Huiles estérifiées dans les produits de beauté

Pourquoi les huiles estérifiées sont inutiles en cosmétique

Par le 01 mai 2013

 Les huiles estérifiées : quand la transformation des ingrédients dénature la cosmétique naturelle

 

Dans cette série consacrée aux huiles comme ingrédient cosmétique incontournable, nous avons vu que les huiles les plus répandues dans nos crèmes sont d’origine pétrochimique.
Il existe deux autres types d’huiles qui sont elles d’origine naturelle ou partiellement naturelle et qui ont subi une modification de leur structure chimique : les huiles estérifiées et les huiles hydrogénées. Nous aborderons ici les huiles estérifiées, largement utilisées dans les cosmétiques comme alternative aux huiles végétales naturelles.

 

Quelle différence entre huiles estérifiées et huiles végétales naturelles ?

 

Leur composition est fondamentalement différente. Les huiles estérifiées proviennent de deux transformations successives des huiles végétales. La première consiste à casser les principaux composants d’une huile végétales (triglycérides). La seconde, à recombiner les molécules résultantes (acides gras) avec des molécules étrangères aux huiles végétales (alcools naturels ou d’origine pétrochimique). Résultat : ces modifications aboutissent la formation d’une huile estérifiée à la composition et donc aux propriétés totalement différentes de l’huile végétales d’origine.

Quelle conséquence pour ta peau ?

 

Ces altérations profondes de la composition ne sont pas à proprement parler néfastes pour la peau. Néanmoins, les huiles estérifiées ont ainsi perdu toute les propriétés bénéfiques des huiles végétales naturelles dont elles sont issues. Exit les Omega 3 et autres acides gras essentiels, bye-bye vitamines et antioxydants, adios les multiples vertus des insaponifiables.

 

Pourquoi les huiles estérifiées sont-elles alors de plus en plus utilisées en cosmétique ?

 

On invoque généralement leur toucher plus sec, ainsi que leur odeur et aspect plus neutres. Les huiles estérifiées sont aussi plus stables : elles rancissent (s’oxydent) beaucoup moins que les huiles naturelles végétales. Dernier « avantage » majeur, leur plus faible coût. Présentes en grande proportion dans une crème, elles permettent ainsi d’en diminuer fortement le coût de revient.

Comment repérer les huiles estérifiées ?

 

Beaucoup de célèbres formules qui vantent leurs huiles végétales « stars » (Argan, Bourrache, Onagre et autres…) sont en réalité principalement composées d’huiles estérifiées. Tu peux déceler cela à la lecture de la liste des ingrédients où tu trouveras par exemple dans les premières positions l’une des molécules suivantes :

•    Caprylic Capric Triglyceride
    •    Coco Caprylate Caprate
    •    Oleyl Erucate
    •    Oleyl Linoleate
    •    Decyl Oleate
    •    Dicaprylyl Ether (éther)
    •    Octyldodecanol (éther)


Et j’en passe, la liste est malheureusement beaucoup trop longue !

En fait, ce n’est que bien plus bas dans la liste des ingrédients que tu retrouveras les huiles végétales, reléguées en queue de peloton par leur faible pourcentage dans la formule

 

Mais que fait le bio ?

 

La cosmétique bio a eu le mérite d’imposer beaucoup de règles très salutaires pour garantir un certain niveau de naturalité des cosmétiques. Cependant en ce qui concerne les huiles estérifiées, les restrictions mises en place par les labels bio sont à l’heure actuelle quasi inexistantes. Seul le label allemand Natrue impose de ne pas dépasser 15% d’huiles estérifiées et hydrogénées dans les crèmes. Rien en revanche de Cosmébio, le plus répandu des labels français, et du nouveau label Européen Cosmos.
L’huile estérifiée, l’huile de palme, même combat !

 

Dans les cosmétiques naturelles, les huiles estérifiées sont utilisées au détriment des huiles végétales pour leur coût plus faible et leur toucher plus sec. Cette substitution prive non seulement ta peau des propriétés bénéfiques de ces dernières, mais provoque aussi des effets très néfastes pour l’environnement. En effet, l’huile végétale la plus utilisée pour fabriquer les huiles estérifiées est l’huile de palme, responsable d’une déforestation massive des forêts primaires d’Asie du Sud-Est… Est-il logique pour des cosmétiques qui se veulent naturelles de dégrader la biodiversité ? Bien-sûr que non.

 

Enfin, ne vous y trompez pas : les huiles hydrogénées ne sont ni meilleures pour votre peau, ni pour votre santé !

 

Chez oOlution, c’est très très simple, notre limite maximale d’utilisation des huiles estérifiées est… 0% !

On utilise QUE des huiles végétales véritables, exclusivement obtenues par première pression froid. Elles sont toutes issues de l’Agriculture Biologique ou de la Récolte Forestière Durable pour une qualité supérieure… la seule digne de ta peau ! :)

   

____________________________________________


À propos de l'auteur


Anne-Marie Gabelica
Ingénieure agronome diplômée en biochimie, Anne-Marie Gabelica a fait ses armes dans le secteur des cosmétiques durant 6 ans. Convaincue qu'une alternative au modèle actuel des cosmétiques (promesses marketing illusoires, manque de diversité dans les actifs, ingrédients inutiles et/ou dangereux, omniprésence des dérivés d'huile de palme) est possible, elle prend le chemin de l’entrepreneuriat militant. Anne Marie fonde alors oOlution pour réconcilier le bon pour soi et le bon pour tous.   Retrouvez chaque semaine les conseils d'Anne-Marie dans l'émission La Quotidienne sur France 5, disponible en replay juste ici ! Suivez son actualité sur sa page Facebook et sur Twitter @AMGabelica.

À propos d'oOlution

Avec plus de 65 actifs végétaux bio, les soins visage oOlution s'adaptent sur mesure aux besoins de chaque peau. Les formules 100% d'origine naturelle, garanties sans aucun ingrédient de remplissage (0% d'huiles hydrogénées ou estérifiées) sont aussi les premières à exclure tous les dérivés de l'huile de palme pour préserver la biodiversité.
Faîtes dès à présent votre diagnostic de peau et découvrez comment en prendre soin.

Besoin de conseil ou astuces ?
Papotez avec l'équipe d'oOlution sur Facebook, Twitter et Instagram.


____________________________________________

Newsletter

Vous avez apprécié cet article ?

Abonnez-vous à notre newsletter pour plus d'amour/de conseils/de bons plans dans votre inbox !


4 commentaires sur “Pourquoi les huiles estérifiées sont inutiles en cosmétique

  1. Bonjour ! Je suis une grande fan d’Oolution et j’adore vos articles, ils sont très complets et très intéressants :) Je suis completement d’accord avec vous sur le fait que les huiles vegetales apportent des vitamines, antioxydant s(etc) contrairement aux huiles estérifiées qui n’apportent plus rien une fois synthétisées. Cependant, je ne suis pas sure de comprendre pourquoi les huiles estérifiée seraient à banir completement si elles sont sans problèmes pour la santé, qu’elles peuvent etre aussi obtenues à partir de l’huile de coco (et non de palme), qu’elles sont biodégradables et qu’elles peuvent améliorer la texture ? J’ai d’ailleurs lu sur le blog d’une marque concurrente que les huiles estérifiées n’était pas forcément moins chères qu’une huile végétale comme l’huile de tournesol par exemple. Ne devrait-on pas profiter des bénéfices de ces deux types d’huiles sans pour autant devoir « choisir son camp » ?

    1. Bonjour Maïwenn ! Merci beaucoup pour votre démarche, nous sommes ravis de voir que vous lisez nos articles avec attention et prenez le temps de partager vos réflexion ici, c’est très important pour nous !! :)
      Concernant les différences de prix entre les huiles estérifiées et végétales, il nous semble facile de prendre l’exemple de l’huile de tournesol : c’est la moins chère de toutes les huiles végétale. Si l’on considère leur prix moyen, les huiles estérifiées sont toutes globalement moins chères que les huiles végétales naturelles. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle elles sont massivement utilisées par les industriels…
      Si elles peuvent faciliter l’obtention d’une texture précise, il est tout à fait possible d’obtenir des textures tout aussi agréables avec des huiles végétales naturelles. Ce qui est sûr, c’est que notre peau préférera toujours les bienfaits des huiles végétales… En ce sens il nous parait dommage de se contenter de composants de qualité inférieure alors qu’il nous est possible de choisir des équivalents beaucoup plus intéressants pour la peau. :)
      J’espère avoir répondu à votre interrogation, n’hésitez pas à nous solliciter si vous avez d’autres idées à émettre ou la moindre question sur le sujet !
      À très vite. 😉

  2. Bonjour, j’aime beaucoup vos conseils je regarde régulièrement
    le programme la quotidienne émission super intéressante qui traite tous les sujets que les grands industriels de la cosmétique et autres veulent nous cacher.
    Je suis très déçu plus j’avance dans mes recherches sur la composition des produits je me rend compte qu’on se moque de nous
    je suis devenue très méfiante et très exigeante concernant la composition des produits.
    Concernant les huiles esterrifies encore déçu .
    Où trouver des huiles végétales pur et non esterrifie avez vous des marques à me proposer ?

    1. Bonjour et merci beaucoup pour votre commentaire ! Vous avez raison d’être méfiante. Pour être sûr de la qualité d’une huile végétale, assurez-vous qu’elle soit bio et extraite à froid. Vous pouvez vérifier dans la liste des ingrédients la mention « Seed oil » qui vous garantit des huiles végétales 100% naturelles :) Vous pouvez vous orienter vers la marque de St Hilaire qui est une marque sûre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *