Vandana Shiva

Vandana Shiva : « le monde n’est pas à vendre »

Par le 05 novembre 2014

Portrait d’une militante pour la biodiversité et le libre échange des graines

 

En Inde et dans le monde entier, Vandana Shiva est un modèle de militantisme écologique. Une femme écrivain et physicienne, insoumise, qui a su faire porter sa voix à travers le monde pour défendre les causes qui lui sont chères : la protection de la biodiversité et de l’environnement, le partage, la souveraineté des peuples. Prix Nobel alternatif en 1993, elle n’a jamais cessé de lutter contre les grands bouleversements de la mondialisation. Née le 5 novembre 1952 en Inde, elle fête aujourd’hui ses 62 ans.

 

La lutte contre le brevetage du vivant

 

Son combat, elle le mène contre les géants de l’agro-alimentaire qui font main basse sur le vivant. La biopiraterie, le brevetage du vivant, l’accaparement des terres et la privatisation de l’eau sont ses plus grands ennemis. Graines, terres, eau… des denrées à l’origine abondantes sur la Terre qui, peu-à-peu, sont devenues les propriétés de grandes multinationales. Oui, des groupes comme Monsanto ont aujourd’hui le droit de déposer des brevets sur les graines, leur assurant un contrôle quasi-exclusif de l’agriculture à l’échelle mondiale. Le libre échange des semences n’étant plus possible, une nouvelle forme d’agriculture industrialisée s’est alors répandue aux quatre coins de la planète, à base d’engrais chimiques, d’OGM et de pesticides, pour le plus grand malheur des humains et de la Terre.

 

 

Repenser la vie par la souveraineté des peuples

 

En promouvant l’agriculture paysanne traditionnelle et bio, qui préserve non seulement la planète mais aussi les espèces animales et notre santé à tous, Vandana Shiva entend démocratiser la terre et militer pour la souveraineté des peuples. Comme elle aime le répéter, « le monde n’est pas à vendre ». Avec le mouvement « Seed Freedom », elle souhaite remettre les graines entre les mains des agriculteurs afin de leur rendre la liberté de cultiver la terre, dont les ressources millénaires ne devraient êtres sous l’emprise de personne.

Une idée de l’évolution par la décroissance qui consiste à privilégier les dispositifs locaux et durables à tous les niveaux de la vie et à lutter contre la privatisation de ressources naturelles vouées à demeurer communes. Résister à la mondialisation en renforçant les liens de proximité entre consommateurs et agriculteurs, mettre en place une économie circulaire non fondée sur la croissance mais sur l’échange juste et libre, investir les humains d’une mission de protection de la terre… C’est l’objet de sa lutte. Aujourd’hui, elle se matérialise par l’association « Naydanya », un mouvement altermondialiste qui propose aux paysans et fermiers d’Asie de bénéficier de prêts bancaires et de formations sur l’agriculture biologique en plus de créer des banques de graines communautaires.

 

 

Un modèle de militantisme inspirant

 

Que ce soit en tant qu’auteur de 4 ouvrages, fondatrice de « Naydanya » ou dirigeante de la « Fondation de recherche pour la science, les technologies & les ressources naturelles », Vandana Shiva a toujours suscité notre admiration et notre plus grand respect. Porteuse d’espoir et d’amour, cette figure du bon sens et de la bienveillance est un modèle d’inspiration pour nous tous. Au delà même de ses engagements et de ses combats, cette femme a toujours replacé l’humain et son bien-être comme vecteurs d’améliorations pour le monde grâce au partage, à la solidarité et à la liberté. Elle est devenue un véritable modèle de rébellion heureuse qui outrepasse l’activisme écologique pour revenir aux fondamentaux de notre condition humaine. Comprendre, prendre conscience des erreurs de notre société, agir contre les injustices, œuvrer pour un monde plus humain. Vandana Shiva, c’est le courage de s’élever contre des multinationales pour faire entendre sa voix, celle de la justice et de l’équité.

 

 

Aujourd’hui, c’est avec beaucoup de joie que nous célébrons l’anniversaire de cette grande dame qui a fait – et continuera à faire – beaucoup pour les peuples de la Terre. Nous vous invitons à découvrir ses ouvrages ainsi que le film « Un monde à vendre » qui retrace son combat :

« Ethique et agro-industrie. Main basse sur la vie » (1996)

« Le terrorisme alimentaire. Comment les multinationales affament le tiers monde » (2001)

« La Guerre de l’eau : privation, pollution et profit » (2003)

« Ecoféminisme » (1993, avec Maria Mies)

 

Au même titre que Pierre Rabhi, Vandana Shiva est l’une des grandes figures qui nous inspire et nous donne la conviction profonde qu’il est possible de faire avancer le monde et l’humanité dans le bonne direction. Tout reste à faire, il ne tient qu’à nous d’agir ! :)

   

____________________________________________


À propos de l'auteur


Raphaël Francisco
Profondément curieux, Raphaël est à l’affût des initiatives positives et innovantes qui contribuent à nous faire avancer vers le monde de demain. Révolté par les incohérences de notre société, il débusque les mauvais tours des lobbies industriels peu scrupuleux qui jouent de la désinformation pour servir leurs intérêts financiers. Sa vocation : faire sa part pour une société plus humaine, solidaire et écologique.

À propos d'oOlution

Avec plus de 65 actifs végétaux bio, les soins visage oOlution s'adaptent sur mesure aux besoins de chaque peau. Les formules 100% d'origine naturelle, garanties sans aucun ingrédient de remplissage (0% d'huiles hydrogénées ou estérifiées) sont aussi les premières à exclure tous les dérivés de l'huile de palme pour préserver la biodiversité.
Faîtes dès à présent votre diagnostic de peau et découvrez comment en prendre soin.

Besoin de conseil ou astuces ?
Papotez avec l'équipe d'oOlution sur Facebook, Twitter et Instagram.


____________________________________________

Partager :
Newsletter

Vous avez apprécié cet article ?

Abonnez-vous à notre newsletter pour plus d'amour/de conseils/de bons plans dans votre inbox !


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *