acne-de-contact

Acné de contact : quelle routine adopter ?

Par le 30 septembre 2020

Modifié le 30 septembre 2020

Vous pensiez les poussées d’acné forcément hormonales, liées à l’adolescence et autres chamboulements tels que les règles, la grossesse… Alors que viennent faire ces boutons sur votre visage, a priori impossibles à rattacher à l’une de ces causes ? Et si c’était une acné de contact ? On vous explique tout !

 

Qu’est-ce que l’acné de contact ? 

 

On devrait plutôt parler des acnés de contact, tant il en existe ! Mais le mécanisme en jeu est toujours le même : l’acné est la conséquence de réactions défensives de notre épiderme face à une agression extérieure, le contact répété ou non avec un allergène, une substance ou matière toxique qui irrite, empêche la peau de respirer… Des exemples ? 

 

Beaucoup d’acnés de contact sont dites professionnelles car plus courantes dans certains métiers qui exposent à ces substances : acné bromique, iodique, picealis (liée aux goudrons)… Les huiles minérales provoquent une acné huileuse bien connue des mécaniciens (quand on vous dit que les huiles minérales n’ont rien à faire dans vos cosmétiques !). Une forme plus grave, l’acné chlorique, est provoquée par des agents chlorés contaminés aux dioxines : des perturbateurs endocriniens présents dans de nombreux pesticides et qui atteignent les cellules des glandes sébacées et des kératinocytes.

 

Enfin, l’acné de contact la plus connue et commune est l’acné cosmétique. Sa cause ? Comme son nom l’indique, une routine cosmétique qui ne convient pas à votre peau : gestes ou produits trop agressifs, soins mal formulés ou inadaptés. Oui, nos cosmétiques peuvent nous donner des boutons ! Y compris ceux qui devraient nous en soulager. Argh ! 

 

Acné de contact : les premiers réflexes

 

De cause allogène, l’acné de contact peut concerner absolument tout le monde. La bonne nouvelle ? Plus légère que celles liées à de complexes cocktails hérédité/hormones, on peut en venir à bout plus facilement. 

 

Réagissez vite

 

Quelle que soit la cause de votre acné, réagir efficacement dès l’apparition d’un bouton est essentiel. Pas (uniquement) pour des raisons esthétiques mais pour éviter qu’il ne sème des bactéries par l’intermédiaire de vos doigts, ne s’étende, s’aggrave, devienne kystique… Et finisse par s’installer durablement, entretenant l’inflammation quasi-permanente de votre peau.

 

Le bon réflexe ? Un traitement local de choc : appliqué après votre hydratant notre soin anti-boutons ultraconcentré Spot off accélère leur disparition et cicatrisation, circonscrit l’inflammation. 

 

Le temps que les choses rentrent dans l’ordre, adoptez aussi une routine riche en actifs anti—inflammatoires, cicatrisants et apaisants. Le top ? Les acides gras essentiels, vitamines et autres nutriments des huiles végétales et essentielles, hydrolats et extraits de plantes. Capables de traiter, assainir, renforcer et réguler, vous les retrouvez dans notre sérum anti-imperfections Game Over. Appliqué avant votre hydratant, il corrigera et préviendra la réapparition des imperfections, aidera votre peau à retrouver son équilibre, quel que soit son type.

 

Ayez une hygiène irréprochable

 

Votre acné peut être sérieusement aggravée voire déclenchée par le contact avec des surfaces où prolifèrent les bactéries

 

Des boutons persistants toujours sur la même joue ? Et si c’était votre téléphone, véritable nid à bactéries ? Nettoyez-le régulièrement et privilégiez le kit mains libres.

 

Changez linge de toilette, draps, taies d’oreillers chaque semaine et soyez rigoureux.se avec le lavage des écharpes, foulards, bonnets… Nettoyez régulièrement vos pinceaux à maquillage et ne réutilisez jamais vos lingettes lavables sans les laver. Mais attention à votre lessive : elle peut provoquer une acné de contact ! Préférez-la bio, naturelle, à la composition la plus simple possible voire home-made. L’assouplissant ? Du vinaigre blanc et quelques gouttes d’huile essentielle. 

 

Enquêtez sur les causes de votre acné de contact

 

La cause de votre acné étant externe donc a priori évitable, vous gagnerez un temps précieux en l’identifiant. Où sont localisés vos boutons ? Quand apparaissent ou s’aggravent-ils ? Tenez un journal de vos imperfections, en notant en regard les produits utilisés et comment, vos cycles, vos activités… Dans la grande majorité des cas, ce sont bien vos habitudes cosmétiques qui seront en cause. La solution ? Faire un grand audit de tous vos gestes et produits. Même ceux qui vous semblent les plus anodins.

 

Acné de contact : revoyez votre routine cosmétique

 

Connaissez-vous bien votre peau ?

 

Boutons d’acné et peau grasse ne vont pas forcément de pair. Adopter d’emblée une totale routine peau grasse parce que vous avez des boutons… peut faire surgraisser votre épiderme et entraîner de l’acné ! En la déshydratant, elle peut vous persuader à tort que votre peau est sèche, au risque de lui apporter des soins trop riches. 

 

Des soins inappropriés sont autant d’agressions ou de manque de soutien pour votre peau. Qui se défend avec ses armes : son sébum. Et voilà le cercle vicieux qui entretient vos boutons au lieu de vous en débarrasser !  

