cosmetique-pour-bebe

Quelle routine cosmétique pour bébé ?

Par le 19 août 2020

Modifié le 31 août 2020

Il est parfois difficile de savoir quelle routine cosmétique pour bébé adopter. Mais pour prendre soin de bébé, le moins c’est le mieux ! 

 

Nouveau-né : pas touche !

 

A la naissance, on laisse la nature (très bien) gérer la peau de notre bébé tout neuf pour ne pas la priver de son précieux vernix caseosa. Un mélange de sébum collant et de débris kératiniques hyper protecteur, qui la préservait in utero de son milieu aqueux. Et la protègera encore quelques jours avant de disparaître naturellement. Grisâtre et désquamant, il n’est pas très glamour.  Mais, hydratant, antioxydant, il protège l’épiderme des agressions extérieures et des infections, facilite la construction du film hydrolipidique et de la flore cutanée. 

 

Bébé peut attendre quelques jours son premier bain ! Les maternités ont beaucoup évolué sur le sujet : vous n’aurez pas forcément à batailler pour qu’on se contente de nettoyer très superficiellement – et sans détergent ! – votre nouveau-né.

 

La toilette de bébé : sans pression

 

Un tout-petit se salit peu. Pour ne pas décaper sa peau, limitez les soins quotidiens au siège, aux mains et plis pour éviter macérations et inflammations. Attention au calcaire : préférez l’eau minérale ou des eaux florales douces

 

2 à 3 bains par semaine maximum sont largement suffisants tant que bébé ne se déplace pas dehors ou en collectivité. Et exclusivement avec un savon surgras saponifié à froid sans parfum comme notre Soap Rise (c’est aussi l’idéal pour le change). 

 

Privilégiez un lavage à la main pour éviter les irritations et bactéries des gants. Et bébé apprécie ce contact peau à peau. Rincez et séchez soigneusement, notamment dans les plis, le cou. Pour les plus grands, une petite douche avant le bain permet de jouer dans une eau propre sans produit lavant. 

 

Le shampoing ? Bébé n’en a pas besoin ! Décapants, leur composition est bien trop problématique. Un simple rinçage à l’eau, ponctuellement avec un peu de savon, est largement suffisant.

 

Les soins du siège : apaiser et réparer

 

Hyper sensible et perméable aux substances toxiques, enfermé dans une couche et nettoyé plusieurs fois par jour : s’il y a une zone problématique, c’est bien le siège !

 

Selon vos préférences, des eaux florales douces, apaisantes et purifiantes ou un savon saponifié à froid sont idéaux pour un change respectueux de cette zone sensible. Préférez des lingettes lavables aux cotons jetables, irritants et séchez toujours parfaitement en tamponnant avant de remettre une couche.

 

Bébé a les fesses rouges ? C’est fréquent ! Continuez de nettoyer et apaiser avec Flower Power et laissez-les à l’air le plus possible. Un érythème fessier plus costaud peut néanmoins surgir soudainement lors de poussées dentaires ou fortes fièvres. Dans ce cas, complétez avec un baume nourrissant réparateur comme notre Loving Balm

 

L’hydratation : pas indispensable au quotidien

 

Vous ne le lirez pas souvent ici ! Agir préventivement n’est pas recommandé : cela peut contrarier la construction de sa barrière hydrolipidique, sa flore cutanée et son système immunitaire. Comme si vous continuiez à porter votre bébé en permanence, sans lui laisser la possibilité d’apprendre à marcher seul. En dehors de problèmes cutanés avérés, bébé n’a pas besoin de cosmétiques au quotidien. 

 

Réagir à ses soucis dermatologiques

 

Il faut en revanche beaucoup observer son épiderme afin de réagir au plus vite en cas de besoin. Comme nous, bébé a des problèmes de peau grasse ou sèche. Passagers, ils ne définissent pas son type de peau. Ne partagez pas avec lui votre crème matifiante ! 

 

Les manifestations de la peau grasse sont sans gravité et rentrent spontanément dans l’ordre lorsque bébé trouve son équilibre hormonal. L’acné du nourrisson est fréquente : n’y touchez pas, ne tentez pas d’assécher sa peau au risque d’installer un déséquilibre durable. Tout au plus appliquez un peu de lait maternel. En cas d’infection, consultez. 

 

Les croûtes de lait sont inesthétiques mais ne cherchez pas à les décoller : risques réels de blessures et cicatrices. Avec des massages doux à l’huile végétale ou au lait maternel, elles tomberont plus vite.

La peau sèche, irritée, abîmée est très fréquente sur le visage (notamment à cause de la salive) ou le corps pour 1001 raisons : météo, lessive, frottement, calcaire… Plaques de sécheresse intense et érythème du siège parfois suintant peuvent surgir soudainement lors de poussées dentaires ou fortes fièvres. 

 

Beurres et huiles végétaux émollients aux vertus anti-inflammatoires, antiseptiques et régénérantes font alors des miracles : Karité, Olive, Avocat, macérât de Calendula… (voir : Quelle huile végétale pour la peau de bébé ? ). Vous pouvez les rechercher dans un lait corps riche pour traiter les zones de sécheresse légère chroniques ou un baume pour les zones plus intenses

 

Avec des soins appropriés, en laissant la peau le plus possible à l’air, plaques ou petites blessures partent généralement aussi vite qu’elles apparaissent : la peau de bébé a des capacités de régénération incroyables !

 

Des soins au-delà de l’hygiène

 

Enfin, prendre soin de bébé, ça n’est pas que laver et soigner des petits bobos. C’est un moment d’apaisement, qui crée du lien, essentiel à la découverte de son corps. Une bulle dans laquelle vous et votre tout-petit apprenez à vous comprendre. Le plus important des conseils est peut-être de ne pas en faire un moment utilitariste un peu automatique. Jouer dans le bain, observer, prendre le temps d’un massage aux huiles végétales aux multiples bienfaits pour son développement et son bien-être…

 

Bien sûr, cela n’est pas toujours facile, surtout lorsqu’il y a un ou des aînés. Mais c’est pour cela, aussi, que le bain quotidien est inutile ! Mieux vaut un bain hebdomadaire, à un moment bien choisi pour vous deux. Hors nécessité, inutile de faire couler l’eau parce que « c’est le jour du bain ». 

 

Enfin, ce n’est pas parce que votre bébé a 3 ans et 1 jour qu’il faut rayer ces principes : sa peau n’atteindra un niveau de protection satisfaisant que vers 10 ans ! Pour les enfants plus grands aussi, choisir des cosmétiques particulièrement doux et sains est essentiel. 

 

   

____________________________________________


À propos de l'auteur


Anne-Marie Gabelica
Ingénieure agronome diplômée en biochimie, Anne-Marie Gabelica a fait ses armes dans le secteur des cosmétiques durant 7 ans. Convaincue qu'une alternative au modèle actuel des cosmétiques (promesses marketing illusoires, manque de diversité dans les actifs, ingrédients inutiles et/ou dangereux, omniprésence des dérivés d'huile de palme) est possible, elle prend le chemin de l’entrepreneuriat militant. Anne Marie fonde alors oOlution pour réconcilier le bon pour soi et le bon pour tous.   Retrouvez chaque semaine les conseils d'Anne-Marie dans l'émission La Quotidienne sur France 5, disponible en replay juste ici ! Suivez son actualité sur sa page Facebook et sur Twitter @AMGabelica.

À propos d'oOlution

Avec plus de 65 actifs végétaux bio, les soins visage oOlution s'adaptent sur mesure aux besoins de chaque peau. Les formules 100% d'origine naturelle, garanties sans aucun ingrédient de remplissage (0% d'huiles hydrogénées ou estérifiées) sont aussi les premières à exclure tous les dérivés de l'huile de palme pour préserver la biodiversité.
Faîtes dès à présent votre diagnostic de peau et découvrez comment en prendre soin.

Besoin de conseil ou astuces ?
Papotez avec l'équipe d'oOlution sur Facebook, Twitter et Instagram.


____________________________________________

Newsletter

Vous avez apprécié cet article ?

Abonnez-vous à notre newsletter pour plus d'amour/de conseils/de bons plans dans votre inbox !


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *