Temps de lecture : 5min

Réussir une coloration végétale naturelle : mode d'emploi

Ecrit le 26.Jan.16 par Anne-Marie — Mis à jour le 23.Dec.20


Alternative naturelle aux teintures chimiques, la coloration végétale permet de recouvrir ses cheveux blancs, obtenir de jolis reflets, ou revenir à sa couleur naturelle de façon totalement saine. Voici nos conseils pour une coloration végétale naturelle réussie !



Coloration végétale naturelle : qu'est ce que c'est ?



Les colorations végétales, les vraies, sont un mélange de poudres, issues des racines et des feuilles de plantes colorantes (tinctoriales). Ces plantes sont broyées et moulues de manière très fine pour rendre disponibles toutes les molécules colorantes. Ainsi, on augmente l’efficacité de la coloration sans ajout de molécules de synthèse (ammoniac, PPD…) et donc sans risque pour la santé (irritation, cancers…). Cerise sur le gâteau : les pigments naturels entourent le cheveu d’une gaine qui le lisse, le protège et l’épaissit.



Coloration végétale : temporaire ou permanente ?



Les colorations végétales font partie des colorations dites « temporaires ». Elles disparaissent avec les shampoings (plus ou moins vite selon les cheveux, la qualité de la coloration et la fréquence des shampoings), ne s'oxydent pas et ne modifient pas la mélanine. Les colorants se déposent sur les écailles de la cuticule et s'installent à la périphérie du cortex : ils restent à la surface des cheveux et ne colorent pas les racines.



À l'inverse, les colorations permanentes colorent le cheveux jusqu'à la repousse, incluant la racine. La coloration vient de la réaction des précurseurs colorants à l'oxygène (oxydation). La molécule alcaline présente dans ce type de colorations ouvre le cuticule par gonflement, écartant ainsi les écailles pour laisser pénètrer les précurseurs et libérer l'oxygène qui éclaircit la mélanine et révèle la couleur des précurseurs. À la différence des colorations temporaires, les colorations permanentes pénètrent à l'intérieur des cheveux.



Les bonnes raisons de passer aux colorations capillaires végétales



Tout d'abord, il faut savoir que les colorations permanentes sont systématiquement d'origine synthétique. N'espérez pas trouver de coloration naturelle permanente ! La première chose à faire est donc de s'orienter vers des colorations temporaires. Malheureusement, elles peuvent poser les même problèmes que les colorations permanentes si elles sont également d'origine synthétique. Les colorations synthétiques contiennent des composés toxiques qui peuvent entraîner entre autres des irritations du cuir chevelu, des allergies, des dérèglements hormonaux (faute aux perturbateurs endocriniens qu'elles contiennent) et des cancers.



Il y a 5 ingrédients dangereux dans les colorations synthétiques qu'il faut absolument éviter :



- Le PPD (Para-PhenyleneDiamine) : il sert à faire pénètrer l'agent colorant à l'intérieur de la fibre des cheveux (colorations permanentes), et passe facilement la barrière cutanée. Cet ingrédient présente un risque accru de cancer de la vessie chez les coiffeurs et les personnes qui utilisent des colorations permanentes toutes les 4 à 6 semaines.


- Le Résorcinol : c'est un perturbateur endocrinien agissant sur la thyroïde et le système immunitaire. Il passe la barrière cutanée, attaque le système nerveux central, la peau, les yeux, et les voies respiratoires. Preuve de sa nocivité : l'ether diglycidique du résorcinol , une molécule très proche du Résorcinol, est interdite dans la réglementation européenne des cosmétiques.


- Le p-Aminophenol : il s'agit d'un dérivé du goudron de houille, dermotoxique et allergisant.


- Le Toluene 2,5 Diamine Sulfate : il s'agit d'une substance extremement sensibilisante.


- Le 1-Naphtol : ce composant est irritant pour la peau, les yeux et les poumons.


Ne vous contentez donc pas d'une indication « sans ammonique » sur les emballages de vos colorations, et pensez à vérifier qu'aucun de ces 5 ingrédients n'apparait dans la composition.



À l'inverse, colorer ses cheveux avec des produits naturels présente de nombreux avantages. Évidemment, ils sont plus sûrs pour la santé : les colorations végétales naturelles ne contiennent ni perturbateurs endocriniens, ni substances irritantes. Leur action temporaire est plus douce pour la fibre capillaire : la couleur se dépose en surface et ne pénètre pas les cheveux. Ils sont aussi plus agréables à l'application, et ne laissent pas de racines lorsque la coloration s'estompe. Enfin, de nombreux végétaux présents dans les colorations naturelles ont des propriétés bénéfiques aux cheveux : protection, fortification, embellissement, aide à la pousse des cheveux...



Les alternatives naturelles aux colorations capillaires



Si je fais ma coloration moi-même :



Afin de réussir une coloration végétale chez soi, il faut veiller à bien préparer ses cheveux. Cela se fait en deux étapes : un shampoing sans silicones (généralement le diméthicone) puis un masque à l'argile verte plusieurs fois avant la première coloration. Ceci va permettre aux cheveux d'être nettoyés des résidus de colorations chimiques précédentes et de mieux fixer la nouvelle couleur. Faites attention à bien respecter le mode d'emploi, en laissant poser le temps indiqué, et rincez abondamment votre coloration végétale.



Il est important de bien se renseigner avant de se lancer dans la coloration naturelle, les proportions à respecter sont précises ! Il est souvent nécessaire d'appliquer plusieurs fois votre coloration végétale afin d'obtenir la couleur voulue, en particulier pour masquer les cheveux blancs. Notez que les résultats peuvent varier selon la couleur de vos cheveux, et certaines teintes ne peuvent être obtenues naturellement. Impossible donc de passer du brun au blond…





Distinguer les colorations dites « végétales » des vraies colorations naturelles



Méfiez-vous des colorations qui se disent « végétales » sur l'emballage : ce n'est pas toujours le cas ! Il s'agit d'un terme inventé par le marketing des cosmétiques pour faire passer pour « végétaux » des produits qui n'ont rien de naturels. Vous pouvez les différencier très simplement par leur aspect : si le produit est blanc et a une odeur chimique, il ne s'agit pas d'une vraie coloration naturelle. Dans le doute, préférez donc les colorations vraiment naturelles à base de poudres de végétaux, ou les poudres pures (henné, amla, curcuma…) à mélanger soi-même.



Si je vais chez un coiffeur spécialisé :



De même que dans le commerce, beaucoup de colorations présentes chez les coiffeurs sont dites végétales alors qu'elles ne le sont pas du tout. Si vous sentez des odeurs chimiques dans le salon : fuyez ! Interrogez votre coiffeur sur les matières premières qu'il utilise, pour vérifier qu'il ne travaille qu'à partir de poudres végétales. Celui-ci procédera ensuite au diagnostic de vos cheveux pour identifier leur nature et en fonction de l'effet souhaité, il vous indiquera ce qui est réalisable.



Comment entretenir sa coloration végétale naturelle



Une coloration végétale n'étant pas permanente, il faut la refaire en fonction de la vitesse à laquelle elle s'estompe, variable selon le cheveu. Pour augmenter l'éclat de votre coloration naturelle, il est conseillé de faire un masque maison à base d'ingrédients naturels (huiles végétales, huiles essentielles…). De même, veillez à adopter une routine capillaire naturelle excluant tout produit à base de silicone, qui interfère avec la fixation de la coloration naturelle et est non biodégradable.


À retenir :




    • Les colorations capillaires synthétiques peuvent entrainer des irritations du cuir chevelu, des allergies, des maladies hormonales et des cancer

    • L'appellation "coloration végétale" qui ne garantit pas un produit véritablement naturel : vérifiez les ingrédients

    • Les vraies colorations végétales naturelles sont temporaires et formulées à base de poudres de végétaux : henné, amla, curcuma…

    • Ne vous arrêtez pas aux mentions "sans ammoniaque" sur les emballages des colorations capillaires et assurez-vous que ces 5 composants dangereux ne figurent pas dans la liste d'ingrédients : PPD (Para-PhenyleneDiamine) / Résorcinol / p-Aminophenol / Toluene 2,5 Diamine Sulfate / 1-Naphtol

    • Dans le doute, privilégiez les poudres naturelles à mélanger soi-même.