tatouage-prendre-soin-peau

Les soins du tatouage : comment prendre soin de ma peau ?

Par le 25 août 2020

Modifié le 31 août 2020

Mûre réflexion ou coup de tête, vous avez sauté le pas : vous voilà tatoué.e ! Pour un tatouage réussi et durable, les soins apportés à votre peau dès le premier jour sont déterminants. Et peuvent rimer avec naturel.

 

Se faire tatouer : une épreuve pour la peau

 

Si votre peau exige une attention toute particulière après un tatouage c’est parce qu’elle doit guérir. Votre tatouage n’est pas déposé sur la peau mais dessiné dans le derme supérieur. L’encre y est insérée à l’aiguille par de multiples perforations qui provoquent une plaie.

 

Prendre soin de votre peau après un tatouage c’est donc avant tout veiller à sa bonne cicatrisation : éviter les infections, l’aider à se réparer et se régénérer. Avec une difficulté supplémentaire : des corps étrangers – les pigments – doivent rester bien en place sous l’épiderme pour un tattoo net et intense.

 

Le déroulement normal de ce processus ?

 

A la fin de votre séance de tatouage, un pansement est appliqué afin d’absorber le surplus d’encre, éviter chocs et corps étrangers. Votre tatouage est une plaie ouverte : prudence !

 

Il va ensuite suinter un mélange d’encre et de plasma, indispensable à la guérison. Au bout de quelques jours, les plaies sèchent, des croûtes apparaissent.

 

Cela démange ? Le processus de cicatrisation est enclenché. Une fois les croûtes tombées, votre peau va peler en semant de petits morceaux colorés, votre tatouage peut vous sembler terne. Pas d’inquiétude, le renouvellement cellulaire achevé tout ira mieux.

 

Au bout de 2-3 semaines, votre tatouage peut vous sembler guéri. En surface peut-être… Les couches plus profondes de votre peau en ont encore pour plusieurs semaines, voire mois. La durée et la complexité de la cicatrisation d’un tatouage dépendent de nombreux facteurs : sa taille, sa localisation, votre peau, l’encre utilisée, la météo, votre système immunitaire… Et, bien sûr, les soins que vous lui apportez.

 

Prendre soin de son tatouage : 5 règles d’or

 

Les soins d’un tatouage ne sont ni compliqués ni douloureux. Et généralement sans complications, à condition de respecter rigoureusement quelques règles.

 

  • Une hygiène irréprochable

 

L’hygiène est essentielle pendant les soins du tatouage : lavez soigneusement vos mains, utilisez une serviette ou compresse propre à chaque fois, ne partagez pas vos produits. Hors complications, le tatoueur ayant soigneusement désinfecté la plaie, nettoyer le tatouage est nécessaire au moins deux fois par jour. Utilisez un savon naturel doux et sans parfum comme notre Soap Rise, dépourvu d’ingrédients agressifs et riche en huiles végétales : il limitera tiraillements et démangeaisons.

 

Les premiers jours, une sensation de chaleur, quelques rougeurs et légers gonflements sont normaux : votre organisme se défend. Mais au-delà de 5-6 jours et au moindre signe suspect (douleur, croûtes jaunâtres, suintement persistant, fièvre, éruption…) consultez votre médecin sans tarder. Les complications pourraient aller au-delà d’un tatouage raté.

 

  • Du gras !

 

Appliquez un corps gras sur la zone tatouée au moins 3 fois par jour. Son rôle ? La protéger des agressions, la garder hydratée et souple en permanence pour atténuer les démangeaisons et favoriser sa bonne cicatrisation. Les croûtes qui sèchent trop vite se soulèvent trop tôt et s’arrachent au moindre frottement.

 

Le risque ? Modifier votre tatouage en remplaçant certaines zones d’encre par des cicatrices profondes… Aïe. Un soin émollient va les ramollir et les faire disparaître progressivement sans aucune trace.