 

La solution ? Vérifiez que votre routine est bien adaptée à votre peau avec un diagnostic sur son type et son état. Sans confondre les deux. Hors cause hormonale ou héréditaire, une peau nettoyée et hydratée selon ses besoins n’a a priori aucune raison de développer une acné de contact. 

 

Etes-vous suffisamment doux.ce avec votre épiderme ? 

 

A condition d’agir avec douceur ! Quel que soit votre type de peau, des gestes et produits trop agressifs peuvent provoquer une acné de contact. 

 

Oubliez :

 

 

Bien des produits anti-boutons cumulent ces deux catastrophes ! 

 

En réalité, une peau à imperfections, même grasse, n’a aucun besoin d’être nettoyée avec plus de vigueur qu’une autre. Bien au contraire : pour calmer son inflammation et lâcher du lest sur le sébum, elle a besoin de douceur et d’un film hydrolipidique au top. Le décaper est totalement contre-productif : elle réagirait en surgraissant pour se défendre. Ah tiens, revoilà notre acné cosmétique ! 

 

Enfin, résistez à la tentation de changer sans cesse de produits, de tout tester dans l’espoir du produit miracle. Prenez le temps de choisir les bons soins puis soyez patient.e et régulier.ère avec : 

 

 

Enfin, autant pour la planète que votre peau, évitez les cotons jetables, généralement blanchis au chlore, irritant et… susceptible de créer une acné chlorique.

 

Laissez-vous votre épiderme respirer ?

 

Vous avez banni tout geste agressif, fait la chasse aux agents sulfatés ? Parfait. Mais votre épiderme peut également développer une acné de contact s’il étouffe : pour se renouveler, éviter l’encrassement des pores et la prolifération de bactéries, il ne suffit pas de nettoyer votre peau. Il faut aussi qu’elle respire.

 

Traduction : faites la chasse aux ingrédients comédogènes et occlusifs. Les plus courants, en cosmétique conventionnelle : silicones, huiles et cires minérales. Synthétiques et pétrochimiques, polluantes, elles donnent une illusion d’hydratation et de douceur sans apporter aucun bienfait à la peau. Au contraire, en déposant une couche étanche occlusive à sa surface, elles bouchent ses pores, finissent par l’asphyxier. Et elles sont partout ! Produits de supermarché ou de luxe, de pharmacie, soins (dits) hydratants ou émollients pour visage ou corps, gels lavants… Notre gamme oOlution vous en préserve en garantissant pour tous nos soins 100% d’ingrédients naturels ou d’origine naturelle et bio.

 

> en savoir plus :Huiles minérales en cosmétique : pas de pétrole sur ma peau ! 

 

Avez-vous fait le tri dans TOUS vos cosmétiques ?

 

La composition de vos nettoyants et hydratants visage et corps est nickel ? Riche d’huiles végétales non comédogènes qui laissent respirer l’épiderme ? Parfait ! Ne vous arrêtez pas en si bon chemin. 

 

Faites particulièrement attention à deux familles de produits : le maquillage et les shampoings et soins capillaires, royaumes des silicones, huiles minérales, conservateurs chimiques et tensioactifs irritants et occlusifs. Un terreau idéal pour l’acné cosmétique que l’on oublie souvent ! 

 

Bref, optez pour du 100% naturel et bio pour tous vos cosmétiques : 

 

 

  • pour les soins capillaires, c’est plus compliqué, mais une bonne piste à creuser si vos boutons se concentrent en haut du front, sur les tempes, dans le cou. Retrouvez tous nos conseils ici : Le vrai shampoing naturel existe-t-il ?.

 

L’acné est une maladie de peau. Persistante, étendue, chronique, elle nécessite une consultation chez le médecin. Mais avant d’envisager des traitements lourds, le premier des réflexes devrait être de revoir votre routine cosmétique… et passer à des soins 100% naturels, en vous assurant qu’ils sont bien adaptés aux besoins de votre peau. Un tel changement ne pourra de toute façon que faire du bien à votre peau (ainsi qu’à votre santé et à la planète !). 

 

   

____________________________________________


À propos de l'auteur


Anne-Marie Gabelica
Ingénieure agronome diplômée en biochimie, Anne-Marie Gabelica a fait ses armes dans le secteur des cosmétiques durant 7 ans. Convaincue qu'une alternative au modèle actuel des cosmétiques (promesses marketing illusoires, manque de diversité dans les actifs, ingrédients inutiles et/ou dangereux, omniprésence des dérivés d'huile de palme) est possible, elle prend le chemin de l’entrepreneuriat militant. Anne Marie fonde alors oOlution pour réconcilier le bon pour soi et le bon pour tous.   Retrouvez chaque semaine les conseils d'Anne-Marie dans l'émission La Quotidienne sur France 5, disponible en replay juste ici ! Suivez son actualité sur sa page Facebook et sur Twitter @AMGabelica.

À propos d'oOlution

Avec plus de 65 actifs végétaux bio, les soins visage oOlution s'adaptent sur mesure aux besoins de chaque peau. Les formules 100% d'origine naturelle, garanties sans aucun ingrédient de remplissage (0% d'huiles hydrogénées ou estérifiées) sont aussi les premières à exclure tous les dérivés de l'huile de palme pour préserver la biodiversité.
Faîtes dès à présent votre diagnostic de peau et découvrez comment en prendre soin.

Besoin de conseil ou astuces ?
Papotez avec l'équipe d'oOlution sur Facebook, Twitter et Instagram.


____________________________________________

Newsletter

Vous avez apprécié cet article ?

Abonnez-vous à notre newsletter pour plus d'amour/de conseils/de bons plans dans votre inbox !


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *