Temps de lecture : 5min

Le maquillage minéral est-il bon pour notre peau ?

Ecrit le 20.Oct.15 par Anne-Marie — Mis à jour le 14.Jan.21


Le maquillage minéral a fait fureur ces dernières années. Il apparaît comme LA solution écologique proposée par les fabricants de produits cosmétiques. Nous avons donc décidé d’enquêter pour en savoir un peu plus sur ce phénomène...


Qu’est-ce que le maquillage minéral ?


Le maquillage minéral est composé de minéraux terrestres purs broyés. Il se présente sous forme de poudre ce qui change des produits habituels souvent compactes ou liquides tels que les fonds de teint, les blushs ou encore les ombres à paupière.


Sa formule se veut d’avantage axée sur la santé de la peau. Il promet un confort et un rendu très naturel. Il n’obstrue pas les pores et protège la peau du soleil et des agressions extérieures à partir d’ingrédients issus de la terre.



Quelques exemples de minéraux que l’on retrouve souvent dans le maquillage minéral :



Dioxyde de titane : protège du soleil, réfléchit la lumière, offre une couvrance élevée, résiste à l’eau et aide à l’adhérence du maquillage sur la peau

Kaolin : absorbe le sébum et matifie la peau, vertus apaisantes, assainissantes et anti-inflammatoires

Mica : composant de base des poudres, permet différents finis (mat, satiné, brillant ou pailleté)

Oxyde de fer : pigment colorant permettant l’élaboration d’une diversité de coloris

Oxyde de zinc : apaise les peaux irritées, anti-inflammatoire, apaisant, antiseptique, offre une couvrance élevée, aide à l’adhérence du maquillage sur la peau

Silice : diffuse la lumière, atténue l’aspect des rides, absorbe le sébum et matifie la peau



Pourquoi opter pour le maquillage minéral ?


Parabène, phénoxyéthanol, EDTA... certains constituants chimiques des cosmétiques, lorsqu’ils sont employés de manière répétitive, peuvent être toxique pour notre peau. Perturbateurs endocriniens, agents mutagènes cancérigènes ou encore pro-cancérigènes, il faut savoir se méfier des ingrédients que l’on retrouve dans nos produits de beauté.


Le maquillage minéral se veut 100% naturel, uniquement composé de minéraux. Formulé sans conservateur, il est naturellement antimicrobien et sans nanoparticules. Il est ainsi conçu pour nourrir et protéger notre peau tout en remplissant sa fonction de maquillage. En l’absence de produit chimique ou de parfums ajoutés, il est conçu pour donner un bel éclat à la peau et un rendu « zéro défaut ».


Il évite ainsi ce fameux cercle vicieux : on cherche à masquer ses imperfections avec du maquillage bien couvrant mais qui obstrue inévitablement les pores. L’état de la peau continue alors de s’aggraver et on continue à utiliser des fonds de teints et correcteurs ultra-camouflants.


Le maquillage minéral est aussi idéal pour les peaux sensibles, réactive et irritées. Il est également recommandé pour toutes les peaux allergiques au maquillage traditionnel ainsi qu’aux peaux mixtes, grasses et/ou à problème. En effet, en plus d’être non comédogène et de laisser la peau respirer, le maquillage minéral regorge de minéraux aux propriétés anti-inflammatoires et cicatrisantes.


Enfin, le maquillage minéral utilise des ressources abondantes de la terre et ne puise pas dans les ressources limitées que l’on retrouve souvent dans la cosmétique traditionnelle.


L'avis de RoOmane


"J'utilise depuis maintenant 2 ans du maquillage minéral surtout pour mon teint. J'ai une peau mixte à tendance grasse, le type de peau qui me fait facilement ressembler à une boule à facettes. Alors ma première exigence dans le choix de mes fonds de teints était l'effet matifiant. Je fuyais les produits qui ventaient "un teint lumineux", et en espérant trouver la petite perle rare qui comprendrait mon dèsarroi. Et le maquillage minéral fut ! Je me suis d'abord lancée avec beaucoup d’appréhensions. Je craignais un aspect trop poudreux et surtout une mauvaise tenue. Mais que nenni ! Mes brillances sont neutralisées toute la journée. J'étais assez sceptique sur le coté soin du maquillage minéral. Mais au fil des semaines, j'étais face à l'évidence... Ma peau semblait plus lisse avec moins d'imperfections et surtout elle respirait ! Les plus : la couvrance est modulable à souhait, avec l'impression de toujours avoir la peau nue, naturellement jolie. Je continue sur cette lancée, et vraiment ravie d'avoir succomber au phénomène !"


Récap' sur le maquillage minéral :

  • Adapté aux les peaux sensibles, réactives, irritées
  • Recommandé pour les peaux mixtes et/ou à imperfections
  • Sans conservateur, naturellement antimicrobien et sans nanoparticules
  • Sans composant synthétique, ni parfum ajouté, ni corps gras
  • Non comédogène (il n’obstrue pas les pores)
  • Propriété anti-inflammatoire et cicatrisante (oxyde de zinc)
  • Protège naturellement du soleil (dioxyde de titane)
  • Couvrant, rendu naturel et confort

Comment bien choisir sa marque de maquillage minéral ?

 

Les marques de maquillage minéral ne sont pas toutes semblables. Certains fabricants ont aussi souhaité profiter de l’essor du maquillage minéral en apposant directement le terme « minéral » sur leur collection dès lors qu’elles contenaient quelques minéraux (souvent du mica, oxyde de zinc ou dioxyde de titane). Mais le véritable maquillage minéral est beaucoup plus exigeant. Tout d’abord, il n’existe que sous de forme de poudre. Un rouge à lèvre, un gloss ou encore un mascara ne peuvent pas être entièrement du maquillage minéral.


Il est important de bien vérifier que la liste des ingrédients contienne uniquement des minéraux, peu importe leur nombre. En effet, dans un environnement exclusivement composé de minéraux les bactéries ne se développent pas ou alors très difficilement. Cependant dès que des ingrédients non-minéraux sont ajoutés, cette protection antibactérienne naturellement présente est rompue. Au contact de la peau, le pinceau que l’on utilise pour prélever et appliquer la poudre peut propager la bactérie dans le produit et sur notre visage.


Pour protéger sa peau des UVA et UVB, il est important que la poudre contienne du zinc (dioxyde de titane). Plus les ingrédients sont situés en tête de liste plus leur proportion est importante dans la formule. Donc si le zinc est en fin de liste, notamment s’il s’agit d’un fond de teint, mieux vaut passer à un autre produit.


Même si cela peut sembler un peu paradoxal, il est important d’éviter un minéral : le bismuth oxychloride. En réalité ce minéral n’est pas naturel, il est synthétisé à partir de bismuth, d’oxygène et de chlore. Il est utilisé comme colorant blanc ou pour ajouter un effet lumineux au maquillage. Même s’il ne présente aucune toxicité, il peut être irritant pour la peau et renforcer une inflammation notamment sur une peau acnéique.


Un point sur le talc


Même si les fabricants utilisent de moins en moins le talc dans les produits cosmétiques, il est préférable de vérifier que le produit n'en contienne pas.


Selon certaines études scientifiques, il comporterait des similarités chimiques avec l'amiante. Une particule de talc resterait présent pendant plus de 8 ans dans l'organisme avant de se dissoudre. Cependant le talc utilisé dans les cosmétiques doit être non-amiantifère et évite tout risque de toxicité respiratoire.


Il serait aussi potentiellement cancérigène (notamment cancer de l'utérus et ovaire), mais lorsque qu'il est utilisé autre que dans les cosmétiques (par exemple pour l'hygiène intime).


Dans les cosmétique, le talc est surtout à éviter car il peut dessècher la peau et causer des irritations, et il est surtout utilisé dans le maquillage minéral pour son effet matifiant mais souvent comme ingrédient de remplissage. Il est aujourd’hui remplacé par le mica (silicate d'aluminium), un antiseptique naturel. Il ne présente aucun risque de migration d'aluminium à l'intérieur de notre organisme.


Les critères clés pour bien choisir son maquillage minéral :

  • Bien vérifier que la composition soit 100% minérale
  • S’assurer de la présence de zinc (protection solaire)
  • Eviter les produits à base de bismuth oxychloride et de talc (surtout pour les peaux sensibles et acnéiques)