maquillage-acne

Maquillage acné : Comment maquiller sa peau acnéique ?

Par le 28 septembre 2020

Modifié le 28 septembre 2020

« Avec ta peau, tu devrais éviter de te maquiller ! ». Si vous souffrez d’acné, vous avez certainement déjà entendu ce conseil… à la fois vrai et faux. A condition de choisir avec soin des produits adaptés et d’adopter les bons gestes, le maquillage peut même faire du bien à votre peau acnéique !

 

Maquillage et acné peuvent faire bon ménage

 

Le problème de la peau acnéique ? Elle étouffe. Sous ses excès de sébum, ses cellules mortes qui desquament mal. Et lorsque les bactéries s’en mêlent, les imperfections débarquent. Intuitivement, on sent bien qu’en rajouter une couche pour camoufler ses imperfections n’est pas la meilleure chose à faire…

 

  • Maquillage conventionnel : à fuir

 

C’est vrai, si vous utilisez du maquillage conventionnel. 

 

Le(s) problème(s) ? La longue liste de leurs ingrédients comédogènes, occlusifs et irritants qui empêchent la peau de respirer, se renouveler et s’apaiser, provoquent ou entretiennent l’inflammation. De quoi sérieusement aggraver votre problème d’acné… et vous inciter à forcer encore sur le maquillage pour camoufler des imperfections de plus en plus visibles. Une fois pris.e dans l’engrenage, il est très compliqué de faire machine arrière.

 

Ces ingrédients ? Bien trop fréquents dans le maquillage conventionnel, silicones et huiles minérales pétrochimiques occlusives, parfums synthétiques allergisants, alcool et talc desséchants, conservateurs, colorants et pigments synthétiques irritants… Parfois, dès l’application, vous sentez que ça ne va pas : ça pique, ça brûle sur les boutons. Arrêtez tout !

 

Vous pensez votre peau normale ou sèche, sans un bouton, à l’abri ? Mmmh… Même en oubliant leur impact sur l’environnement et la santé, le maquillage conventionnel est capable de déclencher une acné cosmétique sur tous les épidermes !

 

>>>> en savoir plus : Maquillage bio : comment le choisir ?

 

  • Maquillage spécial peau grasse : de l’acné-washing ? 

 

Evidemment, les laboratoires conventionnels le savent bien. Mais hors de question que ce marché leur échappe : les peaux acnéiques sont demandeuses de solutions pour masquer leurs imperfections ! La plupart proposent donc des fonds de teint ou poudres pour peau grasse. Hum. 

 

Allez voir par vous-mêmes leurs listes INCI et comptez le nombre d’ingrédients en -cone, -xane, -conol (les silicones), pointez le phénoxyéthanol et autres conservateurs pétrochimiques, les pigments qui commencent par CI + autre chose que 75 ou 77… En réalité, ils n’ont pas grand-chose de différent, si ce n’est une texture généralement plus fluide et quelques poudres absorbantes matifiantes. Autrement dit, des arguments très cosmétiques, bien légers au regard des besoins d’une peau acnéique. 

 

Parfois c’est encore pire : les gammes pour peaux acnéiques sont formulées pour offrir encore plus de couvrance aux imperfections. Exactement ce qu’il ne faut pas faire ! Une forte couvrance est même contre-productive : avec un effet emplâtre sur les reliefs des imperfections, on ne voit plus qu’elles !

 

  • Le fond de teint minéral et bio : un maquillage qui vous veut du bien

 

Rien de tout cela avec les produits de maquillage (réellement) naturels, bio et minéraux. Leurs points forts ? Leur texture et leur composition

 

Poudre libre non compactée lorsqu’ils sont 100% minéraux, enrichis en huiles et cires végétales pour des textures crèmes ou fluides : ils laissent la peau respirer (attention tout de même à choisir des produits formulés avec les huiles les moins comédogènes). Mieux, huiles et cires ont un léger effet traitant : astringent, hydratant, anti-inflammatoire…

 

Surtout, des poudres minérales peuvent être tout à fait bénéfiques contre l’acné : oxyde de zinc anti-inflammatoire, antibactérien et cicatrisant, argile blanche -ou Kaolin- sébo-régulatrice… Votre maquillage devient un soin, avec de véritables actifs ! 

 

Certaines poudres ont un appréciable léger effet anti-UV, sans filtres solaires problématiques : le soleil n’est pas l’ami des peaux acnéiques. Ajoutez encore qu’un maquillage 100% minéral n’est pas exposé aux contaminations bactériennes (et adieu les conservateurs !). Enfin, cerise sur le gâteau, les poudres minérales ont un effet absorbant et matifiant et tiennent mieux sur la peau, même avec un sébum qui s’emballe.

 

En résumé : oui, mille fois oui au maquillage minéral et 100% naturel pour les peaux acnéiques ! Avec cependant quelques précautions : 

 

  • Tout bénéfique qu’il soit, votre maquillage bio minéral ne remplace pas vos soins.
  • Attention au greenwashing : une gamme dite minérale conventionnelle peut contenir conservateurs, parfum synthétique, polymères et autres silicones. Dans maquillage naturel bio minéral, chaque mot a son importance : décortiquez les étiquettes !
  • Vérifiez enfin que votre maquillage minéral ne contient pas de talc desséchant toxique ou de bismuth oxychloride irritant qui peut entretenir ou renforcer l’inflammation.

 

Se maquiller avec de l’acné : 4 règles d’or

 

Vos produits de maquillage répondent à ces critères ? Parfait ! Votre peau acnéique exige encore que vous adoptiez les bons gestes et règles d’hygiène. Des conseils valables pour toutes les peaux, certes. Mais la moindre entorse risque de se payer particulièrement vite et cher pour les peaux sujettes à l’acné. 

 

  • Un nettoyage rigoureux après mais aussi avant le maquillage

 

Evidemment, jamais jamais JAMAIS d’impasse sur un démaquillage soigneux. Même avec un maquillage minéral et naturel non comédogène. Et surtout pas avant d’aller se coucher : la peau se régénère d’autant mieux pendant la nuit qu’elle respire ! Notre conseil : une huile démaquillante, capable de venir à bout de toutes les traces de maquillage, cellules mortes, pollution, bactéries indésirables et excès de sébum sans frotter. Oui, une huile démaquillante peut être totalement adaptée à une peau acnéique : c’est le cas de notre Oil Right !

 

Mais nettoyer votre peau en profondeur avant de vous maquiller est tout aussi important. Maquiller un épiderme encombré, y emprisonner les indésirables pendant des heures ne pourrait qu’aggraver la situation ! Notre conseil ? Gentle Angel, notre gel nettoyant sans sulfate, doux, idéal pour les peaux acnéiques.

 

  • Matifier oui, mais pas sans hydrater

 

Pour éviter les luisances qui font couler le maquillage, vous plébiscitez les bases matifiantes ? Attention, la plupart sont bien trop comédogènes et risquent d’aggraver vos problèmes (en plus d’avoir des compositions souvent bof bof). Et il est en plus essentiel d’hydrater votre peau avant d’appliquer votre maquillage : zapper cette étape en espérant assécher votre épiderme afin que le maquillage tienne plus longtemps est un très mauvais calcul. Une peau grasse en manque d’hydratation va réagir en … surgraissant. Oups.

 

La solution : une crème matifiante ET hydratante qui non seulement masque les brillances mais hydrate et soigne réellement votre peau à imperfections. Notre Check Matte relève le défi haut la main. Appliqué en massages doux pour bien pénétrer avant le maquillage, il est la base idéale pour travailler le teint de votre peau acnéique. Au passage, si vous suivez un traitement médical, veillez aussi à bien le faire pénétrer avant de vous maquiller (et vérifiez que le maquillage n’est pas déconseillé). 

 

  • Des outils applicateurs à la propreté irréprochable

 

Une hygiène stricte est incontournable pour éviter d’apporter et répandre des bactéries, détonateurs des flambées d’acné, et donc entretenir voire aggraver l’inflammation, éparpiller les boutons… Le B-A-BA : se laver soigneusement les mains avant de se maquiller (mais en ce moment, le lavage de mains c’est acquis, non ?!).

 

Pour appliquer votre maquillage, privilégiez le pinceau (type Kabuki pour les poudres minérales), nettoyé au minimum une fois par semaine avec du savon et soigneusement séché afin de ne pas laisser proliférer les bactéries. Préférez-les aux éponges, bien plus difficiles à nettoyer en profondeur. Et évitez autant que possible d’utiliser vos doigts. Appliquez tout en douceur, sans frotter, pour éviter d’irriter vos boutons.

 

  • Garder la main légère 

 

Enfin, même avec le maquillage le mieux formulé, gardez la main légère. Le changement peut être difficile quand on a l’habitude de se cacher sous du maquillage couvrant depuis des années. Et la couvrance généralement moindre des produits de teint minéraux (comparés à des fonds de teint pétrochimiques couvrance extrême, en tout cas !), vous donnera peut-être l’impression d’être peu aidé.e par votre maquillage. Courage, ce n’est que temporaire : en allégeant votre maquillage votre peau ira vite mieux et vous ressentirez moins le besoin de vous maquiller. Essayez aussi, petit à petit, de multiplier les moments sans make-up du tout. En attendant, petite astuce pour passer le cap : détournez l’attention de vos imperfections en mettant l’accent sur vos yeux ou votre bouche, si cela peut vous aider à mettre le frein sur le teint 😉.

 

Enfin, en cours de journée, plutôt que d’empiler des couches de retouches sur une peau déjà maquillée et obstruée, redonnez un coup de frais avec un pschitt d’eaux florales. Tapotez légèrement avec un mouchoir ou une lingette pour absorber les surplus de sébum.

 

Bien sûr, on aspire tou.te.s à s’accepter avec nos imperfections. Mais on le sait bien, les assumer au grand jour est parfois difficile pour le moral et la confiance en soi. Alors, rassurez-vous, bien choisi et bien utilisé, le maquillage n’est pas à prohiber lorsque vous souffrez d’acné. Même les dermatologues le disent : il peut être d’un grand secours pour mieux vivre cette affection. Faites les choix qui vous font du bien !

 

   

____________________________________________


À propos de l'auteur


Anne-Marie Gabelica
Ingénieure agronome diplômée en biochimie, Anne-Marie Gabelica a fait ses armes dans le secteur des cosmétiques durant 7 ans. Convaincue qu'une alternative au modèle actuel des cosmétiques (promesses marketing illusoires, manque de diversité dans les actifs, ingrédients inutiles et/ou dangereux, omniprésence des dérivés d'huile de palme) est possible, elle prend le chemin de l’entrepreneuriat militant. Anne Marie fonde alors oOlution pour réconcilier le bon pour soi et le bon pour tous.   Retrouvez chaque semaine les conseils d'Anne-Marie dans l'émission La Quotidienne sur France 5, disponible en replay juste ici ! Suivez son actualité sur sa page Facebook et sur Twitter @AMGabelica.

À propos d'oOlution

Avec plus de 65 actifs végétaux bio, les soins visage oOlution s'adaptent sur mesure aux besoins de chaque peau. Les formules 100% d'origine naturelle, garanties sans aucun ingrédient de remplissage (0% d'huiles hydrogénées ou estérifiées) sont aussi les premières à exclure tous les dérivés de l'huile de palme pour préserver la biodiversité.
Faîtes dès à présent votre diagnostic de peau et découvrez comment en prendre soin.

Besoin de conseil ou astuces ?
Papotez avec l'équipe d'oOlution sur Facebook, Twitter et Instagram.


____________________________________________

Newsletter

Vous avez apprécié cet article ?

Abonnez-vous à notre newsletter pour plus d'amour/de conseils/de bons plans dans votre inbox !


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *