Atténuer ses cicatrices

Comment atténuer naturellement ses cicatrices ?

Par le 25 mars 2016

Les problèmes de cicatrices sont fréquents et chez certaines personnes cela peut devenir un complexe important. Il n’est pas rare de se retrouver à l’âge adulte avec des cicatrices d’acné datant de l’adolescence. Toute plaie, d’origine chirurgicale ou accidentelle, est susceptible de plus ou moins bien cicatriser. En cas d’inflammation par exemple, cela peut créer une marque disgracieuse voire gênante.

La question qu’on se pose tous alors est : comment atténuer au maximum une cicatrice ? Et quels sont les remèdes naturels qui permettent de favoriser la cicatrisation ?

 

Comment se développe une cicatrice ?

 

 

Une cicatrice est une trace plus ou moins visible causée par une coupure ou une blessure. Les cicatrices apparaissent dès lors que la peau subit une déchirure ou incision profonde qui traverse l’épiderme pour atteindre le derme. Quand la plaie saigne, cela indique que le derme est atteint. En revanche, lorsqu’il ne s’agit que d’une blessure superficielle où seul l’épiderme est touché, il n’y aura pas de cicatrice.

L’apparence des cicatrices n’est jamais la même pour tous. Elle peut être de petite ou grande taille, de couleur claire ou foncée, profonde ou non, selon le traumatisme subi par la peau (coupure, brûlure, incision, acné…). Selon leur localisation et leur ampleur, les cicatrices peuvent créer un véritable complexe chez certaines de personnes.

 

Jusqu’à quand peut-on agir sur une cicatrice?

 

Avant 18 mois, une cicatrice continue à évoluer, d’ailleurs au cours du processus de réparation de la peau, la cicatrice changera d’aspect plusieurs fois :

 

  • Phase inflammatoire (1er au 8e jour) : la cicatrice est rouge et gonflée
  • Phase néoangiogénique : des nouveaux vaisseaux sanguins sont formés
  • Phase de synthèse du collagène : ces fibres ayant une fonction de soutien de la peau
  • Phase de remodelage (au delà de 6 mois jusqu’à 18 mois) : cette dernière étape de reconstruction est la plus longue : elle dure plusieurs mois.

Au delà de 18 mois, la cicatrice devenue mature aura pris son apparence définitive, et il ne sera donc plus possible de la faire disparaître (ou du moins par des méthodes naturelles).

 

Les problèmes de cicatrisation

 

Certaines anomalies de cicatrisation peuvent survenir :

  • Les cicatrices d’acné concernent plus de personnes qu’on ne le pense. Elles se caractérisent par des tâches brunâtres ou des cicatrices ayant un aspect « creux ». L’acné peut devenir un problème pour les jeunes mais cette maladie touche également de plus en plus d’adultes et notamment les femmes. Je vous avais justement donné mes conseils, il y a quelque temps déjà pour traiter l’acné adulte de manière naturelle.
  • Les cicatrices hypertrophiques se caractérisent par leur apparence relativement bombée. Leur aspect continue d’évoluer au delà des 18 mois au bout desquels, une cicatrice n’évolue normalement plus. Elles ont généralement un aspect rougeâtre et peuvent faire l’objet de démangeaisons. Elles surviennent lorsque le processus de cicatrisation a été altéré par des corps étrangers. Leur étendue se limite à la plaie initiale.
  • La cicatrice chéloïde se distingue de la cicatrice hypertrophique lorsque le tissu cicatriciel ne se limite pas à la plaie initiale et qu’elle envahit d’autres parties de la peau. Ce genre de cicatrice continue aussi à évoluer dans le temps au delà de la phase de maturation. Elle survient souvent après des brûlures ou des opérations médicales.

Fort heureusement, les cicatrices qui évoluent de façon anormale, cela n’arrive pas tous les jours. Ceci dit, il sera possible de s’orienter vers des solutions dermatologiques et chirurgicales en tout dernier recours.

 

Les bons réflexes pour améliorer l’apparence d’une cicatrice

 

Il n’existe pas de traitement miracle pour faire disparaître une cicatrice et au-delà de 18 mois, on considère alors qu’une cicatrice est mature et qu’elle ne disparaitra pas sauf par intervention d’un spécialiste (dermatologue ou chirurgien).

 

Vitamine A et silicium seront vos alliés

 

Parce qu’une bonne cicatrisation passe aussi par une bonne alimentation, je vous recommande d’intégrer des aliments riches en vitamines A et en silicium. La vitamine A favorise la guérison, elle est contenue dans de nombreux légumes : carotte, citrouille, épinards, brocolis ou encore poivrons rouges. Les fruits comme le melon ou l’abricot sont aussi riches en vitamine A. Quant au silicium, ce minéral permet de raffermir et d’améliorer l’élasticité de la peau. Vous pouvez le trouver dans des céréales comme le riz complet ou l’avoine complet. Côté fruits et légumes, le concombre, le poireau ou même la betterave et l’oignon sont parfaits pour un apport riche en silicium.

A savoir que chaque personne cicatrise plus ou moins vite selon différents facteurs : âge, origine, traitement médical en cours… Par exemple, la peau plus fine des enfants et des seniors permet une régénération des tissus cutanés plus rapide. En revanche, les peaux hispaniques, noires et asiatiques ont plus de difficulté à cicatriser. Ces dernières auront également plus de risque de développer des cicatrices de type chéloïde par rapport aux peaux blanches. Enfin, les traitements médicaux comprenant la prise d’immunosuppresseurs et d’anti-inflammatoires peuvent altérer le processus de guérison des plaies.

 

Méfiez-vous du soleil et du tabac

 

Pour améliorer l’apparence des cicatrices la première chose à faire est d’éviter le soleil à tout prix. En effet, si vous exposez votre plaie ou votre cicatrice à la lumière du soleil, vous allez renforcer la production de mélanine et donc accentuer la coloration de la cicatrice qui va ainsi brunir. Or c’est bien la dernière chose que vous souhaitez… De plus, le soleil accélère le vieillissement de la peau. Si vous désirez en savoir plus, consultez mon article sur les méfaits des rayons UV pour la peau.

Le tabac est autant néfaste car le monoxyde de carbone et la nicotine vont agir en vasoconstricteurs. Autrement dit, ils vont réduire les vaisseaux sanguins ce qui aura un effet défavorable sur la phase de néo-angiogénèse (réparation des vaisseaux sanguins).

 

Quels soins pour aider à la cicatrisation ?

 

Bien désinfecter la plaie pour éviter les infections

Dans un premier temps, pour faciliter la réparation cutanée, il est primordial de désinfecter la plaie délicatement en tamponnant légèrement la blessure. Toute infection de celle-ci peut nuire à la bonne cicatrisation de la peau, cette étape est donc cruciale.

 

Pour désinfecter naturellement vos plaies, privilégiez l’huile essentielle de Tea tree (arbre à thé – Melaleuca Ternifolia) aux antiseptiques du commerce de type ammonium quaternaire, iode et alcool. L’huile essentielle de Tea tree possède un puissant pouvoir anti-microbien à large spectre d’action, qui respecte les bactéries bénéfiques de notre flore cutanée. Elle peut s’utiliser pure mais je préfère toujours la diluer dans le l’huile végétale.

 

Ma recette de désinfectant naturel : 1/2 cuillère à café d’H.E. de Tea tree dans 3 cuillères à soupe d’huile de Tournesol. Attention, cette huile essentielle est à proscrire chez les femmes enceintes de moins de 5 mois et chez les enfants de moins de 3 ans.

 

Une hydratation en continu

Dès la formation de la croute, ne grattez surtout pas votre plaie qui est en plein processus de guérison. Votre peau aura tendance à se déshydrater et donc à tirailler (tensions). Pour pallier cette déshydratation et faciliter la cicatrisation, il faut protéger la plaie. Cette protection visera aussi à éviter toute agression extérieure.

 

Cependant, je vous déconseille les pansements occlusifs à base de silicone (méthicone) qui, bien que maintenant une bonne hydratation de surface (effet « couvercle ») ne nourissent pas la peau. Privilégiez les huiles végétales car leurs principes actifs vont pénétrer dans la peau contrairement aux huiles minérales qui ne possèdent aucun bienfait. Appliquez plusieurs fois par jour, un beurre ou une huile végétale pour protéger votre peau de la déshydratation. De cette manière vous évitez les tensions de tiraillements et apportez tous les éléments nécessaires à la régénération de la peau (ma recette ci-dessous).

Quels sont les ingrédients naturels à utiliser pour atténuer les cicatrices ?

 

L’une des astuces naturelles pour favoriser la cicatrisation est l’infusion de prêle des champs. Les principes actifs de cette plante, notamment la silice, sont reconnus pour faciliter la guérison des plaies. Il suffit de faire bouillir la prêle séchée dans un litre d’eau. Puis une fois la préparation refroidie, appliquez celle-ci sur la plaie autant de fois que nécessaire durant la journée.

 

Pour celles et ceux qui utilisent le miel, préférez un miel biologique. Le miel possède des propriétés hydratante, antioxydante et antibiotique, idéales pour la cicatrisation. Appliquez le 3 fois par jour en massage sur la peau pendant au minimum dix minutes.

Je vous recommande aussi l’utilisation d’huiles et de beurres végétaux. En effet, les bienfaits des huiles végétales sont immenses. Elles regorgent de principes actifs idéaux pour nourrir, apaiser et protéger votre peau. Certaines huiles essentielles sont également tout à fait appropriées lorsqu’elles sont mélangées à des huiles végétales et appliquées en baume sur la cicatrice (par des massages).

 

Voici quelques huiles végétales et huiles essentielles reconnues pour leurs bienfaits sur la réparation des tissus cutanés :

Les huiles et beurres végétaux (riches en vitamines E) : le beurre de karité (Butyrospermum Parkii), l’huile de rose musquée (Rosa Rubiginosa), l’huile de macadamia (Macadamia ternifolia), l’huile de pépins de courge (Curcubita Pepo), l’huile d’églantier (Rosa Canina).

Les huiles essentielles : l’huile essentielle de romarin à verbénone (Rosmarinus officinalis verbenoniferum), l’huile essentielle de lavande aspic (Lavandula latifolia cinéolifera), l’huile essentielle d’hélicryse italienne (Helichrysum italicum).

 

Ma recette de baume pour atténuer l’apparence d’une cicatrice récente ou ancienne (1 ml équivaut à 35 gouttes) :

  • Huile essentielle de Ciste ladanifère (Cistus ladaniferus) : 20 gouttes
  • Huile essentielle de Géranium Bourbon (Pelargonium asperum cv Bourbon) : 20 gouttes
  • Huile essentielle d’Hélichryse italienne (Helichrysum italicum) : 15 gouttes
  • Huile essentielle de Romarin à verbénone (Rosmarinus officinalis verbenoniferum) : 20 gouttes
  • Huile essentielle de Lavande vraie (Lavandula angustifolia) : 20 gouttes
  • Beurre de Karité (Butyrospermum Parkii) : 40 ml (36g)
  • Huile végétale de Rose musquée (Rosa Rubiginosa) ou/et Macadamia (Macadamia ternifolia) ou/et Eglantier (Rosa Canina) ou/et Pépins de Courge (Curcubita Pepo) : 20 ml (au total)
  • Vitamine E (Tocopherol) : 0,5 ml

 

Chauffez dans un premier temps le beurre de karité au bain marie. Une fois celui-ci bien fondu, ajoutez-y les huiles végétales. Versez la préparation dans un pot en verre hors du feu. Laissez tiédir le mélange. Une fois la préparation tiédie (elle ne doit pas durcir), ajoutez-y les huiles essentielles. Attention, car les huiles essentielles sont volatiles et très sensibles à la chaleur. Fermez le pot et placez-le dans un bol d’eau froide avec des glaçons. Votre baume est prêt.
Le secret pour améliorer l’apparence d’une cicatrice est d’effectuer des massages réguliers sur celle-ci durant plusieurs mois. Cela aura pour effet de garder la souplesse et l’élasticité de la peau. Il est aussi intéressant d’aller chez un ostéopathe qui pourra également agir sur la cicatrice par la technique de stimulation des fasciae (tissus sous-jacents à la cicatrice).

 

Les 6 conseils pour améliorer l’apparence d’une cicatrice :

  • Ne laissez pas votre plaie s’infecter
  • Ne grattez pas la croute
  • Couvrez vos cicatrices (fuyez le soleil qui causerait une hyperpigmentation)
  • Evitez de fumer
  • Mangez beaucoup d’aliments riches en vitamine A et en silicium
  • Protégez et hydratez la cicatrice avec des beurres et/ou des huiles végétales
  • Effectuez des massages régulièrement pendant plusieurs mois pour maintenir la souplesse et raffermir la peau

Finalement, il vaut mieux prévenir que guérir ! Si vous souhaitez atténuer l’aspect de vos cicatrices avec des solutions naturelles, adoptez les bons réflexes dès le départ, votre peau vous en remerciera.

Et vous, quelles sont vos astuces naturelles pour améliorer l’aspect d’une cicatrice ?

 

Crédit Photo Flickr : Alessio – La cicatrice

   

____________________________________________


À propos de l'auteur


Anne-Marie Gabelica
Ingénieure agronome diplômée en biochimie, Anne-Marie Gabelica a fait ses armes dans le secteur des cosmétiques durant 6 ans. Convaincue qu'une alternative au modèle actuel des cosmétiques (promesses marketing illusoires, manque de diversité dans les actifs, ingrédients inutiles et/ou dangereux, omniprésence des dérivés d'huile de palme) est possible, elle prend le chemin de l’entrepreneuriat militant. Anne Marie fonde alors oOlution pour réconcilier le bon pour soi et le bon pour tous.   Retrouvez chaque semaine les conseils d'Anne-Marie dans l'émission La Quotidienne sur France 5, disponible en replay juste ici ! Suivez son actualité sur sa page Facebook et sur Twitter @AMGabelica.

À propos d'oOlution

Avec plus de 65 actifs végétaux bio, les soins visage oOlution s'adaptent sur mesure aux besoins de chaque peau. Les formules 100% d'origine naturelle, garanties sans aucun ingrédient de remplissage (0% d'huiles hydrogénées ou estérifiées) sont aussi les premières à exclure tous les dérivés de l'huile de palme pour préserver la biodiversité.
Faîtes dès à présent votre diagnostic de peau et découvrez comment en prendre soin.

Besoin de conseil ou astuces ?
Papotez avec l'équipe d'oOlution sur Facebook, Twitter et Instagram.


____________________________________________

Partager :
Newsletter

Vous avez apprécié cet article ?

Abonnez-vous à notre newsletter pour plus d'amour/de conseils/de bons plans dans votre inbox !


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *