Votre panier

Nos suggestions pour votre peau

Choisissez votre miniature offerte

Vous bénéficiez de la livraison + du baume à lèvre offerts
Plus que pour bénéficier
 
livraison offerte dès 60€
 
baume à lèvre offert dès 75€

Choisissez votre miniature offerte

Nos suggestionspour votre peau

Votre miniature offerte

Crème pieds bio

Mini Feet Good

OFFERT

Contour des yeux bio

Mini Eye Love

OFFERT

Crème nourrissante corps bio

Mini Body Guard

OFFERT

Huile démaquillante bio

Mini Oil Right

OFFERT

-10% sur vos soins et la livraison offerte sur toutes vos commandes avec l'abonnement !

en savoir plus

Fraisde livraison

En raison d'un nombre de commandes important, les délais de livraison sont allongés. Julie alias superwoman fait au plus vite !

Livraison sans signature - 5,90 € TTC - Gratuit dès 49€ d'achat (France, Belgique, Luxembourg)

Jusqu'à 9,90€ pour le reste du monde !

Mondial Relay - 3,90 € (France, Belgique, Luxembourg))

offerte pour tout achat.

Temps de lecture : 5MIN

Comment protéger sa peau de la piscine et du chlore ?

Ecrit le 05.Jun.22 par Anne-Marie Gabelica — Mis à jour le 05.Jun.22


Vous avez renoncé à votre sport favori, la natation. Et même par grande chaleur, vous résistez à l’envie d’un plongeon. Parce que ça ne loupe jamais : démangeaisons, tiraillements, irritations de la peau, votre épiderme n’aime pas mais alors pas du tout l’eau chlorée de la piscine.

Bonne nouvelle : en adoptant de bonnes habitudes, il est possible de limiter les effets indésirables du chlore et de la piscine sur la peau.

Chlore et irritations de la peau

Chlore et peau : quand piscine rime avec irritations cutanées


Le chlore des piscines, un irritant quasi-incontournable

Picotements, plaques rouges sur le corps et le visage, peau qui tire et démange (le prurit) : après la piscine, on n’est pas toujours au top… Le coupable : le chlore, produit chimique le plus couramment utilisé pour traiter l’eau des piscines. Ses arguments ? Il est économique. Et très efficace : antibactérien, virucide, antifongique, sporicide, il empêche la prolifération dans l’eau de la plupart des organismes indésirables. Mais le chlore a le gros défaut d’être très irritant pour la peau. Au contact de substances organiques, nombreuses dans une piscine (squames, sueur, salive, poils ou même… urine), il libère des gaz : les chloramines. Ce sont elles qui causent démangeaisons et irritations.


Quelles peaux souffrent le plus du chlore ?

Les irritations cutanées due au chlore peuvent être passagères mais des problèmes de peau plus conséquents ne sont pas rares : déshydratation, dermatites de contact...

Certaines peaux sont plus particulièrement intolérantes au chlore :

• les peaux sèches, atteintes de dermatite atopique, les peaux sensibles, les peaux des enfants

Ces peaux fragiles sont les plus vulnérables : le chlore de la piscine aggrave leurs difficultés en entretenant l’inflammation et la sécheresse cutanée.

Après la baignade, elles peuvent souffrir de démangeaisons intenses et sensations de brûlure, d’importantes plaques de peau rouge localisées notamment sur les cuisses, bras, aisselles.

L’érythème peut s’accompagner de desquamation et d’une éruption cutanée : petits boutons rouges, vésicules semblables à un eczéma ou urticaire.

 

• les peaux grasses

Asséchant, le chlore de la piscine peut d’abord paraître bénéfique aux peaux grasses, même en cas d’acné. Mais cela ne dure qu’un temps : agressé, l’épiderme finit par réagir au risque de dessèchement et d’irritations en produisant encore plus de sébum. Un magnifique effet rebond…

 

• en cas de lésions cutanées

Blessé·e, évitez de vous baigner en piscine : le chlore irrite les plaies et ralentit la cicatrisation. Sans parler des risques de surinfection par les bactéries et champignons résistants au chlore ou dans un bassin insuffisamment entretenu.

En cas de maladie de peau, demandez toujours l’avis de votre dermatologue.


Le chlore peut irriter toutes les peaux

Vous ne souffrez d’aucune affection cutanée, atopie ou autre ? Méfiez-vous tout de même !

Le chlore peut irriter toutes les peaux

Vous ne souffrez d’aucune affection cutanée, atopie ou autre ? Méfiez-vous tout de même !

Exposition excessive (chlore mal dosé, baignades fréquentes ou prolongées), UV et transpiration en été ou froid et chauffage qui en ajoutent en hiver : le chlore peut provoquer irritations et rougeurs, assécher ou entraîner des imperfections même sur une peau normale à mixte…

Peut-on prévenir les irritations de la peau dues au chlore ?

Impossible d’éviter le contact avec l’eau chlorée quand on se baigne ! La solution ? Limiter les effets du chlore sur votre peau.


Protégez et renforcez votre barrière cutanée

Evitez toute épilation ou rasage les heures précédant la baignade en piscine : fragilisée, votre peau sera d’autant plus sujettes aux irritations (et évitez de lui faire subir le feu du rasoir juste après votre séance de natation).

Protégez contour des yeux et paupières en portant systématiquement des lunettes de piscine.

Enfin, avant la baignade, créez une barrière anti-chlore avec un soin protecteur. Insistez particulièrement sur :

• les zones de peau plus sensibles aux irritations du chlore : visage, cou, bras, cuisses, ventre,

• les zones exposées au frottement des textiles anti-UV, brassards, bouées qui aggravent l’irritation : aisselles, plis des coudes, taille.


Choisissez le bon soin protecteur

 

Evitez les pommades anti-chlore conventionnelles

Ces crèmes waterproof déposent une couche étanche destinée à protéger la peau des agressions du chlore.

Généralement pétrochimiques, elles atténuent peut-être les irritations cutanées dues au chlore mais vous exposent à celles des silicones, huiles minérales et conservateurs synthétiques qui les composent ! Avec en bonus des risques de perturbation endocrinienne et allergies de contact

Pour ne pas vous tromper, aidez-vous de notre guide des ingrédients à éviter dans les cosmétiques.



Misez sur les beurres et huiles végétales

Les plus efficaces sont les huiles et beurres végétaux très riches en lipides : beurre de Karité, huile de Jojoba, huile de Coco, Avocat… Elles laissent un film protecteur 100% végétal sur votre peau tout en la pénétrant, évitant ainsi les sensations grasses désagréables.

Vous pouvez les utiliser seules ou, mieux, les rechercher dans des cosmétiques bio riches : crème nourrissante ou baume corps et visage.


Votre protection solaire peut-elle atténuer les irritations causées par le chlore ?

 

En été, vous pensez que votre crème solaire waterproof fera le job ? Attention, elle peut poser les exacts mêmes problèmes que les crèmes corps et visage pétrochimiquesdanger des filtres solaires en plus (souvent de l’octocrylène, aussi néfaste pour notre santé que pour l’environnement et qui irrite la peau…).

Appliquez toujours d’abord votre crème protectrice puis terminez par une protection solaire la plus naturelle possible.

Encore mieux, Hello Sunshine, notre huile solaire protectrice corps et visage oOlution vous offre du 2 en 1 : résistante à l’eau, elle est riche de 13 plantes protectrices pour la barrière hydrolipidique et 20 plantes apaisantes et réparatrices.


Protéger sa peau du chlore : éviter les irritations

Après la baignade : 4 réflexes pour calmer les irritations cutanées dues au chlore


1. Rincez et séchez votre peau immédiatement après chaque baignade

• Dès la sortie du bassin, à l’eau tiède voire froide (courage !) :
une eau trop chaude aggraverait vos irritations.

• N’oubliez pas de rincer cheveux et cuir chevelu :
ils retiennent les
résidus de chlore.

Séchez-vous soigneusement, sans frotter, avec une serviette propre 100% coton bio.
Sans oublier les plis et entre les orteils, afin d’éviter le développement de mycoses.

• Si possible, changez-vous :
un maillot mouillé favorise l’apparition d’irritations et mycoses des muqueuses de la vulve et du vagin.


2. Chouchoutez votre visage au bord du bassin

L’eau de la douche, calcaire et elle aussi légèrement chlorée, aura du mal à calmer démangeaisons et irritations sur la peau sensible du visage. Glissez dans votre sac de piscine :

• une eau thermale ou, mieux, une lotion d’eaux florales apaisantes : un pschitt entre deux baignades vous aidera à conserver une peau saine et confortable.

• votre crème hydratante visage ou baume à dégainer au moindre tiraillement ou inconfort. Un gel d’Aloe vera peut vous offrir un soulagement immédiat mais sera insuffisant pour réparer votre peau et traiter les irritations.


3. Lavez-vous avec des produits doux

Après la piscine, utilisez un savon doux surgras saponifié à froid et un gel nettoyant visage sans sulfates ni conservateurs synthétiques : agressifs, ils aggraveraient la déshydratation et les irritations provoquées par le chlore de la piscine.


4. Réparez votre peau

Attaquée et asséchée par le chlore de la piscine, votre peau irritée a besoin d’un bon shoot :

• de lipides réparateurs pour son film hydrolipidique,
• d’actifs anti-inflammatoires capables d’apaiser démangeaisons cutanées et rougeurs.

Le top ? Les beurres de Karité, Cacao, les huiles d’Avocat, Bourrache, Courge, le Calendula ou encore l’avoine.

Recherchez-les dans des soins hydratants adaptés à votre type de peau et aux différentes parties du corps ou au visage, à la saison, à vos sensations. Une huile sèche peut suffire pour le corps en été, un baume être nécessaire contre les irritations et démangeaisons plus prononcées.


La sélection

Huile sèche bio

Sold out

Crème corps nourrissante

Sold out

Baume réparateur bio

Sold out

protéger sa peau des irritations à la piscine

Préservez-vous des effets du chlore : nos conseils en plus


A la sortie de la piscine

On perd beaucoup d’eau en nageant, n’oubliez pas de boire : une bonne hydratation est indispensable pour la peau et la récupération musculaire.

Surtout, même si votre peau démange énormément, évitez de vous gratter. Le grattage entretient l’inflammation et provoque des lésions.


Protégez vos cheveux et cuir chevelu

Votre peau n’est pas la seule à souffrir du chlore :

• portez un bonnet de bain et/ou évitez de mettre la tête sous l’eau, particulièrement en cas de poussée de psoriasis, dermite séborrhéique, cheveux blonds ou colorés (ils ont tendance à virer au vert sous l’effet du chlore),

• avant et après baignade, appliquez-leur une huile sèche protectrice et hydratante.


Protégez vos yeux et voies respiratoires

Plutôt que d’allergie au chlore, on parle d’hypersensibilité : le chlore n’est pas un allergène. Mais les symptômes n’en sont pas moins gênants !

Pince-nez et lunettes pendant la séance puis sérum physiologique, nettoyant ophtalmique ou compresses de camomille permettent de limiter les réactions liées à son inhalation.

Cela va au-delà de l’inconfort ? Consultez : un médecin pourra vous prescrire un traitement antihistaminique, une crème ou un spray nasal à base de corticoïdes.


Envisagez l’éviction du chlore

Toutes ces précautions ne seront peut-être pas suffisantes pour les peaux très sensibles, sèches ou sujettes à l’eczéma atopique, pour les personnes souffrant d’asthme. Dans ce cas une seule solution : éviter les piscines au chlore.

Elles sont également fortement déconseillées pour les enfant en bas-âge : leur exposition au chlore multiplierait par trois le risque de développer une allergie aux acariens, un eczéma ou de l’asthme !

Encore rares, les piscines non-traitées au chlore (sel, oxygène actif, piscines naturelles…) se développent, en réponse aux préoccupations sanitaires et environnementales (le chlore impacte notamment le système immunitaire et respiratoire des animaux). Vous avez peut-être la chance d’en avoir une près de chez vous ?


Trouvez le menu sur-mesure de votre peau

En 2 min top chrono, notre fondatrice vous dévoile :
- les vrais besoins de votre peau,
- une routine 100% naturelle adaptée,
- plein de conseils pour en prendre soin ;)

Anne-MarieGabelicaoOlution.png

Nourrir sa peau comme on nourrit son corps

Nous créons une cosmétique à la hauteur de nos assiettes : généreuse, équilibrée, 100% naturelle, bio, végane, fabriquée en France, sans huile de palme, sans ingrédients de remplissage et consignée.

Vous aimerez aussi

10 gestes à adopter pour prendre soin de sa peau sensible

10 gestes à adopter pour prendre soin de sa peau sensible

Quels sont les dangers des filtres des crèmes solaires ?

Top 5 des produits à emporter dans sa valise pour des vacances sans soucis

Top 5 des produits à emporter dans sa valise pour des vacances sans soucis