huile démaquillante

Huile démaquillante : 5 astuces pour bien la choisir

Par le 20 mars 2017

On va se parler franchement : on a beau savoir que le démaquillage est un moment essentiel pour notre peau, il est parfois fastidieux, et certains soirs la tentation est grande de se contenter d’un nettoyage rapide… Vous rêvez d’une solution démaquillage facile à utiliser, qui réconcilie ultra douceur et hyper efficacité et les fait rimer avec écologie et économies ? Elle existe : l’huile démaquillante ! A condition de bien la choisir…

 

L’huile démaquillante… et votre peau respire !

Vous le savez, le maquillage, en association de malfaiteur avec la pollution, la poussière ou les cellules mortes, étouffe votre peau en obstruant ses pores (notre avis sur le maquillage minéral : Le maquillage minéral est-il bon pour notre peau ?). Avec comme charmantes conséquences : boutons, comédons, imperfections diverses et variées… Bref, s’il y a UN produit de votre routine beauté à choisir avec le plus grand soin c’est votre solution démaquillante : elle doit pouvoir venir à bout de tout ça, et en douceur, s’il vous plaît ! Pas question d’empirer les choses avec un produit inadapté, trop agressif ou qui nécessite de frotter au point d’avoir la sensation d’un visage passé au papier de verre…

 

>> Découvrez notre soin visage anti-acné et anti-imperfection 100% d’origine naturelle : Check matte

 

Or, aussi paradoxal que cela puisse vous paraître, l’huile démaquillante est idéale pour redonner de l’air à votre épiderme : elle purifie, nettoie efficacement votre peau de toutes ses impuretés sans la décaper. Adieu acharnement à coup de 12 disques démaquillants par œil qui n’évite pourtant pas les yeux de panda et le teint froissé du matin : bonjour peau pleine de santé en un seul geste !

 

 

L’huile démaquillante : recommandée pour TOUTES les peaux

L’huile a aussi l’immense avantage de convenir à tous les types de peaux et particulièrement aux peaux sensibles. Particulièrement respectueuse de l’épiderme, une huile de qualité est riche en antioxydant, acides gras essentiels, omégas 3 et 6 et vitamines : un cocktail d’enfer pour protéger, nourrir et limiter les effets du vieillissement !

 

Les peaux sèches ou peaux matures en tireront évidemment les plus grands bienfaits… tout comme les peaux normales, mixtes et, même si cela peut vous sembler un peu contre-intuitif, les peaux grasses. Car contrairement à ce que l’on pourrait spontanément penser, l’huile ne graisse pas la peau : elle l’hydrate puissamment. Elle la débarrasse de ses excès de sébum sans l’agresser et, parfaitement absorbée par l’épiderme, renforce sa barrière lipidique naturelle. Cette barrière essentiellement constituée de gras (oui !) est ce qui permet à l’épiderme de retenir l’eau fournie par les couches plus profondes de la peau, via notre alimentation. Avec l’huile, on peut dire que vous remplacez le mauvais gras par le bon, dont manquent notamment les peaux grasses.

 

Bref, l’huile démaquillante a tout bon pour tout le monde ! Un indice qui ne trompe pas : les produits se sont multipliés sur le marché. Pour le meilleur… mais parfois pour le pire : difficile de s’y retrouver tant on y trouve à boire et à manger 😉 . Aussi, avant d’aller vider votre friteuse ou récupérer votre huile de moteur, voici 5 critères essentiels qui vont vous permettre de choisir une huile démaquillante efficace et bénéfique pour votre peau.

 

1. Une huile démaquillante efficace est une huile grasse

Premier critère essentiel : votre huile démaquillante doit… pouvoir démaquiller ! Et si le gras c’est la vie, il est aussi la condition sine qua non d’un démaquillage efficace : votre huile doit être grasse et non sèche, parce que ce sont des traces grasses que l’on veut enlever. Paradoxal ? Non ! Une réaction se produit entre les acides gras de l’huile d’un côté et ceux du maquillage et du sébum en excès : ils sont alors dissous, sans frotter ou presque.

 

A contrario, une huile sèche ne pourra rien pour vous, à moins de vous user l’épiderme pour un résultat médiocre.
Une huile grasse est sacrément costaude : elle saura s’occuper du maquillage le plus le plus waterproof de tous les waterproofs. Vraiment, lorsque l’on découvre le démaquillage à l’huile, c’est bluffant : avec quelques gouttes, fond de teint, fard, rouge à lèvre ou mascara trépassent illico !

 

Et pour cela, vous avez simplement besoin… de vos mains : prenez deux doses d’huile démaquillante dans le creux de votre main sèche et appliquez-la directement et en douceur sur votre visage, sec également. Insistez sur les yeux pour enlever toute trace de mascara ou d’eye-liner. Vous pouvez également utiliser des lingettes ou disques démaquillants (lavables, de préférence). Dans tous les cas, terminez par quelques sprays d’eau florale ou rincez avec un gel nettoyant sans sulfate (Sodium Lauryl / laureth sulfate) ou un savon saponifié à froid. Simple, rapide, écologique et efficace !

 

2. Une huile végétale et naturelle : bonne pour votre peau, bonne pour la planète

Votre huile est grasse, c’est un bon début mais ça n’est pas suffisant ! Choisissez également impérativement une huile végétale naturelle.
Traduction ? Fuyez les huiles minérales qui sont issues du raffinage pétrolier : pas glop pour l’environnement et pas top pour votre peau. Elles agissent comme une barrière étanche sur la peau, empêchant l’eau de s’évaporer. Résultat ? L’illusion d’une hydratation qui reste superficielle et temporaire et… des pores qui se bouchent, entraînant boutons et imperfections. Bref, l’exact inverse de l’effet escompté ! (pour en savoir plus : Huiles minérales en cosmétique : pas de pétrole sur ma peau !).

 

En outre, et c’est l’un de ses grands intérêts, l’huile végétale pourra vous offrir bien plus que le démaquillage ! Les huiles végétales ont des vertus extrêmement précieuses pour votre peau : hydratantes, cicatrisantes, nourrissantes, anti-oxydantes … à condition qu’elles soient naturelles. Là, vous vous dites : « Facile, les huiles végétales sont obtenues à partir de plantes : elles sont forcément naturelles ! ». Eh bien non, ce serait trop simple ! Certaines sont transformées par la pétrochimie : les huiles estérifiées ou hydrogénées. Leur intérêt ? Elles sont moins chères… mais dénaturées par les traitement physiques ou chimiques qui leur font perdre leurs propriétés. Du coup, pas cher pour un effet nul, ça reste une mauvaise affaire, non ? Et si leur nocivité pour la peau n’a pas (encore) été démontrée à ce jour, elle est indiscutable sur l’environnement et dans l’alimentation : guère rassurant pour notre épiderme… (pour en savoir plus : Pourquoi les huiles estérifiées sont inutiles en cosmétique et Pourquoi éviter les huiles hydrogénées en cosmétique naturelle)

 

3. A bas la mauvaise graisse : repérez la qualité !

Récapitulons : votre huile est grasse, végétale, naturelle. Il vous reste encore à vous assurer qu’elle est de qualité.
Le critère auquel vous devrez être particulièrement attentive ? Le mode d’extraction de votre huile. Une mention « première pression à froid » signifie que le fruit ou la graine sont pressés mécaniquement une seule fois à température ambiante, sans chauffage ni ajout de solvant : c’est la meilleure solution pour conserver toutes ses propriétés. La mention « vierge » est un gage de qualité supplémentaire : l’huile n’a pas été raffinée (mais pour certaines huiles particulièrement instables cette étape est néanmoins nécessaire).

 

Enfin, veillez tout particulièrement à ce que votre produit démaquillant ne contienne aucun tensio-actif éthoxylé comme notamment le sorbeth-30 tetraoleate.
Et les labels bio ? Ils ne sont hélas pas une garantie : ils excluent tout recours aux huiles minérales mais sont peu contraignants sur les huiles estérifiées ou hydrogénées… Privilégiez les cosmétiques 100% d’origine naturelle comme les cosmétiques d’Oolution et notre charte de formulation très stricte qui dépasse les exigences des labels bio actuels.
Au final, il est préférable d’utiliser l’huile alimentaire vierge première pression à froid que vous avez dans votre cuisine, plutôt qu’une huile vendue comme démaquillante mais bourrée de graisses hydrogénées…

 

 

4. Quelle(s) huile(s) démaquillante(s) pour votre peau ? Jouez les synergies !

Les huiles végétales de qualité contiennent des principes actifs qu’elles retirent des plantes dont elles sont issues. Ainsi l’argan nourrit, l’avocat est un formidable anti-ride, le dattier du désert répare… L’abricot qui illumine ou l’amande douce qui apaise sont particulièrement efficaces pour le démaquillage. Chaque huile végétale a ses propriétés et vertus, et toutes ont un intérêt pour tous les types de peau : vous pouvez faire varier les plaisirs en en changeant régulièrement. Mais le must reste de combiner plusieurs huiles afin de bénéficier de leurs différentes propriétés et couvrir tous les besoins de votre peau.

 

Enfin, bonne nouvelle : à tout âge, pendant la grossesse ou l’allaitement… tout le monde peut profiter des bienfaits des huiles végétales, qui sont bien plus douces que les huiles essentielles. Les seules contre-indications relèvent des terrains allergiques aux fruits à coque (éviter amande douce, noisette, macadamia) ou intolérants au gluten (n’utilisez pas d’huile de germe de blé). Enfin, en cas de traitement anti-coagulant n’utilisez pas d’huile de Calophylle Inophyl.

 

5. Huile végétale : attention au contenant !

En dehors de ces cas précis, la seule précaution à prendre concerne les conditions de conservation de votre huile. Au contact de l’air, de la lumière, la chaleur, l’humidité ou d’un contenant inadapté (métallique notamment) votre huile s’oxyde : elle devient rance, ses acides gras et donc ses propriétés se dégradent. Impossible de déclamer « qu’importe le flacon » : privilégiez un contenant opaque ou foncé, hermétique, idéalement avec une pompe.

 

Préférez également les petits volumes car une huile naturelle, sans conservateurs, aura forcément une durée de vie moins longue. Certes, le prix au litre est moins élevé par gros bidons, mais attention aux fausses bonnes affaires : vous risquez de vous retrouver avec une quantité astronomique d’huile rance (miam !). Et même si elle peut sembler plus onéreuse à l’achat que d’autres solution de démaquillage, vous vous apercevrez vite qu’une très faible quantité d’huile est nécessaire pour un démaquillage complet : l’huile est une solution démaquillage plutôt économique.

 

 

 

Une fois que vous avez trouvé une huile répondant à tous ces critères, votre démaquillage deviendra un véritable moment de plaisir et de soin pour votre peau. Et même si vous vous maquillez très peu voire pas, n’hésitez pas à faire à votre peau le cadeau d’un nettoyage quotidien à l’huile démaquillante !

En résumé : les critères pour mettre de l’huile dans votre routine beauté. L’huile est une solution de démaquillage efficace, douce et écologique, qui convient à toutes les peaux à condition d’être bien choisie. Pour réellement bénéficier de toutes ses vertus, veillez à ce que votre huile soit :

 

  • grasse
  • végétale
  • naturelle et obtenue par première pression à froid
  • choisie en fonction de ses propriétés : jouez les synergies !
  • préservée de l’oxydation : choisissez des contenants opaques et de petits volumes
   

____________________________________________


À propos de l'auteur


Anne-Marie Gabelica
Ingénieure agronome diplômée en biochimie, Anne-Marie Gabelica a fait ses armes dans le secteur des cosmétiques durant 6 ans. Convaincue qu'une alternative au modèle actuel des cosmétiques (promesses marketing illusoires, manque de diversité dans les actifs, ingrédients inutiles et/ou dangereux, omniprésence des dérivés d'huile de palme) est possible, elle prend le chemin de l’entrepreneuriat militant. Anne Marie fonde alors oOlution pour réconcilier le bon pour soi et le bon pour tous.   Retrouvez chaque semaine les conseils d'Anne-Marie dans l'émission La Quotidienne sur France 5, disponible en replay juste ici ! Suivez son actualité sur sa page Facebook et sur Twitter @AMGabelica.

À propos d'oOlution

Avec plus de 65 actifs végétaux bio, les soins visage oOlution s'adaptent sur mesure aux besoins de chaque peau. Les formules 100% d'origine naturelle, garanties sans aucun ingrédient de remplissage (0% d'huiles hydrogénées ou estérifiées) sont aussi les premières à exclure tous les dérivés de l'huile de palme pour préserver la biodiversité.
Faîtes dès à présent votre diagnostic de peau et découvrez comment en prendre soin.

Besoin de conseil ou astuces ?
Papotez avec l'équipe d'oOlution sur Facebook, Twitter et Instagram.


____________________________________________

Partager :
Newsletter

Vous avez apprécié cet article ?

Abonnez-vous à notre newsletter pour plus d'amour/de conseils/de bons plans dans votre inbox !


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *