cicatrices d'acné

Comment soigner ses cicatrices d’acné ?

Par le 10 juin 2020

Modifié le 17 juin 2020

Adolescence ou yoyos hormonaux, l’acné peut être difficile à vivre. Et non contente de nous gâcher la vie avec ses points noirs et poussées de boutons, elle nous laisse parfois des souvenirs durables : les cicatrices d’acné sont souvent très visibles et source de complexes, notamment sur le visage. Peut-on les éviter, les estomper, les effacer naturellement ? Suivez le guide !

 

Les cicatrices d’acné : pas tout à fait comme les autres

 

Une cicatrice est la trace d’un combat de nos cellules cutanées contre une agression : coupure, brûlure, incision ou, pour l’acné, un bouton. Dans tous les cas, c’est un tissu différent de la peau normale, plus riche en collagène, qui vient combler la blessure. Avec différents degrés de réussite… Cette réparation sera plus ou moins visible en fonction de la profondeur de la lésion et de la façon dont la peau a pu se régénérer.

 

La spécificité des cicatrices d’acné ? L’origine de la lésion : une inflammation qui détruit les cellules sous-cutanées. Au départ, une hypersécrétion de sébum et une obstruction des follicules pileux font apparaître des comédons. Quelques bactéries s’en mêlent et tadam : voilà notre poussée de boutons rouges inflammés. Plus l’acné est sévère, plus les lésions formées par les boutons sont profondes et les cellules atteintes nombreuses. Et, logiquement, la bonne réparation cutanée compromise : les microbes impliqués dans l’inflammation freinent sérieusement le processus, entravant la production de nouvelles fibres

 

cicatrices d'acné1

 

Les cicatrices d’acné prennent généralement deux formes : 

  • des cicatrices pigmentaires, rouges sur peau fine, claires ou brunâtres sur peau mate : abusivement appelées cicatrices, fréquentes, elles sont les traces de l’inflammation qui a suractivé les mélanocytes ; 
  • les cicatrices atrophiques ou déprimées sont les cicatrices d’acné types : de petites dépressions que les fibres de collagène n’ont pas réussi à combler. En cratère, généralement concentrées mais peu profondes, elles donnent un aspect grêlé à la peau. Plus profondes et étroites, elles forment un véritable trou en pic à glace. Surinfections, surblessures, acné sévère et loterie génétique les rendent parfois difficiles à éviter. Ne baissez pas les bras pour autant ! 

 

Pour soigner vos cicatrices d’acné, soignez votre peau

 

Le plus important, pour éviter les cicatrices d’acné : adopter les bons gestes dès l’apparition des comédons et boutons car (presque) tout se joue avant que la cicatrice ne se forme. 

 

  • Traitez correctement vos boutons : moins y toucher pour mieux cicatriser

 

Lorsque les point noirs et boutons sont là, on n’a qu’une envie : s’en débarrasser au plus vite, par tout moyen. Mauvais calcul ! Pas seulement pour éviter les cicatrices, d’ailleurs. Traitements inadaptés et gestes impatients sont à l’origine de bien de nos problèmes de peaux hyper sensibles, sèches ou marquées. Oui, votre peau doit être débarrassée de ses imperfections. Mais en douceur. 

On oublie : tripoter, triturer, percer. Sinon, c’est blessures, surinfections et cicatrices assurées… Et en touchant votre peau, vous éparpillez les bactéries, aggravez votre acné et donc les risques de cicatrices. Allez, courage, résistez à la tentation : moins vous y mettrez doigts et ongles, moins vous aurez de traces.

La solution : une action de choc ET de fond, ciblée sur les boutons avec un sérum anti-imperfections pour traiter et purifier sans dessécher. Quelques gouttes de notre Game Over matin et soir avant votre hydratant corrigent les imperfections et préparent un terrain propice à une bonne cicatrisation. Il est purifiant et régulateur grâce au Melon du Kalahari, à l’Ylang-Ylang anti-inflammatoire et séborégulatrice, à l’huile de Marula antimicrobienne et astringente. Mention spéciale pour l’huile essentielle de Lavande Vraie : astringente et cicatrisante, son action fortement antimicrobienne est respectueuse de la flore cutanée, indispensable à la réparation de l’épiderme.

 

  • Nettoyez et régulez votre peau avec douceur et rigueur 

 

En cas d’acné, les boutons ont tendance à focaliser toute l’attention. N’oubliez pas le reste de votre peau ! Une hygiène rigoureuse mais douce est indispensable pour éviter les surinfections et enrayer la formation de boutons par-dessus vos boutons. Et donc des lésions plus difficiles à cicatriser.

nettoyant cicatrices d'acnéOn oublie tout ce qui est trop agressif : ni récurage de fond, ni gommage. Le risque ? Entretenir et aggraver l’inflammation. Gare à l’effet rebond une fois passée l’éphémère sensation de légèreté et propreté ! Exit également les produits trop agressifs comme… les gels conventionnels anti-acné. Eh oui ! Ils sont pleins d’ingrédients irritants (alcool, peroxydes, parfums), occlusifs (silicones, huiles pétrochimiques) et d’agents sulfatés (SLS et SLES) capables de dégraisser un moteur : votre film hydrolipidique n’y résistera pas ! La recette idéale pour un combo boutons, peau déshydratée qui surgraisse pour se défendre et, in fine, cicatrise moins bien.

La solution : remiser l’artillerie lourde pour un nettoyage matin ET soir à la main, sans frotter, avec un gel lavant doux et naturel. Les actifs végétaux anti-inflammatoires, anti-microbiens et astringents sont idéaux pour nettoyer en profondeur et réguler votre peau dans le plus grand respect de son film protecteur. Vous retrouverez Hamamélis, Capucine, Busserole des Alpes, Thym et Romarin dans notre gel nettoyant sans sulfate, purifiant et régulateur, Gentle Angel. Renforcez son action avec un rinçage aux hydrolats apaisants et séborégulateurs : Tea Tree ou Thé vert antibactériens et assainissants, Lavandes régénérantes et astringentes que vous trouverez en synergie dans notre Flower Power.

 

  • Renforcez votre épiderme : des actifs naturels pour se régénérer

 

Pour bien cicatriser, autrement dit lutter contre les inflammations et se reconstruire, votre épiderme doit être en pleine forme. Armez-le ! Là aussi les actifs naturels sont sans équivalent pour renforcer ses capacités de régénération.

On oublie : tous les soins asséchants. Votre peau a besoin de l’exact contraire !

huiles cicatrices d'acnéLa solution : lui apporter apaisement, hydratation et… du (bon) gras. Oui, même une peau grasse a besoin de gras pour se reconstruire une armure hydrolipidique solide. Avec leurs acides gras si similaires à ceux de notre peau, les huiles végétales sont les plus à même de la rééquilibrer sans surgraisser. Ne zappez surtout pas cette étape, notamment le soir : notre peau se régénère la nuit. 

L’huile de Rose Musquée booste particulièrement le processus de cicatrisation. L’huile de Jojoba, non comédogène, très proche de la composition du sébum et antibactérienne est un renfort précieux, le Chanvre hyper réparateur enraye l’inflammation. En leur associant des huiles essentielles (Citron antibactérien, Carotte cicatrisante…) vous vous donnerez toutes les chances de bien cicatriser. Vous les retrouverez tous dans Glow Up, notre soin visage formulé pour les peaux normales à mixtes. Avec sa texture légère, il hydrate, détoxifie et renforce votre peau sans surgraisser. Pendant les poussées d’acné, complétez son action en lui ajoutant une goutte de notre synergie d’huiles végétales purifiantes et régulatrices.

 

  • Adoptez une hygiène de vie anti-cicatrices d’acné

 

Quelques bonnes habitudes peuvent faire la différence. 

Faites très attention au soleil, les UV intensifient les inflammations et favorisent l’apparition de marques pigmentaires. Evitez de vous exposer, privilégiez la protection physique. Sinon, faites extrêmement attention à la composition de votre crème solaire : l’acné rend votre peau très perméable et des composants irritants peuvent entretenir l’inflammation. 

Certains aliments riches en zinc aident à la bonne cicatrisation des boutons : mettez lentilles, fruits de mer, champignons au menu. A contrario, d’autres la freinent en entretenant l’acné : sucres raffinés (sucres, pains, pâtes et riz blancs) et graisses saturées favorisent la production de sébum. Abusez des céréales complètes (également riches en zinc), fruits et légumes frais pour les vitamines et fibres, des bons acides gras des oléagineux (noix, noisettes) ou de l’huile d’olive.

 

Peut-on estomper des cicatrices d’acné plus anciennes ? 

 

Même en suivant ces conseils, des cicatrises d’acné peuvent s’installer. Que faire ? 

Pour les tâches de pigmentation, patience : elles finissent par s’estomper avec le temps. Mais vous pouvez accélérer les choses et même améliorer l’aspect des cicatrices récentes de moins de 18 mois avec une routine adaptée.

Light up cicatrices d'acnéIl vous faut une action forte et ciblée avec un sérum unifiant comme notre Light Up : ses huiles essentielles d’Immortelle et Lavande anti-inflammatoires et desclérosantes, son eau de Citron anti-pigmentaire et antiseptique sont de puissants actifs anti-cicatrices, anti-tâches et rougeurs. Il vous fera bien sûr profiter des bienfaits de la star Rose Musquée et ses acides gras et vitamines A, E, C et K qui stimulent la production de cellules cutanées, atténuent rougeurs, tâches et cicatrices. Mais aussi des huiles de Jojoba, Grenade et Andiroba, cicatrisantes et anti-inflammatoires. Et de celles de Lin et noix de Macadamia, de l’extrait de Calendula, très efficaces sur les cicatrices existantes.

Enfin, n’oubliez pas d’hydrater. Notre suggestion ? En phase de cicatrisation, ajoutez à votre soin notre synergie de 15 huiles végétales régénérantes et ressourçantes : Pracachy cicatrisante et régulatrice de pigmentation, Raisin ou Kukui Nut riches en acide linoléique restructurant, Figue de Barbarie cicatrisante et tonifiante… 

Pour les cicatrices comme pour les boutons, les résultats s’obtiennent avec régularité et patience. Mais n’en attendez pas trop : de vraies, profondes et anciennes cicatrices d’acné ne disparaîtront pas totalement sans une intervention médicale, laser ou infrarouge, avec le risque d’effets secondaires aussi visibles que les cicatrices d’origine… Bref, pour les cicatrices d’acné, l’adage se vérifie : mieux vaut prévenir que guérir !

 

   

____________________________________________


À propos de l'auteur


Anne-Marie Gabelica
Ingénieure agronome diplômée en biochimie, Anne-Marie Gabelica a fait ses armes dans le secteur des cosmétiques durant 7 ans. Convaincue qu'une alternative au modèle actuel des cosmétiques (promesses marketing illusoires, manque de diversité dans les actifs, ingrédients inutiles et/ou dangereux, omniprésence des dérivés d'huile de palme) est possible, elle prend le chemin de l’entrepreneuriat militant. Anne Marie fonde alors oOlution pour réconcilier le bon pour soi et le bon pour tous.   Retrouvez chaque semaine les conseils d'Anne-Marie dans l'émission La Quotidienne sur France 5, disponible en replay juste ici ! Suivez son actualité sur sa page Facebook et sur Twitter @AMGabelica.

À propos d'oOlution

Avec plus de 65 actifs végétaux bio, les soins visage oOlution s'adaptent sur mesure aux besoins de chaque peau. Les formules 100% d'origine naturelle, garanties sans aucun ingrédient de remplissage (0% d'huiles hydrogénées ou estérifiées) sont aussi les premières à exclure tous les dérivés de l'huile de palme pour préserver la biodiversité.
Faîtes dès à présent votre diagnostic de peau et découvrez comment en prendre soin.

Besoin de conseil ou astuces ?
Papotez avec l'équipe d'oOlution sur Facebook, Twitter et Instagram.


____________________________________________

Ce article est également disponible en anglais.

Newsletter

Vous avez apprécié cet article ?

Abonnez-vous à notre newsletter pour plus d'amour/de conseils/de bons plans dans votre inbox !


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *