5_pieges_marketing_cosmetiques_oOlution

Vidéo : les 5 grands pièges du marketing des cosmétiques

Par le 22 mai 2015

L’industrie cosmétique a fait du marketing sa meilleure arme pour vendre toujours plus de produits de beauté depuis pas mal d’années déjà. Les promesses y sont toujours plus nombreuses, toujours plus innovantes, toujours plus approuvées par 9 femmes sur 10 et toujours plus scientifiques. Ainsi, la soi-disant qualité des produits cosmétiques n’est pas certifiée par telles ou telles matières premières de haute qualité, mais par tout un tas d’appellations éphémères qui, telles des collections de prêt-à-porter, se voient renouvelées chaque saison selon la tendance du moment.

 

Parmi ces inventions marketing il y a évidemment des incontournables, celles qui ont fait leurs preuves et qui, après des années matraquage, sont toujours aussi efficaces pour vendre des centaines de milliers de produits. Aujourd’hui, nous levons le voile sur les pièges les plus courants qui vous ont sans doute déjà poussé à acheter un produit dont vous n’aviez nul besoin, affreusement chimique qui plus est.

 

Les 5 grands pièges marketing des cosmétiques

 

 

1 : Le faussement « naturel »

Le naturel, c’est l’argument qui fait mouche. Combien de produits soigneusement présentés dans des packagings verdâtres n’avez-vous pas acheté sous prétexte qu’il était inscrit « naturel » sur l’étiquette ? Ajoutez la photo d’une jolie fleur sur l’emballage et le tour est joué : on croit détenir un flacon de nature sauvage concentrée et merveilleusement bienfaitrice. Le greenwashing a bien fait son travail.

 

En réalité, les appellations « naturel », « végétal » ou « aux extraits de… » ne garantissent en rien que le dit produit soit vraiment composé d’ingrédients naturels. Le pourcentage d’ingrédients d’origine naturelle indiqué sur la composition, oui. Le meilleur moyen de s’en assurer reste donc de le vérifier sur le dos de l’étiquette, non loin de la liste des ingrédients. Si aucun pourcentage n’est indiqué et que les noms figurants sur la liste INCI ont des allures d’ingrédients synthétiques plutôt que de véritables extraits végétaux (« … leaf extract », « … seed oil »), soyez sures que le produits que vous détenez n’a rien de naturel.

 

Méfiance : un label bio ne garantit pas non plus un haut pourcentage d’ingrédients d’origine naturelle ! Les labels étant plus ou moins exigeants sur le pourcentage d’ingrédients d’origine naturelle minimum des formules, mieux vaut bien les connaître avant de pouvoir s’y référer les yeux fermés.

 

2 : L’illusion du « sans paraben »

La mention « sans paraben » est un autre argument classique du marketing des cosmétiques, visant lui à faire passer pour sains et sans risques dans produits qui ne le sont pas forcément. Sur-exposé et dénigré par excellence comme l’ingrédient à éviter depuis une vingtaine d’année pour ses propriétés potentiellement cancérogènes, ce conservateur star n’est malheureusement pas le seul à représenter un danger pour la santé humaine… Aussi, quand un produit non-bio est étiqueté « sans paraben », il y a fort à parier qu’il a simplement été remplacé par d’autres conservateurs synthétiques tout aussi néfastes.

 

Pour vous y aider à y voir plus clair dans cette jungle des conservateurs synthétiques nocifs, nous avons identifié sur le bloOg les 6 conservateurs indésirables les plus courants dans les produits cosmétiques.

 

3 : La fausse promesse de l’actif miracle

On trouve sur le marché des cosmétiques une quantité innombrable de produits ventant les bienfaits d’un actif star, miraculeux, déniché au fin fond d’une lointaine forêt tropicale. Aussi bienfaisants et efficaces puissent-ils être, les fameux acides hyaluroniques, coenzyme Q10 ou encore beurre de karité (quoique concernant celui-ci, reste encore à savoir d’où il provient…) ne suffiront jamais à eux seuls à répondre à tous les besoins de votre peau. On l’ignore souvent, mais la peau est un organe très complexe qui nécessite des ressources diversifiées et ne saurait se contenter d’un seul ingrédient star, injecté à répétition pendant des années. La peau est d’ailleurs notre plus grand organe.

 

Si l’on ne conçoit pas une alimentation saine basée sur un seul et unique ingrédient, pourquoi devrait-on agir de la sorte avec notre peau ? Mieux-vaut assurément privilégier la diversité. La meilleure solution est donc de lui permettre de se ressourcer dans un large panel d’actifs, qui eux pourront lui offrir un maximum des nutriments dont elle a besoin.

 

Quels produits pour votre peau ? Réalisez votre diagnostic beauté en ligne gratuitement pour avoir des conseils adaptés à votre type de peau 😉
> Le Test

4 : Le racourcis de l »efficacité testée

Nombreux sont les produits de beauté qui affichent sans vergogne des généralités telles que « -70 % de rides »« visible en 10 jours » ou encore « 100 % des testeuses satisfaites ». Souvent, ces mentions sont accompagnées d’une petite * qui renvoie à des tests scientifiques gages de sérieux et d’authenticité. Une spécificité qui pourrait sembler vertueuse si les tests en question n’étaient pas complètement orientés ou faussés par des auto-évaluations.

 

En effet, il s’agit dans 99 % des cas de tests réalisés par l’entreprise qui commercialise les produits elle-même, et pour lesquels il n’y a aucun contrôle sur la véracité des affirmations. Prenons l’exemple des soins anti-âge : si sur un panel de 10 utilisatrices 7 déclarent avoir l’impression d’avoir moins de rides après utilisation du produit, alors la marque peut afficher « -70 % de rides ». C’est très utile pour inciter à l’achat, mais la promesse soi-disant testée officiellement n’est en fait qu’une illusion.

 

5 : La poudre aux yeux de la scientifisation du discours marketing

Le 5e grand piège du marketing des cosmétiques est sans doute celui qui s’est le plus généralisé ces dernières années : la scientifisation volontaire du discours. De plus en plus d’enseignes ont fait des mentions « innovation brevetée », « 5 années de recherche » et autres termes scientifiques le pilier central de leur stratégie marketing. Une poudre aux yeux qui ne saurait cacher le manque d’innovation dans la formulation de ces produits cosmétiques qui utilisent depuis des années les même conservateurs, parfums synthétiques, émulsifiants dérivés d’huile de palme et autres agents actifs sur-raffinés.

Vous l’aurez compris, tout est bon à prendre pour étendre les gammes et proposer toujours plus de produits de beauté sensés répondre à des besoins qui, en règle générale, n’ont pas profondément changé en quelques années. Méfiez-vous donc des arguments fallacieux qui sont matraqués par les industriels de la cosmétique pour vous faire acheter leurs dernières nouveautés. Les mentions « naturel », « sans paraben », « à l’actif ancestral de… », « efficacité prouvée » ou encore « 10 ans d’innovation » ne sont malheureusement qu’une vulgaire propagande qui ne saurait duper les consommateurs at vitam eternam. On ne le répétera jamais assez : LISEZ LES ÉTIQUETTES !

Découvrez la gamme oOlution garantie 100% d’origine naturelle et végétale, aux actifs 100% biologiques, avec 0% d’ingrédient toxique, 0% d’huile de palme et non testée sur les animaux !
> Je découvre !
   

____________________________________________


À propos de l'auteur


Anne-Marie Gabelica
Ingénieure agronome diplômée en biochimie, Anne-Marie Gabelica a fait ses armes dans le secteur des cosmétiques durant 7 ans. Convaincue qu'une alternative au modèle actuel des cosmétiques (promesses marketing illusoires, manque de diversité dans les actifs, ingrédients inutiles et/ou dangereux, omniprésence des dérivés d'huile de palme) est possible, elle prend le chemin de l’entrepreneuriat militant. Anne Marie fonde alors oOlution pour réconcilier le bon pour soi et le bon pour tous.   Retrouvez chaque semaine les conseils d'Anne-Marie dans l'émission La Quotidienne sur France 5, disponible en replay juste ici ! Suivez son actualité sur sa page Facebook et sur Twitter @AMGabelica.

À propos d'oOlution

Avec plus de 65 actifs végétaux bio, les soins visage oOlution s'adaptent sur mesure aux besoins de chaque peau. Les formules 100% d'origine naturelle, garanties sans aucun ingrédient de remplissage (0% d'huiles hydrogénées ou estérifiées) sont aussi les premières à exclure tous les dérivés de l'huile de palme pour préserver la biodiversité.
Faîtes dès à présent votre diagnostic de peau et découvrez comment en prendre soin.

Besoin de conseil ou astuces ?
Papotez avec l'équipe d'oOlution sur Facebook, Twitter et Instagram.


____________________________________________

Newsletter

Vous avez apprécié cet article ?

Abonnez-vous à notre newsletter pour plus d'amour/de conseils/de bons plans dans votre inbox !


5 commentaires sur “Vidéo : les 5 grands pièges du marketing des cosmétiques

    1. Bonjour Marion,
      Vous pouvez tout à fait opter pour des huiles d’Aromazone ou d’ailleurs, l’essentiel est qu’il s’agisse bien d’huiles végétales pures ! Vérifiez si possible qu’elles ont été extraites à froid et ont donc gardé tous leurs bienfaits. Et privilégiez bien-sur les huiles issues de l’agriculture biologique 😉
      N’hésitez pas à nous écrire si vous avez d’autres questions !
      Belle journée.

Répondre à Lips Pic n' Trips Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *