Votre panier

Nos suggestions pour votre peau

Choisissez votre miniature offerte

Vous bénéficiez de la livraison offerte !
Plus que pour bénéficier

Choisissez votre miniature offerte

Nos suggestionspour votre peau

Masque éclat visage bio

Mini Shine Bright

OFFERT

Eau florale bio

Mini Flower Power

OFFERT

Lait hydratant corps bio

Mini Magic Milk

OFFERT

Huile démaquillante bio

Mini Oil Right

OFFERT

Economisez 10% sur votre commande en vous abonnant à vos produits chouchous.

en savoir plus

Fraisde livraison

Wahou merci pour l'accueil de notre mois anniversaire ! Les commandes peuvent prendre un peu plus de temps qu'à l'accoutumée, Julie fait le max pour les faire partir au plus vite :)

Livraison sans signature - 5,90 € TTC - Gratuit dès 49€ d'achat (France, Belgique, Luxembourg)

Jusqu'à 9,90€ pour le reste du monde !

Mondial Relay - 3,90 € (France, Belgique, Luxembourg))

offerte dès 49€ d'achat.

Temps de lecture : 5MIN

Pourquoi se tourner vers les Cosmétiques Vegan ?

Ecrit le 17.Feb.21 par Anne-Marie GABELICA — Mis à jour le 19.Feb.21


La cosmétique vegan a le vent en poupe. L’indicateur qui ne trompe pas : des marques pourtant très conventionnelles mettent en avant des gammes vegan. Effet de mode ? Peut-être. Mais opter pour les cosmétiques vegans reste une démarche éthique. Et potentiellement très bénéfique à votre peau. Pourquoi et comment choisir des cosmétiques vegans ? On vous explique tout.

cosmetiques vegans

Cosmétiques vegan : de quoi parle-t-on ?

Le véganisme est une éthique de vie globale qui consiste à renoncer à tout produit animal : dans l’assiette, la penderie… ou sur la peau. Car oui, les ingrédients animaux sont fréquents dans les cosmétiques.


Cosmétiques vegan, bio, cruelty-free, slow : quelles différences ?

Pour vous tout ceci est synonyme ? Pas du tout !

Les cosmétiques naturels et bio privilégient les ingrédients naturels issus de l’agriculture biologique : exempts d’OGM et produits phytosanitaires, de composants synthétiques polluants. Leur préoccupation ? Le respect de l’environnement… sans pour autant interdire les ingrédients d’origine animale.

La slow cosmétique les autorise à condition qu’ils n’entraînent aucune mort d’animal et soient exclusivement issus d’exploitations bio respectueuses du bien-être animal.

Les cosmétiques qui font du bien-être animal une préoccupation centrale ? Les cosmétiques Cruelty-free qui excluent tout recours aux tests sur les animaux et, donc, les cosmétiques vegan qui excluent de leur composition tout ingrédient provenant d’animaux. Aucun ingrédient supposant la mise à mort de l’animal, cela va de soi, mais aucun ingrédient produit par un animal non plus.



Les ingrédients animaux dans les cosmétique : de l’histoire ancienne ?

Bains au lait d’ânesse de Cléopâtre, suif ou saindoux des savons moyenâgeux : les premiers cosmétiques leur faisaient la part belle. Où en est-on aujourd’hui avec les ingrédients animaux dans les cosmétiques ?

Certains ont heureusement été abandonnés : civette, castoréum, musc animal des parfums responsable de la quasi-extinction du chevrotin, ambre gris des baleines longtemps chassées pour nos savons, crèmes hydratantes, maquillages…

Et aujourd’hui, les cosmétiques européens ne peuvent plus contenir que des ingrédients animaux issus d’élevage. Mieux : acide hyaluronique longtemps extrait de crêtes de coq, acide caprylique du lait de chèvre, urée, lécithine ne sont plus d’origine animale dans les cosmétiques. Un petit progrès… car en réalité, la question de l’exploitation animale est loin d’être réglée en cosmétique.

Les matières premières animales ont un argument de poids : les sous-produits de l’élevage alimentaire sont extrêmement bon marché. C’est ainsi que carcasses, tendons, peaux ou graisses se retrouvent dans les cosmétiques non vegan ! Et comment expliquer l’utilisation du Squalane, extrait du foie de requin et d’autres huiles de poissons facilement substituables et responsables de surpêche ?

D’autres ingrédients d’origine animale très courants choquent moins parce qu’ils n’impliquent pas la mise à mort de l’animal. La lanoline émolliente de certaines crèmes hydratantes naturelles ? Une graisse issue de la laine des moutons. Certains ont une image très nature et qualitative : les produits de la ruche, notamment. Le miel adoucissant et éclaircissant, la cire d’abeille protectrice et texturante des baumes et sticks, la propolis réparatrice n’en sont pas moins des produits de l’exploitation animale. Tout comme les laits animaux de savons hauts de gamme.

Bref, l’existence de cosmétiques vegan se justifie pleinement !



Pourquoi oOlution est une marque cosmétique vegan

Pour nous, créer des cosmétiques vegan est l’aboutissement logique de convictions profondes… sans aucun renoncement pour votre peau !

Les cosmétiques vegan : une éthique contre toute exploitation animale

Les ingrédients qui n’impliquent pas la mort de l’animal sont-ils acceptables ? C’est une question éthique, philosophique que nous avons tranchée en bannissant tout recours à tout ingrédient produit par un animal. Tous les soins oOlution sont vegan.
Car en nous appropriant les produits du travail des animaux, nous leur confisquons les ressources essentielles à leur survie. La cire d’abeille ? Indispensable pour construire la ruche. Pour remplacer celle que nous leur prenons, les abeilles doivent consommer et donc fabriquer plus de miel. Miel que nous nous approprions également…

Une question de bien-être animal, mais aussi de respect de nos écosystèmes. Quel sens auraient nos cosmétiques naturels, respectueux de la santé et de l’environnement, s’ils participaient à la mise en danger d’espèces animales, à l’élevage intensif polluant ou à la surpêche dévastatrice pour les océans ?


Des ingrédients animaux loin d’être incontournables

Une question tranchée d’autant plus vite que quasiment tous les ingrédients cosmétiques d’origine animale ont une alternative vegan.

Certes, on ne sait pas produire de rouge aussi vif que le carmin issu de cochenilles avec des végétaux ou minéraux. Ni du waterproof (mais ça, c’est tant mieux pour la peau, on vous l’explique ici : Yeux sensibles, quel maquillage choisir ?). Pour le reste, les cosmétiques vegans ont réponse à tout en étant aussi agréables et efficaces. Voire plus.c

Pour remplacer la Cire d’abeille ? Les mélanges de cires végétales, et notamment l’exceptionnelle Cire de Carnauba, sont écologiques et super bénéfiques pour la peau.
Le Squalane ? De millions de requins sont massacrés chaque année pour obtenir un émollient, puissamment hydratant. Mission pourtant relevée haut la main par les cosmétiques vegans avec le squalène issu de l’huile d’Olive (ou blé, riz, betterave…), en bien meilleure affinité avec notre peau.
Les laits animaux ont de réelles vertus contre les dermatites. Mais rien qui ne puisse être traité avec les huiles végétales. Huiles et beurres végétaux mettent aussi la lanoline animale KO : irritante pour les peaux sensibles, son effet hydratant reste très superficiel.
Le collagène animal, issus des cartilages et os animaux ? Un effet jeunesse superficiel et éphémère. Pulpe de Baobab, Gingembre ou algues agissent, elles, directement sur notre production de collagène.

En résumé, en associant huiles végétales, hydrolats, huiles essentielles et autres extraits de plantes, poudres minérales, il n’est pas un besoin de la peau sans réponse cosmétique vegan.



cosmetique vegane sans produits de la ruche

Bien choisir vos cosmétiques vegan

Comment vous assurer que vous avez bien affaire à des cosmétiques vegan parfaitement recommandables ?

Liste INCI et certifications

De nombreux ingrédients animaux avancent masqués, dans vos cosmétiques, avec des dénominations INCI insoupçonnables ou indéchiffrables : CI75470 ou rouge naturel 4 ? Du Carmin, pigment rouge fréquent en maquillage que l’on obtient en… écrasant des cochenilles. CI 75170 ? De la guanine qui donne des reflets irisés au maquillage, issue d’écailles de poissons.

La liste INCI ne permet pas forcément de connaître l’origine des ingrédients cosmétiques. Glycerin ? Produit de la saponification d’une huile végétale ou de la graisse bovine ou porcine (le plus fréquent dans les savons non vegans). Collagen, Elastin ? Tout aussi bien des protéines de levure qu’issues de la cuisson de peau, d’os, de méduses… L’Allantoin apaisante ? Végétale ou plus certainement issue de la bave d’escargot. L’origine de la Kératine des soins capillaires ? Poils, peaux ou cornes d’animaux, quand elle n’est pas végétale. A contrario, ne vous offusquez pas si vous lisez Castor Oil sur la liste INCI d’un cosmétique vegan : aucun castor n’a été exploité, il s’agit d’huile de Ricin !

 

La liste est encore longue avec de nombreux dérivés : difficile de repérer à coup sûr tous les ingrédients d’origine animale dans un cosmétique. D’autant que le vegan-washing se développe inévitablement…

Alors, comment identifier à coup sûr un cosmétique vegan ? Normalement, c’est écrit dessus ! Recherchez une mention explicite vegan ou une certification : le Label Cruelty-Free & Vegan de Peta est le plus strict et fiable, il vous certifie que tous les produits d’une marque le sont. C’est celui dont bénéficient nos cosmétiques vegans oOlution.


Les cosmétiques vegan : aller plus loin

Attention, le critère vegan est insuffisant pour vous garantir des cosmétiques sains, respectueux de l’environnement... ou même de la condition animale !

Vegan n’est pas forcément naturel, et encore moins bio. Un cosmétique vegan ne vous protège pas forcément des ingrédients les plus problématiques des cosmétiques conventionnels : conservateurs et parfums synthétiques, huiles minérales, silicones, polymères…

D’autant moins que l’alternative vegan la moins chère aux substances animales est bien souvent synthétique, pétrochimique, polluante et potentiellement néfaste pour la peau ou la santé : la paraffine remplaçant la cire d’abeille, par exemple. Et pas toujours préférable pour les animaux : remplacer le Squalane par de l’huile de palme, c’est préserver les requins pour massacrer orangs-outans et tigres… L’huile de Coco semble cocher la case ingrédient vegan ? Elle peut pourtant cacher une terrible exploitation animale : notre article Bien choisir son huile de coco vous explique le triste sort des singes-cueilleurs.

Et les tests sur les animaux ? Ils sont normalement interdits par la règlementation européenne… avec un certain nombre d’exceptions pour les substances préoccupantes pour la santé humaine soumises à loi REACh. Des cosmétiques développés hors UE ou qui veulent s’exporter dans certains pays comme la Chine réalisent des tests sur les animaux... Et le Non testé sur les animaux devenant un important critère de choix pour les consommateurs, il est souvent apposé sans plus de garanties.

Choisir des cosmétiques vegan ne dispense pas de rester vigilant.e sur les formulations, scruter les listes INCI, étudier les chartes, interroger les marques. Pour nous, être une marque cosmétique vegan c’est une éthique profonde avec zéro concession : aucun ingrédient issu d’animal, aucun ingrédient synthétique et aucun renoncement sur l’efficacité. Pour le bien-être animal, pour l’environnement, pour votre santé, pour votre peau !

Les conseils d'Anne-Marie

Notre créatrice vous offre ses conseils personnalisés « Je veux restaurer l’équilibre naturel de votre peau pour des résultats concrets, sans compromis pour votre santé et la planète. »

Anne-Marie Gabelica oOlution

Notre vocation

Créer une beauté sans concession : des soins riches d’une diversité unique de plantes, 100% naturels, bio, vegan, made in France, sans huile de palme, sans ingrédients de remplissage et consignés.