image-peau-seche

Peau sèche qui tire, qui pèle : quelle routine adopter ?

Par le 16 décembre 2019

Chauffage rallumé, bonnets et écharpes ressortis du placard : l’hiver est là. S’il y en a une qui ne s’en réjouit pas, c’est votre peau. Elle tire, pèle, la sortie de la douche est un festival de picotements et démangeaisons. Vous attendez le printemps en serrant les dents ? Haut les cœurs : en adoptant la bonne routine, vous ferez peau de velours même au cœur de l’hiver !
 

Pourquoi ma peau tire et pèle ?

 
Évidemment, ça n’est pas une obligation : certain.e.s veinard.e.s y échappent tout l’hiver. Mais la saison froide laisse peu de chances à notre épiderme de s’en sortir indemne ! Dehors : froid, vent, manque de soleil et donc de vitamine D mettent à mal son film protecteur. Une fois au chaud, variations de température, air trop sec à cause du chauffage, bains chauds de réconfort, manque d’activité et d’oxygénation ne lui font pas plus de bien. Et, comme tout notre organisme, son rythme ralentit. Oui, nous hibernons : cerveau, défenses immunitaires, renouvellement cellulaires sont moins performants en hiver.

On résume : votre peau affinée, moins bien défendue et plus attaquée qu’en temps normal, se renouvelle mal. Et ce qui doit arriver arrive : elle retient moins bien l’eau, dessèche, devient inconfortable, tire, finit par peler. Et devient encore plus sensible et fragile… Notre visage, plus exposé, est le premier à souffrir. Mais le reste de notre épiderme, naturellement plus sec et irrité par nos vêtements, n’est pas épargné. Peaux sèches et atopiques sont les premières concernées, évidemment. Mais toutes les peaux peuvent souffrir de déshydratation ou stress hydrique. Que faire pour sortir de ce cercle vicieux ?
 

De la douceur avant tout : gestes et soins à éviter

 
Il faut commencer par… ne plus faire un certain nombre de choses. Bannissez tout ce qui peut agresser votre épiderme fragilisé.

Ne triturez pas votre peau. Les petites peaux ne sont pas très esthétiques, d’accord, mais interdiction de tirer dessus pour les enlever. Pas de gommage non plus, au risque d’irriter, affiner plus encore voire blesser l’épiderme et créer des problèmes supplémentaires.

Traquez TOUS les composants agressifs potentiellement irritants. Évitez les soins parfumés, bannissez les conservateurs synthétiques et fuyez les produits lavants à base d’agents sulfatés, SLS ou SLES. Ils décapent tout sur leur passage, y compris le film protecteur de l’épiderme : effet désastreux garanti sur peau irritée et fragilisée.

Attention aux faux sauveurs : pas d’huiles minérales, estérifiées, hydrogénées… Ces illusionnistes vont déposer une couche étanche sur votre peau et vous donner une agréable sensation de confort. Qui durera… jusqu’au prochain lavage, laissant votre peau au moins aussi démunie qu’avant, sans avoir réglé aucun de ses problèmes. Pire, elle l’empêchera de respirer et se renouveler correctement.

Gardez la main légère sur le maquillage. Fonds de teint, poudres, fards à joue ou à paupières (où la peau est particulièrement fragile) contiennent bien trop de ces substances occlusives, mais aussi des composants irritants et desséchants. Et font ressortir les plaques de peau sèche… Résister à les arracher devient encore plus difficile !

Évitez au maximum l’eau trop calcaire du robinet. Chaude, elle est encore plus desséchante. Limitez les bains et, si vous le pouvez, en fonction de vos activités, alternez douches et toilettes de chat. Pour le visage, privilégiez démaquillants et nettoyants qui limitent le recours à l’eau (lait, huile…).
 

Adoptez une routine douce mais costaude

 
 

1.   Misez sur les bons actifs

 
Vous rêvez d’un hiver passé à manger de bons plats revigorants au coin du feu dans votre pyjama en pilou ? Pour votre peau c’est pareil. Elle veut de la douceur, mais pas seulement. Votre peau qui pèle est la partie émergée de l’iceberg : si elle a soif, c’est parce qu’elle a faim ! Ce qu’il lui faut ? Du (bon) gras nourrissant pour reconstituer un film hydrolipidique plus costaud, capable de retenir son hydratation.

Qui peut lui apporter douceur et énergie ? Bingo : les acides gras et vitamines des merveilleux beurres et huiles végétaux. Grâce à leur structure lipidique très proche de celle de notre peau, ils s’y fondent réellement. Puissants émollients, ils lui redonnent confort, souplesse et la débarrassent sans frotter de ses peaux mortes. Bonus : ils permettent d’éviter tous les composants douteux des cosmétiques conventionnels. Encore plus important pour votre peau rendue hyper perméable…

Si on devait n’en choisir qu’un ce serait le beurre de Karité. Riche anti-inflammatoire, il nourrit, stimule la production de collagène, facilite la cicatrisation, accélère la régénération, apaise démangeaisons et irritations. Mais c’est en jouant sur les synergies d’un cocktail bien formulé que vous apaiserez, nourrirez et réparerez votre peau : beurre de Cacao et huiles végétales riches en Omega-6 et 9 comme l‘Avocat ou le Macadamia pour doper la synthèse de collagène et d’élastine, Calophylle ou Rose Musquée pour cicatriser et ne pas sur-réagir, Andiroba en prévention des irritations, Argan ou Dattier du Désert anti-inflammatoires pour résister aux agressions extérieures… Renforcez leur sensation d’apaisement avec des hydrolats et extraits aqueux : Calendula, Immortelle Bleue, Coquelicot, Guimauve, Chardon Marie
 

2.   Nettoyez en douceur

 
Pour le corps utilisez exclusivement un savon saponifié à froid riche en gras végétaux comme Soap Rise (en version sans parfum si votre peau est particulièrement sensible).

Pour le visage, même si vous ne vous maquillez pas : une huile ou synergie d’huiles démaquillantes ou, pour les peaux les plus sensibles ou sèches, un lait comme notre Milky Way. Appliquez-les de préférence du bout des doigts avec des mouvements circulaires légers. Sinon, optez pour les carrés lavables mais évitez les cotons, trop irritants. Terminez en rinçant d’un pschitt apaisant d’hydrolats .
 

3.   Traitez les zones de desquamation avec un beurre ou un baume

 
Sur les dartres, visage et corps, il faut employer les grands moyens avec une texture très riche et émolliente. A la rescousse ? Le beurre de Karité ou, encore mieux, un baume : un soin qui ne contient pas d’eau mais exclusivement des huiles et beurres végétaux comme notre Loving Balm. A appliquer notamment avant de sortir dans le froid, après la douche ou encore le soir sur les zones de sécheresse et d’irritation, pour un vrai soin de nuit cocon. Si votre peau est très sèche utilisez-le comme un masque : appliquez votre baume en couche épaisse pendant une dizaine de minutes puis tamponnez le surplus sans frotter, avec un carré réutilisable.
 

4.   Adaptez votre routine à la nature et à l’état de votre peau

 
Ne vous contentez pas de traiter les plaques de sécheresses : pour les prévenir et retrouver force et confort, votre peau doit être hydratée et nourrie dans son ensemble, au quotidien. En hiver, il peut être nécessaire d’opter pour une crème plus riche, oui, mais toujours adaptée à la nature de votre peau. Le secret ? Être à l’écoute de votre épiderme en ayant à disposition un éventail de soins plus ou moins riches. Puis naviguer de l’un à l’autre selon les besoins, la météo, vos activités et sensations…

Vous avez la peau sèche ? Optez pour une crème nourrissante comme Whole Again, matin et soir. Si les tiraillements persistent, remplacez-la le soir par votre baume Votre peau reste inconfortable ? Adoptez-le comme crème de jour et de nuit.

Si votre peau est normale à mixte, elle ne change pas subitement en hiver : elle est simplement déshydratée. A priori une crème plus fluide suffit : Glow Up devrait répondre à ses besoins, sans risque de surgraisser. Vous aussi, allez progressivement vers des soins plus riches, si nécessaire : commencez par enrichir votre crème de quelques gouttes de notre synergie d’huiles végétales nourrissantes et apaisantes. Cela ne suffit toujours pas ? Alternez : Glow Up, le matin, et Whole Again le soir.

Pour le corps : sur les zones sujettes aux irritations, un lait riche comme Body Guard doit convenir au plus grand nombre. Si votre peau n’est pas particulièrement sèche, un lait plus fluide en prévention, comme notre Magic Milk peut être suffisant.
 

5.   Votre hygiène de vie au secours de votre peau

 
Enfin, bien sûr, la cosmétique ne peut pas tout. Quelques bonnes habitudes aideront votre peau à ne pas vivre l’hiver comme une traversée du désert. La base : boire suffisamment. C’est la première source d’hydratation de l’épiderme, bien avant les cosmétiques. Évitez café, alcool, tabac qui contribuent à la déshydratation.

Adoptez une alimentation riche en vitamines, acides gras essentiels, minéraux… Pour les petits coups de barre, les oléagineux, amandes, noisettes sont les grands amis de la souplesse de la peau.

Restez actif et aérez-vous malgré le froid afin de vous assurer oxygénation et circulation, indispensables au renouvellement cutané, et de profiter du moindre rayon de soleil qui dopera votre vitamine D.

Enfin, évitez de surchauffer, si vous avez la main sur le thermostat : comme la planète, votre peau préfère de loin que vous enfiliez une petite laine !

   

____________________________________________


À propos de l'auteur


Anne-Marie Gabelica
Ingénieure agronome diplômée en biochimie, Anne-Marie Gabelica a fait ses armes dans le secteur des cosmétiques durant 7 ans. Convaincue qu'une alternative au modèle actuel des cosmétiques (promesses marketing illusoires, manque de diversité dans les actifs, ingrédients inutiles et/ou dangereux, omniprésence des dérivés d'huile de palme) est possible, elle prend le chemin de l’entrepreneuriat militant. Anne Marie fonde alors oOlution pour réconcilier le bon pour soi et le bon pour tous.   Retrouvez chaque semaine les conseils d'Anne-Marie dans l'émission La Quotidienne sur France 5, disponible en replay juste ici ! Suivez son actualité sur sa page Facebook et sur Twitter @AMGabelica.

À propos d'oOlution

Avec plus de 65 actifs végétaux bio, les soins visage oOlution s'adaptent sur mesure aux besoins de chaque peau. Les formules 100% d'origine naturelle, garanties sans aucun ingrédient de remplissage (0% d'huiles hydrogénées ou estérifiées) sont aussi les premières à exclure tous les dérivés de l'huile de palme pour préserver la biodiversité.
Faîtes dès à présent votre diagnostic de peau et découvrez comment en prendre soin.

Besoin de conseil ou astuces ?
Papotez avec l'équipe d'oOlution sur Facebook, Twitter et Instagram.


____________________________________________

Newsletter

Vous avez apprécié cet article ?

Abonnez-vous à notre newsletter pour plus d'amour/de conseils/de bons plans dans votre inbox !


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *