Votre panier

Nos suggestions pour votre peau

Choisissez votre miniature offerte

Vous bénéficiez de la livraison et du nettoyant mains offerts !
Plus que pour bénéficier

Choisissez votre miniature offerte

Nos suggestionspour votre peau

Votre miniature offerte

Crème visage hydratante bio

Mini Glow Up

OFFERT

Crème nourrissante corps bio

Mini Body Guard

OFFERT

Huile sèche corps et cheveux bio

Mini Oil Lala

OFFERT

Huile démaquillante bio

Mini Oil Right

OFFERT

Economisez 10% sur votre commande en vous abonnant à vos produits chouchous.

en savoir plus

Fraisde livraison

En raison d'un nombre de commandes important, les délais de livraison sont allongés. Julie alias superwoman fait au plus vite !

Livraison sans signature - 5,90 € TTC - Gratuit dès 49€ d'achat (France, Belgique, Luxembourg)

Jusqu'à 9,90€ pour le reste du monde !

Mondial Relay - 3,90 € (France, Belgique, Luxembourg))

offerte dès 49€ d'achat.

Temps de lecture : 5 min

Interview d’Anne-Sophie Novel

Ecrit le 24.Mar.21 par Anaïs Marty — Mis à jour le 24.Mar.21


Anne-Sophie Novel fait partie de ces femmes qui m’inspirent par son engagement et sa volonté de partager avec le plus grand nombre des solutions pour vivre de manière plus saine et durable. Docteure en économie et journaliste, elle est l’auteure de plusieurs livres engagés sur les thèmes de l’écologie, l’économie collaborative, l’indépendance de l’information et l’innovation sociale.

Anne-Sophie, peux-tu nous expliquer quelle est l’origine de ton engagement écologique ?

Alors il y en a plusieurs : disons que j’ai grandi à la campagne, dans une petite ville de Bourgogne, au contact de la nature… puis au cours de mes études je me suis passionnée pour les questions d’injustices et d’inégalités sociales, je voulais résoudre les inégalités, comprendre pourquoi les institutions les maintenaient… et je suis entrée dans les questions écologiques par les considérations économiques, puis j’ai tiré le fil des autres dimensions de cette complexité, en comprenant que je voulais dédier ma carrière à cette question.

Dans ton livre : La vie share, mode d'emploi : consommation, partage et modes de vie collaboratifs, tu recenses toutes les initiatives de l’économie du partage qui visent à réduire notre impact écologique. Quelles sont celles qui te paraissent toujours les plus importantes aujourd’hui ?

Le Bon Coin, les AMAP, la Ruche qui dit Oui, BlablaCar, Airbnb, et tout un tas d’autres initiatives perdurent oui, mais avec des modalités qui ne sont pas toujours fidèles à ce que j’imaginais à l’époque. J’étais passionnée par l’idée de partage et les initiatives allant dans le sens de la défense du bien commun. Hélas les logiques capitalistes ont rattrapé certaines initiatives, pour optimiser les échanges et s’infiltrer dans nos intimités et des formes d’échanges qui n’étaient pas encore soumises à une logique économique. Cela dit beaucoup de notre époque, et de la manière dont il faut ruser pour rester solidaire dans une ère si individualiste…

Dans un tout autre domaine, tu as aussi écrit un livre et réalisé un film qui sont intitulés : Les médias, le monde et moi qui enquêtent sur les fake news, la sur-information et la défiance vis-à-vis des média. Qu’est-ce qui t’a donné envie de traiter de ces sujets ?

J’ai une passion pour l’écologie, et une autre pour l’information. Je suis venue au journalisme pour traiter de l’écologie car je trouvais que ces questions restaient sous traitées. Je voulais comprendre pourquoi, et de fil en aiguille, par mes expériences et les échanges que j’ai eu avec d’autres confrères et consœurs je me suis rendue compte qu’il y avait beaucoup à raconter à ce sujet. En m’intéressant au traitement médiatique de l’écologie, j’ai surtout découvert l’écologie de l’attention et l’écologie des médias, à réaliser que le système médiatique ne peut intrinsèquement pas bien traiter ces questions sans remettre en cause son propre fonctionnement. J’en suis ressortie aussi affolée de voir comment l’information peut être manipulée, dans un monde où chacun veut justifier ses croyances en ligne, il va falloir s’armer, intellectuellement, pour continuer à s’entendre et cultiver un vivre ensemble apaisé… Je suis assez inquiète face au fléau de la malformation, des intox et du complot, ce sont des questions dont il faut vraiment s’emparer aujourd’hui.

As-tu des role-models féminins ou des femmes dont tu admires le parcours ?

A vrai dire, je n’ai jamais eu de role-modele, je n’ai jamais été une fan de, je fonctionne peu ainsi, ou plutôt le parcours de chacune me parle… mais des femmes comme Rachel Carson, Coline Serreau, Marie Monique Robin ou AOC aux Etats-Unis m’inspirent, tout comme mes meilleures potes en fait :) Je suis assez fascinée aussi par la jeune génération de nana qui arrivent, elles donnent l’impression d’être très sûres d’elles, envoient bouler beaucoup de fonctionnements liés au patriarcat, sont très matures, osent beaucoup. Je me demande parfois si elles ne brûlent pas des étapes, mais elles sont portées par la conviction que c’est LEUR moment et la force qu’elles dégagent me donne de l’espoir : cette énergie n’existait pas ainsi il y a quelques années, je crois que les réseaux sociaux jouent pour beaucoup, tout comme le travail effectué par de nombreuses autres femmes auparavant… mais c’est aussi à double tranchant, avec une autre partie de la jeunesse qui pour le coup va mal, surtout quand elle n’entre pas dans les critères affichés face caméra…

Comment ressens-tu la montée de l’éco-féminisme ? La dissocies-tu de la cause féministe ?

Je n’arrive pas à bien penser ce sujet. Mon amie Pascale d’Erm saura mieux te répondre sur ce point et je te la recommande chaudement à ce sujet. L’éco-féminisme est sans doute un courant du féminisme qui comme l’écologie a des courants plutôt environnementalistes, sociaux, etc. Une chose est sûre : je ressens bien les effets de cette montée, quelle qu’elle soit. Je sens la puissance des femmes, leur envie de monter au créneau, de ne plus subir. Je ne suis pas friande de certains côtés parfois un peu revanchards, mais je trouve cela fort soulageant de pouvoir parler de tout ce qu’on porte depuis toujours, de génération en génération, et de pouvoir en converser autrement avec les hommes surtout, c’est important qu’ils l’entendent, et qu’ils l’entendent convenablement, sans condescendance...

Qu’essaies-tu de transmettre à ta fille pour qu’elle mène sa vie de femme le plus librement et responsablement possible ?

Je lui explique pourquoi je me dispute avec son père sur les tâches ménagères et la charge mentale :) Et pourquoi c’est important pour elle d’avoir confiance en elle. J’essaye de lui montrer qu’il n’y a pas un schéma type, mais qu’elle est libre de choisir le schéma qui lui conviendra le mieux. Après, elle baigne dans l’écologie avec nous… parfois je me trouve dure (notamment sur les quantités de plastiques des jouets reçus à Noël, pour moi c’est irresponsable de la part des adultes de ne plus faire attention sous prétexte de faire plaisir) mais je sais pourquoi je tiens cette ligne, et j’en parle avec elle comme avec son petit frère, que je compte bien faire grandir avec l’ensemble de ces valeurs aussi. Ce n’est pas toujours facile, quand on doit expliquer la réalité… mais on fait du mieux possible.

Quelles sont les pratiques qui t’ont le plus aidée à t’épanouir ? La fête avec les copines. Meilleur remède ever :)

Je suis curieuse : quels sont les soins oOlution que tu apprécies plus particulièrement et pourquoi ?

Les crèmes de jour et le contour des yeux ! Je les trouve légères et efficaces, et je fais confiance dans l’expertise et l’éthique d’Anne-Marie et de son équipe. Sans parler des efforts faits sur les contenants !

Quels sont pour toi les 3 livres qui t’ont le plus aidé à avancer dans ta vie ?

Il y en a tellement ! Je vais me concentrer sur ces dernières années et citer « Mediarchies", d’Yves Citton, qui m’a aidé à saisir le lien entre fonctionnement des médias et traitement de l’écologie, une oeuvre puissante. Il y a aussi un petit ouvrage de Grégoire Lois, très touchant, sur les oiseaux (Ce que les oiseaux ont a nous dire, chez Fayard). Et enfin dernièrement Manières d’être vivant, de Baptiste Morizot.

Si tu devais rencontrer l’ado que tu étais, que lui dirais-tu à la lumière de ton vécu ?La même chose que je de me dis souvent, aie confiance :)

Et pour finir, quels sont tes 3 gestes écolo les plus importants pour toi au quotidien ?

Le zéro déchet même s’il en reste encore trop à mon goût

Manger bio

La mode de récup ou éthique

Les conseils d'Anne-Marie

Notre créatrice vous offre ses conseils personnalisés « Je veux restaurer l’équilibre naturel de votre peau pour des résultats concrets, sans compromis pour votre santé et la planète. »

Anne-Marie Gabelica oOlution

Notre vocation

Créer une beauté sans concession : des soins riches d’une diversité unique de plantes, 100% naturels, bio, vegan, made in France, sans huile de palme, sans ingrédients de remplissage et consignés.