatrices.

Son utilisation ? Sur tout le visage ou uniquement les zones sujettes à imperfections, avant votre soin hydratant ou seul, en routine quotidienne ou en anticipation d’un tsunami séborrhéique. A vous d’observer les besoins de votre peau.

Vous y retrouvez 72 plantes bio pour :

• réguler votre peau : les séborégulatrices Jojoba, Achillée millefeuille, Epilobe, Ylang-Ylang...

• resserrer vos pores avec les astringents Hamamélis, Citron, Gingembre, Eglantier…

• soigner et atténuer vos imperfections : Thym, Carotte, Réglisse, Olive redonneront tout son éclat à votre peau.

• lutter contre les infections avec les antioxydants et antibactériens Thé Vert, Grenade, Noix de Coco…

• favoriser la cicatrisation et atténuer vos cicatrices : Karité, Calendula, Guimauve, Romarin, Chanvre, Lin, Lavande Vraie…

On ne vous demande pas de nous croire sur parole : les résultats des tests in vivo des ingrédients de notre sérum anti-imperfections bio attestent de l’efficacité de Game Over sur la régulation du sébum, des inflammations, des rougeurs, boutons, brillances et la santé globale de la peau, grâce notamment aux Extraits de Lilas et au Post-biotique marin (vous pouvez les consulter dans la rubrique Tests et objectivation des ingrédients de sa fiche-produit).

Le tout en douceur grâce à ses huiles végétales non comédogènes qui hydratent l’épiderme : une qualité appréciable pour les peaux souffrant d’acné kystique qui finissent souvent par devenir hypersensibles. Enceinte ou allaitante, vous pouvez l’utiliser sans crainte.


Adoptez une hygiène de vie anti-acné kystique

De bonnes résolutions au quotidien peuvent tout changer pour soigner une acné kystique :

1. Revoyez le contenu de votre assiette : il n’est pas établi que notre alimentation provoque l’acné mais on sait qu’elle peut l’entretenir voire l’aggraver :

- Attention à tout ce qui impacte le taux d’insuline et entretient les inflammations : mollo sur le chocolat, les produits laitiers, sucres raffinés, acides gras saturés, alcool, café…
- Notre peau est un organe émonctoire important : quand le foie ou les intestins sont surbookés elle prend le relais… et trinque. Pour les aider, pas de restriction sur les fibres et vitamines des fruits et légumes frais bio.
- Buvez beaucoup d’eau tout au long de la journée.

2. Respirez et reposez-vous : manque de sommeil et stress ne causent pas non plus l’acné mais favorisent une peau plus grasse.

3. Méfiance avec le soleil qui épaissit la peau.

4. Enfin, soyez intraitable avec l’hygiène : changez chaque semaine les nids à bactéries que sont draps, taies d’oreiller, serviettes de toilette. Et, bien sûr, lavez vos mains !



Lutter contre l’acné kystique n’est pas des plus simples, et chaque geste compte : même une acné légère négligée peut dégénérer en acné kystique. Conjuguez réactivité et patience, soins costauds et douceur. Autant de défis qu’une cosmétique réellement naturelle vous aidera à relever 😉.

 

Trouvez le menu sur-mesure de votre peau

En 2 min top chrono, notre fondatrice vous dévoile :
- les vrais besoins de votre peau,
- une routine 100% naturelle adaptée,
- plein de conseils pour en prendre soin ;)

Nourrir sa peau comme on nourrit son corps

Nous créons une cosmétique à la hauteur de nos assiettes : généreuse, équilibrée, 100% naturelle, bio, végane, fabriquée en France, sans huile de palme, sans ingrédients de remplissage et consignée.