 

  • De la douceur

 

Fuyez tout ce qui peut irriter ou blesser la zone tatouée. N’y touchez pas en dehors des soins, massez et tamponnez doucement, évitez le jet direct de la douche. Evidemment, impasse totale sur le rasage et l’épilation. Attention à la friction des vêtements : privilégiez-les amples et en coton, évitez laine, nylon ou synthétique.

 

Surtout, même si la tentation est immense, interdiction formelle de gratter et retirer croûtes et cellules mortes. Cela démange ? Hydratez ! Vous espérez faire apparaître votre tatouage plus vite ? Vous risquez surtout de l’abîmer ! Même un gommage doux lorsque la peau pèle est à exclure : laissez faire l’exfoliation naturelle de votre épiderme.

 

  • Zéro soleil

 

Fuyez le soleil. Non seulement votre peau fragilisée est hyper perméable aux dangers de ses rayons, mais les UV sont les ennemis de la cicatrisation. Ils détériorent les fibres cutanées et laissent sur la peau un souvenir indélébile de vos croûtes.

 

Tant que votre tatouage n’est pas cicatrisé, oubliez les crèmes solaires : leur action est insuffisante et leurs ingrédients souvent trop agressifs pour votre peau convalescente. Pendant 2 à 3 mois, c’est très simple : ne pas exposer au soleil la zone tatouée.

 

  • Peu d’eau, beaucoup d’air

 

Pour se renouveler, votre peau doit respirer. Un environnement chaud et humide, adoré des bactéries, est le meilleur moyen de contrarier le processus de cicatrisation.

 

Evitez toute immersion prolongée pendant au minimum un mois : douches tièdes rapides mais ni bains ni baignades, spa… Au début, limitez même les activités intenses faisant abondamment transpirer.

 

Laissez votre tatouage à l’air libre autant que possible. Votre tatoueur a appliqué un pansement, de la cellophane ? Ne le gardez que quelques petites heures. Ensuite, ne couvrez plus votre tattoo qu’avec des vêtements amples en matières naturelles, éventuellement une compresse en cas d’environnement non sain, de risque de frottement ou blessure.

 

Quel hydratant pour prendre soin de son tatouage ?

 

Votre tatoueur vous a certainement conseillé des pommades très connues, bon marché et faciles à trouver. A base de vaseline, paraffine, alcool et autres ingrédients synthétiques… Dommage pour l’environnement, votre peau et votre santé ! Ok, ça n’est que pour quelques semaines, mais quand même. Le tatouage permanent naturel n’existe pas, hélas, et les encres ont déjà des compositions pas très enthousiasmantes : autant éviter d’en rajouter !

 

Surtout que des alternatives naturelles existent pour le soin des tatouages. Plus saines et plus efficaces ! Les pommades pétrochimiques protègent certes efficacement des agressions externes mais étouffent l’épiderme. Certaines peaux les supportent déjà mal en temps normal.

 

On a vu mieux pour l’aider à se régénérer ! Cerise sur le gâteau : les ingrédients pétrochimiques peuvent altérer l’intensité des encres. Dommage, non ?

 

Rien de tel avec des ingrédients naturels. Les beurres végétaux sont idéaux : hyper émollients et nourrissants, leur texture offre une protection efficace à votre peau fraîchement tatouée. Et leur action, comme celle des huiles végétales, ne s’arrête pas là. Grâce à leurs nutriments, et parce qu’ils laissent la peau respirer, ils peuvent booster cicatrisation et renouvellement cellulaire, être antiseptiques, anti-inflammatoires.

 

Par contre méfiez-vous de l’aloé vera qui est insuffisamment hydratant et aurait tendance à faire recracher l’encre de votre tatouage.

 

Le top pour les soins du tatouage ? Les riches beurre de Karité, huiles de Coco et d’Avocat. Les réparatrices huiles de Calophylle, d’Argan ou Rose Musquée et leur vitamine E. Jouez sur leurs synergies pour couvrir tous les besoins intenses de votre peau convalescente. Associez-les au macérât de Calendula, hyper apaisant contre les démangeaisons, et recherchez-les en texture baume, la plus indiquée pour protéger votre tattoo.

 

100% naturel, garanti sans aucun parfum ou autre composant irritant, ultra-nutritif et apaisant, notre Loving Balm contient tous ces précieux actifs. Il est particulièrement adapté aux soins du tatouage.

 

Vous pouvez ajouter quelques gouttes d’une huile essentielle de Lavande, anti-douleur naturel cicatrisant et antiseptique, ou de Bois de Rose anti-infectieuse et cicatrisante. Mais ce n’est pas indispensable. Surtout, prudence : n’appliquez jamais une huile essentielle pure sur un tatouage et faites un test préalable dans le pli du coude.

 

Les soins du tatouage, c’est à vie !

 

Le premier mois est crucial pour la réussite de votre tatouage, oui. Mais pour durer, il exigera des soins permanents.

 

Rien de spécifique, mais si vous n’avez pas l’habitude d’hydrater l’épiderme de votre corps, c’est le moment de vous y mettre. Choisissez votre hydratant corporel en fonction de votre type de peau, de la saison et de la zone concernée. Hydratez au minimum après chaque douche, en massant bien, pour une peau souple et élastique : le B-A-BA pour sublimer et conserver la beauté de votre tatouage dans le temps.

 

Continuez de particulièrement protéger votre zone de peau tatouée du soleil : les UV dégradent l’encre au fil du temps et font vieillir prématurément l’épiderme qui perd en souplesse. Certains pigments sont en plus photosensibilisants, susceptibles d’entraîner des réactions allergiques au soleil. Autant de coups portés à la netteté et à l’éclat de votre tatouage… Attention : les dégâts peuvent être invisibles pendant des années puis votre tatouage se dégrader d’un coup.

 

Enfin, votre peau tatouée exige une attention particulière : en cas de réaction inhabituelle, consultez systématiquement. Certains composants des pigments (dérivés du chrome, alizarine…) peuvent provoquer des allergies, eczémas de contact ou réactions inflammatoires chroniques, parfois après des années. Dans ce cas, la seule issue est hélas le retrait au laser.

 

Les soins du tatouage sont exigeants et de longue haleine. Entre impatience de voir le résultat et démangeaisons, pas toujours facile de s’y tenir. Soyez fort.e et gardez en tête qu’une cicatrisation non optimale est synonyme de tatouage raté… Un tattoo qui dure, aussi beau qu’au premier jour vaut bien quelques semaines de patience, non ?

   

____________________________________________


À propos de l'auteur


Anne-Marie Gabelica
Ingénieure agronome diplômée en biochimie, Anne-Marie Gabelica a fait ses armes dans le secteur des cosmétiques durant 7 ans. Convaincue qu'une alternative au modèle actuel des cosmétiques (promesses marketing illusoires, manque de diversité dans les actifs, ingrédients inutiles et/ou dangereux, omniprésence des dérivés d'huile de palme) est possible, elle prend le chemin de l’entrepreneuriat militant. Anne Marie fonde alors oOlution pour réconcilier le bon pour soi et le bon pour tous.   Retrouvez chaque semaine les conseils d'Anne-Marie dans l'émission La Quotidienne sur France 5, disponible en replay juste ici ! Suivez son actualité sur sa page Facebook et sur Twitter @AMGabelica.

À propos d'oOlution

Avec plus de 65 actifs végétaux bio, les soins visage oOlution s'adaptent sur mesure aux besoins de chaque peau. Les formules 100% d'origine naturelle, garanties sans aucun ingrédient de remplissage (0% d'huiles hydrogénées ou estérifiées) sont aussi les premières à exclure tous les dérivés de l'huile de palme pour préserver la biodiversité.
Faîtes dès à présent votre diagnostic de peau et découvrez comment en prendre soin.

Besoin de conseil ou astuces ?
Papotez avec l'équipe d'oOlution sur Facebook, Twitter et Instagram.


____________________________________________

Newsletter

Vous avez apprécié cet article ?

Abonnez-vous à notre newsletter pour plus d'amour/de conseils/de bons plans dans votre inbox !


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *