Votre panier

Nos suggestions pour votre peau

Choisissez votre miniature offerte

Vous bénéficiez de la livraison et du nettoyant mains offerts !
Plus que pour bénéficier
 
livraison offerte
 
Nettoyant mains offert

Choisissez votre miniature offerte

Nos suggestionspour votre peau

Votre miniature offerte

Crème visage hydratante bio

Mini Glow Up

OFFERT

Crème nourrissante corps bio

Mini Body Guard

OFFERT

Crème mains bio

Mini Happy Hands

OFFERT

Huile démaquillante bio

Mini Oil Right

OFFERT

Economisez 10% sur votre commande en vous abonnant à vos produits chouchous.

en savoir plus

Fraisde livraison

En raison d'un nombre de commandes important, les délais de livraison sont allongés. Julie alias superwoman fait au plus vite !

Livraison sans signature - 5,90 € TTC - Gratuit dès 49€ d'achat (France, Belgique, Luxembourg)

Jusqu'à 9,90€ pour le reste du monde !

Mondial Relay - 3,90 € (France, Belgique, Luxembourg))

offerte dès 49€ d'achat.

Temps de lecture : 5 min

Les femmes qui construisent oOlution : interview d'Adèle ingénieure & manager au sein d'oOlution

Ecrit le 17.Mar.21 par Anne-Marie Gabelica — Mis à jour le 18.Jun.21


Qui dit mois de mars, dit journée internationale du droit des femmes. Oui nous disons bien droit des femmes et non « de la femme ». « La femme » n’existe pas, les femmes sont plurielles dans leur nombre et dans leurs identités et chacune mérite d’être visible et représentée. C’est un mois sous le ton de la sororité, car c’est un moment pour se soutenir, se réunir et se joindre sous un même combat. Nous entendons ici une sororité qui comprend toutes les femmes mais aussi tout.e.s les alli.é.e.s du mouvement.

 

Chez oO, le futur et les droits des femmes et de leur.e.s allié.e.s est une cause qui nous tient à cœur. C’est pourquoi au lieu d’une journée, nous avons voulu dédier tout le mois à la mise en valeur de ce mouvement.

 

Nous sommes entouré.es de femmes incroyables, et c’est pourquoi nous souhaitons vous interviewer aujourd’hui, pour mettre en valeur le parcours d’une personne qui nous aide à construire un monde un peu plus juste chaque jour.

Peux-tu te présenter et nous raconter un peu ton parcours ?

Déjà merci Andréa pour la proposition d’interview, ça me touche beaucoup :)

Je suis née en région parisienne, j’ai grandi en Bretagne dans une famille de 3 filles et je suis partie étudier à Paris à 20 ans. J’ai un parcours scientifique, classes préparatoires, école d’ingé en Chimie et je travaille dans les cosmétiques biologiques depuis 2014.


Qu’est-ce qui t'a donné envie de travailler dans une structure engagée ?

Alors c’est le hasard total. À 20 ans, je n'avais pas plus de sensibilité environnementale que ça, je triais mes déchets, privilégiais le vélo à la voiture, éteignait la lumière en sortant d’une pièce et basta. En fin d’études, je cherchais désespérément un stage qui me permette de sortir du côté technique de mes études, et Anne-Marie Gabelica, la fondatrice d’oOlution m’a donné ma chance. Ce stage a changé ma vie parce qu’il a changé ma perception du monde : quand on fait des études de Chimie (en tout cas à l’époque ;) ) on vous parle rarement des problèmes environnementaux ou sanitaires liés à tout plein de molécules synthétiques. Anne-Marie m’a ouvert les yeux là-dessus et j’ai découvert le monde du naturel, du zéro déchet et du vegan/végétarisme qui tiennent une place super importante dans ma vie depuis lors.

Y’a-t-il des engagements qui te tiennent particulièrement à cœur et comment cela se ressent-il dans ton quotidien ?

L’écologie c’est mon engagement n°1 depuis bientôt 8 ans. À travers oOlution mais aussi dans ma vie personnelle j’essaye de m’informer et de sensibiliser un maximum aux conséquences invisibles de nos choix de consommation. L’huile de palme est un exemple criant à mon sens. Quand on se dit que manger de la pâte à tartiner contribue à détruire l’habitat naturel de milliers d’animaux qui se retrouvent au contact des humains; et qu’on réalise tout ce que ça implique d’un point de vue sanitaire; on a réellement envie de contribuer, à son échelle, à changer les comportements.

 

Une autre valeur qui me tient particulièrement à cœur et qui prend tout son sens en ce mois de mars, c’est le combat pour l’égalité femmes hommes. Pour moi l’une des priorités à ce sujet c’est de donner confiance aux jeunes femmes pour qu’elles osent “faire comme un homme”, en particulier d’un point de vue des études ou professionnel.

Qu’est-ce que tu aimerais encore améliorer pour progresser dans ce sens ?

D’un point de vue écologique chez oOlution on réfléchit toujours à améliorer encore et encore notre impact. Je suis fière d’avoir lancé la consigne et maintenant on souhaiterait passer sur des packagings 100% compostables, ce qui est très compliqué à notre échelle et surtout quand on prend tout en considération : cette matière végétale qui pourrait composer mon pack, est-ce qu’elle ne contribue pas à la déforestation ? Pas facile d’avoir des garanties.

Là où j’aimerai faire avancer les choses d’un point de vue du monde professionnel, c’est voir plus de sociétés dirigées par des femmes, que ce plafond de verre qui empêche d’accéder aux plus hautes responsabilités disparaisse. Dans la société et dans mon quotidien j’aimerai voir plus de jeunes filles qui osent (les études scientifiques, les milieux professionnels masculins etc.) et surtout qu’elles soient plus encouragées par leurs entourages, leurs professeurs, leurs managers...

Quelles sont les valeurs que tu veux retranscrire à travers ta démarche?

Je veux montrer à un maximum de gens qu’on peut prendre soin de soi et plus largement vivre normalement avec un impact plus limité sur le monde qui nous entoure. Dans la beauté et l'hygiène, je veux montrer que s’affranchir des ingrédients douteux pour la santé et l’environnement : ça ne coûte pas plus cher et c’est tout aussi voire plus efficace. Je veux aussi montrer qu’une société dirigée par des femmes ne tourne pas moins bien qu’une autre, et pour ça je suis très fière de la croissance d’oOlution.


Selon toi, le fait d’être une femme a-t-il eu un impact sur tes choix et la manière dont tu t'es construite ?

Ce qui est amusant c’est que parfois je culpabilise d’avoir choisi un secteur aussi féminin que la cosmétique et pas l’automobile ou l’informatique. Au final je sais que j’évolue là où j’ai la plus de valeur ajoutée en tant que personne (chimiste mais pas que) et non en tant que femme ;) (je ne suis d’ailleurs pas une grosse consommatrice de cosmétiques).

Concernant les obstacles, cette question est difficile pour moi parce que j’ai eu la chance d’avoir un entourage, notamment mes parents, qui m’a toujours encouragé. Je n’ai pas le souvenir de m’être dit : “ne va pas dans telle école ce n’est pas pour les filles” ou quoi que ce soit. Dans mes années prépa, je crois avoir quelquefois même bénéficié d’un traitement de faveur, ce qui n’est pas très bon pour l’estime de soi d’ailleurs. Cependant dans de précédentes entreprises et dans mes études, j’ai constaté des différences de traitements homme femme, parfois violentes et scandaleuses mais pour lesquelles j’avoue m’être sentie impuissante ou incapable d’agir. Il est pour moi essentiel que chacun, quel que soit son genre, comprenne que ce n’est pas normal et qu’on doit combattre ce type de comportement ou de situations ancrées et archaïques.

Si tu as un message à faire passer, quel serait-il ?

Tu mérites le meilleur, bats toi ;)

Une dernière petite question : est-ce que tu te retrouves dans ce que défend oOlution ? :)

Haha un peu facile pour moi, car chacun.e chez oO co-construit la marque avec ses valeurs et ses convictions profondes.

Les conseils d'Anne-Marie

Notre créatrice vous offre ses conseils personnalisés « Je veux restaurer l’équilibre naturel de votre peau pour des résultats concrets, sans compromis pour votre santé et la planète. »

Anne-Marie Gabelica oOlution

Notre vocation

Créer une beauté sans concession : des soins riches d’une diversité unique de plantes, 100% naturels, bio, vegan, made in France, sans huile de palme, sans ingrédients de remplissage et consignés.