Temps de lecture : 5 min

Eczéma et psoriasis : comment les éviter ?

Ecrit le 06.Jan.21 par Anne-Marie GABELICA — Mis à jour le 06.Jan.21


Eczéma ou psoriasis, quand ils deviennent chroniques, peuvent franchement peser sur le moral. Démangeaisons, rougeurs, sensations de brûlure, plaies : votre peau ne supporte plus rien, esthétique et confort en prennent un coup. A croire que l’expression se sentir mal dans sa peau a été créée pour vous… Véritables maladies, eczéma et psoriasis peuvent exiger un traitement médical. Mais quelques règles simples permettent d’éviter ou au moins espacer les poussées.

comment traiter le psoriasis

Eczéma et psoriasis : qu’arrive-t-il à ma peau ?

Petite précision : l’arbre à thé n’est pas le même arbre que celui du thé que l’on déguste. Celui que l’on boit est issu du théier camellia.

L’huile essentielle d’arbre à thé est obtenue par distillation (ou entraînement à la vapeur) des feuilles de l’arbre à thé. A savoir qu’il faut 100 kg de feuilles d’arbre à thé pour obtenir 1 à 2 litres d’huiles essentielle d’arbre à thé.

L’huile essentielle de tea tree a beaucoup de propriétés : elle est anti-infectieuse, antiseptique, antiviral, anti-acarien, antiparasitaire, antifongique, anti fatigue . Elle soulage aussi les piqûres d’insectes, brûlures, coups de soleil. Enfin elle est un excellent tonifiant cardiaque et décongestionnant veineux…. Beaucoup de choses pour un seul arbre :)

Comment prévenir eczéma et psoriasis ?

Une combinaison de causes déclenche et aggrave les poussées : environnement, hygiène de vie, habitudes cosmétiques... La solution ? Agir en prévention simultanément sur ces tableaux. Si vous en souffrez déjà, avez une peau réactive, très sèche ou une hérédité : maman, grand-père, papa sont sujets à l’eczéma ou au psoriasis ? Redoublez d’attention pour bébé.

1. Traquez les agents irritants et allergisants

Toute irritation peut déclencher une poussée de psoriasis ou d’eczéma : évitez-les au maximum ! Les allergènes ? Même sans allergie connue, en cas de terrain favorable, méfiance : votre eczéma peut être dormant dans vos gènes et se réveiller sous le coup de contacts répétés avec ces substances à la faveur d’une petite blessure ou d’un simple rhume.

Dans les cosmétiques, les substances irritantes voire allergisantes sont nombreuses. Tensioactifs sulfatés, conservateurs, parfums et colorants synthétiques, alcool… entre autres. En bannissant les cosmétiques conventionnels et en privilégiant des soins à bases d’huiles et beurres végétaux, vous mettrez largement votre peau à l’abri. Attention particulièrement aux parfums : l’allergie au Fragrance Mix est une cause courante d’eczéma. Mais naturel ne veut pas dire sans danger : prudence notamment avec les huiles essentielles. Difficile d’éliminer a priori tous les allergènes, mais vos cosmétiques doivent clairement en mentionner 26 principaux que vous retrouverez ici : Tout comprendre sur les allergies aux cosmétiques.

Votre peau est particulièrement réactive, vos allergies sont avérées ? Tous les soins oOlution sont formulés pour minimiser les risques de réactions, mais privilégiez particulièrement Soap Rise dans sa version sans parfum pour vous laver, nos synergies d’huiles végétales et notre baume Loving Balm pour le visage, Body Guard pour le corps, notre déodorant Keep Cool non parfumé. Et n’oubliez pas d’examiner la composition de vos produits capillaires, souvent à l’origine de poussées sur le cuir chevelu, dans le cou et le dos. Pensez aux produits ménagers : manipulez-les avec des gants et privilégiez les simples et naturels. Savon noir, bicarbonate, vinaigre blanc sont en plus d’une efficacité redoutable.

2. Modérez-vous

Attention aux excès d’hygiène : trouvez le juste équilibre entre trop et pas assez. Douches et bains trop fréquents, prolongés et chauds fragilisent la peau, plus sujette aux poussées. Mais une hygiène rigoureuse, avec des produits doux, est importante : particules de pollution et transpiration abondante, bactéries et champignons sont sources d’inflammations. Nos conseils ? Savon surgras saponifié à froid et séchage doux mais complet pour le corps, le moins d’eau possible sur le visage : préférez les huiles ou laits démaquillants rincés à l’eau florale.

Evitez également les excès de chaleur : le chauffage assèche l’atmosphère et favorise l’eczéma. Ne surchauffez pas, humidifiez l’air.

Ne vous couvrez pas trop, choisissez des vêtements en matières naturelles qui laissent la peau respirer et ne frottent pas. Un conseil important pour les tout-petits : notre tendance à trop les couvrir favorise leur eczéma.

3. Hydratez et nourrissez votre peau

Un traitement vous a débarrassé des plaques ? Top ! Et maintenant ?

Si vous souffrez d’eczéma atopique, vous zappez rarement l’étape hydratation : votre peau manifeste (douloureusement) ses besoins en eau et lipides. Mais dans les autres cas…Mmmh, la tentation est grande de se relâcher entre deux poussées. Erreur : hydrater et nourrir votre peau avec constance est essentiel. Une peau fragilisée est plus facilement agressée par le froid, le vent, irritées et s’assèche : elle devient plus sujette aux poussées.

En entretien, les crèmes prescrites uniquement en fonction de leur évaluation pharmaceutique sont généralement pétrochimiques. Vous vous y pensiez condamné.e ? Non, eczéma et psoriasis ne vous ferment pas définitivement les portes d’une cosmétique plaisir et saine ! Grâce aux beurres et huiles végétaux, au top pour renforcer votre peau, retrouver confort et souplesse sans béquille pétrochimique.

Pour hydrater, apaiser, renforcer votre épiderme en restaurant sa barrière protectrice, appliquez au moins deux fois par jour sur le visage et systématiquement après la douche sur le corps des soins émollients riches adaptés aux besoins de votre peau.

Le secret pour prévenir efficacement les poussées ? Apprendre à connaître votre peau et ses réactions. Pour anticiper les situations et périodes à risques et adapter votre stratégie. Un lait peut vous suffire en été, mais une crème être indispensable à chaque changement de saison, un baume en hiver.


4. Le soleil en renfort (avec modération)

L’été est votre parenthèse enchantée ? Si l’eczéma est parfois aggravé par la transpiration ou (rarement) photo-aggravé, dans l’immense majorité des cas l’exposition régulière au soleil améliore la résistance de l’épiderme à l’eczéma ou au psoriasis. Anti-inflammatoire, booster de vitamine D et immunosuppresseur (il ralentit le renouvellement cellulaire trop rapide en cause dans le psoriasis) : tout ce qu’il vous faut !

Pour autant, pas question d’en abuser. Prudence et modération restent de mise : exposition progressive, jamais aux heures les plus chaudes et protection maximale (portez une attention toute particulière au choix de votre crème solaire : les filtres solaires chimiques sont de grands irritants et allergènes). Veillez à particulièrement hydrater votre peau après exposition. Les cabines à UV artificiels ? C’est non : les éventuels traitements de luminothérapie ou UV se font exclusivement en cabinet médical.

N’exposez pas vos lésions au risque de cicatrices indélébiles. Redoublez d’attention en cas de psoriasis : la peau plus épaisse des plaques est moins sensible aux coups de soleil causés par les UVB mais n’arrête pas les UVA, responsables des dégâts les plus profonds sur nos cellules, et les coups de soleil insidieux peuvent déclencher des poussées. Sous traitement ? Vérifiez bien qu’il est compatible avec une exposition.


5. Votre hygiène de vie au secours de votre peau

Enfin, span class="fw--600">eczéma et psoriasis sont très étroitement liés à votre état général, physique et psychologique : choc émotionnel, fatigue, stress chronique ou aigu, maladie infectieuse… Vous ne maîtrisez pas forcément tous ces éléments ? Contrez leurs effets !

span class="fw--600">Dormir et boire suffisamment, est le conseil numéro 1 pour réguler le renouvellement cutané.

S’aérer, faire du sport, du yoga, méditation, sophrologie, exercices de respiration, se faire plaisir… : tout ce qui peut span class="fw--600">réguler le stress est à tenter. Cela reste difficilement gérable ? Envisagez une span class="fw--600">thérapie comportementale, de l’hypnose...

span class="fw--600">Côté assiette, ce sont les recommandations habituelles : span class="fw--600">évitez les aliments transformés riches en acides gras trans et sucres raffinés qui favorisent les inflammations (tout comme l’alcool et le tabac), vive les aliments bruts, span class="fw--600">fruits et légumes frais et bio de saison en tête. Et les alimentsspan class="fw--600"> riches en fibres et en bons gras, précieux pour l’épiderme (céréales complètes, poissons gras, oléagineux, huiles végétales variées…).

comment traiter l'eczéma

Enfin, positivez : vous maudissez régulièrement cette peau compliquée ? Changez de perspective : remerciez-la de vous obliger à être à l’écoute de votre épiderme, de votre bien-être. Et de vous forcer à adopter de nouvelles habitudes meilleures pour l’environnement, la planète et votre santé !